Saison 1931-1932 de la LNH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1931-1932

Ligue nationale de hockey
Vainqueur Maple Leafs de Toronto
Nombre d'équipes 8
Nombre de matchs 48 (saison régulière)

La saison 1931-1932 est la quinzième saison de la Ligue nationale de hockey. Les huit équipes engagées ont joué chacune 48 matchs de saison régulière, à la suite de quoi les Maple Leafs de Toronto ont battu les Rangers de New York en 3 matchs en finale de Coupe Stanley.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

En raison de difficultés financières, les Quakers de Philadelphie sont contraints de mettre fin à leur activité et les Sénateurs d'Ottawa décident de suspendre leur franchise, portant le nombre d'équipes engagées dans la ligue de dix à huit.

L'ancienne Association américaine de hockey (devenue la « Ligue américaine de hockey » l'année précédente) est attaquée par le président de la LNH, Frank Calder, et accusée d'être une ligue hors la loi. En effet, Calder a cité comme raisons, le fait que la AHA avait installé une franchise à Chicago (qui était alors déjà la ville d'une franchise de la LNH) ainsi qu'une franchise à Buffalo où une équipe de LNH avait déjà mis en place une affiliation avec une équipe de ligue mineure. Pour résoudre le problème, l'équipe de Buffalo est dissoute et Calder réussit, après des négociations, à faire fusionner l'équipe de Chicago de l'AHA, les Shamrocks de Chicago de James Norris et les Falcons de Détroit qui frôlaient alors la faillite.

C'est également l'année de la construction de la patinoire de la franchise de Toronto : le Maple Leaf Gardens et ceci en grande partie grâce aux efforts combinés de Conn Smythe et de Frank Selke. La fête d'inauguration est tout de même en partie gâchée par une défaite 3 à 1 contre les Black Hawks de Chicago. Le premier but dans la patinoire est marqué par le joueur de Chicago Mush March.

Classements finaux[modifier | modifier le code]

Les trois premières équipes de chaque division sont qualifiées pour les séries éliminatoires. Les premiers de chaque division sont directement qualifiés pour les demi-finales alors que les quatre autres équipes jouent un quart de finale.

Division Canadienne[1]
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
1 Canadiens de Montréal 48 25 16 7 128 111 57
2 Maple Leafs de Toronto 48 23 18 7 155 127 53
3 Maroons de Montréal 48 19 22 7 142 139 45
4 Americans de New York 48 16 24 8 95 142 40
Division Américaine[1]
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
1 Rangers de New York 48 23 17 8 134 112 54
2 Black Hawks de Chicago 48 18 19 11 86 101 47
3 Falcons de Détroit 48 18 20 10 95 108 46
4 Bruins de Boston 48 15 21 12 122 117 42
  •      Vainqueur du trophée Prince de Galles
  •      Qualifié pour les demi-finales des séries éliminatoires
  •      Qualifié pour les quarts de finale des séries éliminatoires

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Statistiques des meilleurs pointeurs[2]
Joueur Équipe PJ  B   A  Pts
Busher Jackson Toronto 48 28 25 53
Joe Primeau Toronto 46 13 37 50
Howie Morenz Canadiens de Montréal 48 24 25 49
Charlie Conacher Toronto 44 34 14 48
Bill Cook Rangers de New York 48 33 14 47

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
  24, 26, 27 et 30 mars   3, 5, 9, 11 et 14 avril
 
Canadiens de Montréal 1
    Rangers de New York 3  
29 et 31 mars
Rangers de New York 0
27 et 29 mars
    Maple Leafs de Toronto 3
Black Hawks de Chicago 2  
Maple Leafs de Toronto 6  
Maple Leafs de Toronto 4
27 et 29 mars
    Maroons de Montréal 3
Falcons de Détroit 1
Maroons de Montréal 3


Finale de Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

La finale de la Coupe se joue au meilleur des 5 matchs entre les Rangers, tombeurs des Canadiens de Montréal, et les Maple Leafs qui ont éliminé deux clubs pour accéder à la finale. Les Maple Leafs remportent le 1er match 6-2 à New York puis le 2e 6-4 à Boston, le Madison Square Garden n'étant pas disponible en raison de la présence d'un cirque. Ils remportent ensuite le 3e match 6-4 à domicile pour s'adjuger la 3e Coupe Stanley de leur histoire.

5 avril New York 4-6
(1-1, 1-, 2-1)
Toronto Madison Square Garden
17 000 spectateurs


7 avril New York 2-6
(1-0, 1-2, 0-4)
Toronto Boston Garden
13 000 spectateurs


9 avril Toronto 6-4
(2-0, 1-1, 3-3)
New York Maple Leaf Gardens
14 866 spectateurs


Honneurs remis aux joueurs et aux équipes[modifier | modifier le code]

Trophées[modifier | modifier le code]

Trophées individuels
Trophée Joueur Équipe
Trophée Hart Howie Morenz Canadiens de Montréal
Trophée Lady Byng Joe Primeau Maple Leafs de Toronto
Trophée Vézina Charlie « Chuck » Gardiner Black Hawks de Chicago
Trophées collectifs
Trophée Équipe
Trophée Prince de Galles Rangers de New York
Trophée O'Brien Canadiens de Montréal
Coupe Stanley Maple Leafs de Toronto

Équipes d'étoiles[modifier | modifier le code]

Joueurs sélectionnés
Position Première équipe Deuxième équipe
Joueur Équipe Joueur Équipe
Gardien de but Charlie Gardiner Black Hawks de Chicago Roy Worters Americans de New York
Défenseur Ching Johnson Rangers de New York King Clancy Maple Leafs de Toronto
Défenseur Eddie Shore Bruins de Boston Sylvio Mantha Canadiens de Montréal
Ailier gauche Busher Jackson Maple Leafs de Toronto Aurèle Joliat Canadiens de Montréal
Centre Howie Morenz Canadiens de Montréal Hooley Smith Maroons de Montréal
Ailier droit Bill Cook Rangers de New York Charlie Conacher Maple Leafs de Toronto

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « 1931-1932 Standings », sur www.nhl.com (consulté le 24 février 2013)
  2. (en) « NHL 1931-32 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 24 février 2013)
  3. (en) « Toronto defeats Rangers, 6-4 in stirring match », The Gazette, vol. CLXI, no 83,‎ 6 avril 1932, p. 14 (lire en ligne).
  4. (en) W. R. Wheatley, « Leafs come from behind to defeat Ranger six, 6 to 2 », The Gazette, vol. CLXI, no 85,‎ 8 avril 1932, p. 16 (lire en ligne).
  5. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées bigmouthsports.

Voir aussi[modifier | modifier le code]