Yazīd II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.


Yazīd II
Fonctions
Calife
Prédécesseur ʿUmar II
Successeur Hišām
Biographie
Nom de naissance Yazīd ibn ʿAbd Al-Malik
Date de naissance
Date de décès
Nationalité Omeyyade
Père ʿAbd Al-Malik
Mère ʿĀtika bint Yazīd
Conjoint ʾUmm Al-Ḥaǧǧāǧ bint Muḥammad
Enfant(s) Ḫālid
Al-Walīd II
Religion Islam
Résidence Damas
Califes

Yazīd II ou ʾAbū Ḫālid Yazīd ibn ʿAbd Al-Malik (en arabe : أبو خالد يزيد بن عبد الملك), né en 687 et mort en 724, est le neuvième calife omeyyade. Il succède à son cousin ʿUmar II en 720. Il est le troisième fils de ʿAbd Al-Malik à devenir calife.

Troubles internes[modifier | modifier le code]

Dès son accession au pouvoir, Yazīd II s'engage contre les kharidjites, avec qui son prédécesseur ʿUmar II avait entamé des négociations. Après des débuts infructueux, les troupes de Yazīd II réussissent à prendre le dessus et tuent le leader kharidjite.

Yazīd ibn Al-Muhallab, destitué de son poste de gouverneur du Khorassan par ʿUmar II et emprisonné pour ses exactions, est en cavale. Il réussit à rejoindre l'Irak, où il rallie de nombreux partisans, refuse de reconnaître le califat de Yazīd II et crée un important soulèvement[1]. Au départ, il obtient quelques succès, le calife décide alors d'envoyer ses meilleurs troupes, sous le commandement de Maslama ibn ʿAbd Al-Malik. Les deux armées se rencontrent à la fin d'août 720. Une partie des hommes de Yazīd ibn Al-Muhallab déserte, et ce dernier meurt au cours du combat. Maslama est par la suite nommé gouverneur de Bassorah, de Koufa et du Khorassan[2].

D'autres troubles, plus ou moins maîtrisés, éclatent vers les régions reculées du Califat.

Campagnes militaires[modifier | modifier le code]

En 721, Yazīd II nomme un nouveau gouverneur de Transoxiane. Ce dernier mène des expéditions dans la vallée de Ferghana[3]. Yazīd II s'engage également dans une guerre contre l'Empire khazar. Les troupes omeyyades se dirigent vers Derbent, mais sont mises en échec par les Khazars, ce qui irrite fortement le calife[4]. Il décide alors de rassembler une grande armée, bien équipée, et la met sous le commandement d'Al-Ǧarrāḥ ibn ʿAbd Allāh Al-Ḥakamiyy. Les Omeyyades franchissent la Koura et font des incursions et des prises de butin. Balanjar est prise en 723.

Mort[modifier | modifier le code]

Yazīd II, atteint de tuberculose, meurt en 724. Son frère Hišām lui succède.

Politique[modifier | modifier le code]

Théophane le Confesseur rapporte que Yazīd II prône une politique iconoclaste en ordonnant la destruction des images chrétiennes à travers le Califat.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tabarî (trad. Hermann Zotenberg), La Chronique : Histoire des prophètes et des rois [« تاريخ الرسل والملوك (Tārīḫ ar-rusul wal-mulūk) »], vol. II, Arles, Actes Sud, coll. « Sindbad »,‎ 19 mai 2001 (ISBN 2742733183), p. 217-224.
  2. Ibid., p. 224-232.
  3. Ibid., p. 232-233.
  4. Ibid., p. 233.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Précédé par Yazīd II Suivi par
ʿUmar II
Umayyad Flag.svg
Calife omeyyade
720-724
Hišām