Al-Mustadhi (Abbasside)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Al-Mustadhi

Abû Muhammad al-Mustadhî bi-'Amr Allah al-Hasan ben al-Mustanjid[1] surnommé Al-Mustadhî[2] est le fils d’Al-Mustanjid. Il est né en 1142. Il a succédé à son père comme trente-troisième Calife abbasside de Bagdad en 1170. Il est mort en 1180. Son fils An-Nasir lui a succédé.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1171, Salâh ad-Dîn (Saladin) a aboli le califat chiite Fatimide à la suite du décès du jeune calife Al-Adid. Il fait serment d'allégeance envers Al-Mustadhî. Désormais l’Égypte, la Syrie et l’Irak sont de nouveau sous l’autorité du Calife Abbasside et reviennent au sunnisme.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : abū muḥammad al-mustaḍʾi bi-ʾamr allāh al-ḥasan ben al-mustanjid,
    أبو محمد "المستضئ بأمر الله" الحسن بن يوسف المستنجد,
  2. arabe : al-mustaḍʾi bi-ʾamr allāh,
    المستضئ بأمر الله, Celui qui est éclairé par la volonté de Dieu

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Documentation externe[modifier | modifier le code]