Hicham II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Hicham II
Dinar de 1006/7 du calife Hisham II
Dinar de 1006/7 du calife Hisham II
Titre
Calife de Cordoue
1er octobre 97615 février 1009
Prédécesseur Al-Hakam II
Successeur Mohammed II
Calife de Cordoue
23 juillet 101018 mai 1013
Prédécesseur Mohammed II
Successeur Sulayman
Biographie
Date de naissance 11 juin 965
Lieu de naissance Cordoue
Date de décès 18 mai 1013
Lieu de décès Cordoue

Abû al-Walîd “al-Mu'yyad bi-llah” Hichâm ben al-Hakim[1] ou Hishâm II, surnommé « Al-Mu'yyad bi-llah »[2] est né le 11 juin 965. Fils du calife Al-Hakam II et de sa favorite Subh, il succède à son père en 976 et est assassiné le 18 mai 1013.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'héritier[modifier | modifier le code]

Il devient l'héritier du califat omeyyade à la mort de son frère aîné, en 970. Les dignitaires lui prêtent un serment de fidélité en février 976 car son père al-Hakam se sait déjà gravement malade. Ce dernier meurt quelques mois plus tard, le 1er octobre 976. Hisham a moins de 12 ans lorsqu'il est intronisé le 3 octobre grâce au hâdjib al-Mushafî et à Muhammad ibn Abî Amir (Almanzor) qui administre déjà ses biens depuis six ans.

Un calife sous influence[modifier | modifier le code]

Trop jeune et de santé fragile, et peut-être atteint de troubles mentaux, l'enfant est écarté du pouvoir. De 978 à 1009, Almanzor puis ses fils vont accaparer presque l'intégralité des prérogatives califales. Mais ils n'oseront menacer la vie de Hishâm grâce à l'affection de la population pour sa dynastie et à la vigilance de sa mère, Subh. Il va vivre en reclus avec sa collection de reliques durant des années.

La fin du règne[modifier | modifier le code]

Hishâm perd sa mère en 999 et son trône dix ans plus tard, en novembre 1009 lors d'un coup d'État où il est forcé d'abdiquer. Mohammed II après avoir destitué Hichâm en 1009 est rapidement destitué la même année par Sulayman. Mohammed II reprend le pouvoir en 1010 et est tué la même année. Hichâm est restauré comme calife, mais il reste le jouet des partis qui se déchirent pour le pouvoir. En mai 1013, les Berbères s'emparent de Cordoue et Hichâm est tué durant les massacres qui s'ensuivent.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Arabe : ʾabū al-walīd “al-muʾyyad bi-llāh” hišām ben al-ḥakim, أبو الوليد "المؤيد بالله" هشام بن الحكم
  2. Arabe : al-mu'yyad bi-llah, المؤيد بالله,le bien-aimé de Dieu

Lien externe[modifier | modifier le code]