Interrègne ottoman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Interrègne.

L'Interrègne ottoman (Fetret Devri en turc) est une période de luttes dynastiques entre les descendants de Bayezid Ier qui s'écoule entre 1403 et 1413 et qui s'achève avec la montée sur le trône de Mehmed Ier. Bayezid Ier a eu cinq fils[1] : Suleyman, 'Isa, Musa, Mehmed et Mustafa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette période chaotique pour l'Empire ottoman, a suivi la défaite et la capture de Bayazid Ier par les Mongols de Tamerlan en 1402 à la bataille d'Ankara. Une partie des territoires ottomans d'Anatolie récemment conquis avait été restituée par Tamerlan à leur anciens propriétaires. Suleyman, ʿIsa et Mehmed s'installèrent dans les territoires restants : Suleyman en Roumélie, Isa dans la région de Bursa et Mehmed dans la région d'Amasya.

Suleyman conclut un traité de non-agression avec les Vénitiens, peut-être imité par son frère ʿIsa. Le 24 mars 1403, l'ambassadeur de Venise se rendit auprès de Suleyman pour confirmer ce traité. Les Vénitiens en profitèrent pour annexer progressivement tous les ports de la rive est de l'Adriatique en commençant par Patras. Cela irritait fort Suleyman qui occupé ailleurs ne put pas intervenir. Les Vénitiens envoyèrent des ambassades pour renouveler le traité (en 1406, 1407, 1408, et 1409). Finalement ils offrirent de payer un tribut pour Patras et Lépante pourvu que le traité de paix soit maintenu.

Mehmed attaqua son frère Isa et le battit au début de 1403 ; Isa se réfugia d'abord à Constantinople puis auprès des Djandarides. Battu près d'Ankara, il se réfugia ensuite auprès de l'émir de Smyrne, allié à d'autres beys contre Mehmed. Ce dernier ayant vaincu la coalition, Isa fut éliminé.

Devant les succès de Mehmed, Suleyman passa en Anatolie en 1406 ou 1407, s'emparant de Bursa puis d'Ankara tandis que Mehmed se repliait sur Amasya. Mehmed tenta alors de prendre Suleyman à revers en envoyant son frère Musa attaquer les territoires européens de Suleyman en juillet 1409.

Musa entra en Roumélie, soutenu par les armées de Stefan Lazarević et de Mircéa de Valachie dont il épousa une fille. En février 1410 il remporta une victoire importante, obligeant Suleyman à revenir en Europe avec le soutien de l'empereur byzantin Manuel II. Suleyman, victorieux et juin et juillet 1410, chassa Musa de Roumélie mais ce dernier prit sa revanche l'année suivante, Suleyman étant capturé et exécuté en février 1411.

Musa rompit avec ses alliés chrétiens et suscita une opposition des seigneurs turcs de Roumélie, qui firent appel à Mehmed.

Battu en juillet 1412 en Thrace, Mehmed dut se replier en Asie mais parvint finalement à vaincre son adversaire le 5 juillet 1413 à Camurlu, avec l'aide des Byzantins et du royaume serbe de Stefan Lazarević.

Mehmed se proclama Sultan à Edirne, dont il fit sa capitale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Documents externes[modifier | modifier le code]