Saison 1941-1942 de la LNH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1941-1942

Ligue nationale de hockey
Vainqueur Maple Leafs de Toronto
Nombre d'équipes 7
Nombre de matchs 48 (saison régulière)

La saison 1941-1942 est la 25e saison régulière de la Ligue nationale de hockey. Les sept équipes engagées dans la course à la Coupe Stanley ont joué 48 matchs chacune.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Les Americans de New York jouent leur dernière saison, ici en photo en 1929.

Cette saison est la dernière saison d'une des franchises historiques de la Ligue : les Americans de New York. L'équipe change de nom, et de ville de base, le 15 septembre 1942 pour devenir les Americans de Brooklyn[1]. La franchise fait ses débuts au cours de la saison 1888 dans l'Association de hockey amateur sous le nom de Bulldogs de Québec. Ils deviennent par la suite les Tigers de Hamilton mais sont délocalisés à la fin de la saison 1924-1925. Ils deviennent alors les Americans de New York[2]. La nouvelle équipe pour la saison 1941-1942 s'entraîne dans Brooklyn mais continue de jouer ses matchs à domicile dans le Madison Square Garden[3].

Il s'agit de la dernière saison avec sept équipes et par la même occasion le début de ce qui sera appelé plus tard The Original Six, en français « les six équipes originales », et le début de l'ère moderne du hockey Nord-Américain. Le 15 mars 1942, Lynn Patrick inscrit deux buts pour donner le premier titre de champion de la LNH des Rangers de New York[1].

Classement final[modifier | modifier le code]

Les six premières équipes sont qualifiées pour les séries éliminatoires.

Classement de la LNH[4]
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
1 Rangers de New York 48 29 17 2 177 143 60
2 Maple Leafs de Toronto 48 27 18 3 158 136 57
3 Bruins de Boston 48 25 17 6 160 118 56
4 Black Hawks de Chicago 48 22 23 3 145 155 47
5 Red Wings de Détroit 48 19 25 4 140 147 42
6 Canadiens de Montréal 48 18 27 3 134 173 39
7 Americans de Brooklyn 48 16 29 3 133 175 35

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Le classement des pointeurs est dominé par les Rangers de New York : Bryan Hextall termine premier avec 54 points, deux points devant son coéquipier Lynn Patrick alors que Phil Watson est quatrième avec 52 réalisations. Seul Don Grosso de Détroit se glisse entre les joueurs des Rangers pour compter 53 points[3].

Statistiques des meilleurs pointeurs[4]
Joueur Équipe PJ  B   A  Pts Pun
Hextall, Bryan New York 48 24 32 56 30
Patrick, Lynn New York 47 32 22 54 18
Grosso, Don Détroit 45 23 30 53 13
Watson, Phil New York 48 15 37 52 58
Abel, Sid Détroit 48 18 31 49 45

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
  21, 22, 24, 28, 29 et 31 mars   4, 7, 9, 12, 14, 16 et 18 avril
 
1re Rangers de New York 2
    2e Maple Leafs de Toronto 4  
29 et 31 mars
1re Maple Leafs de Toronto 4
22, 24 et 26 mars
    5e Red Wings de Détroit 3
3e Bruins de Boston 2  
4e Black Hawks de Chicago 1  
3e Bruins de Boston 0
22, 24 et 26 mars
    5e Red Wings de Détroit 2
5e Red Wings de Détroit 2
6e Canadiens de Montréal 1


Finale[modifier | modifier le code]

Après trois rencontres, les Maple Leafs sont menés 3 matchs à 0. Clarence « Happy » Day l'entraîneur de l'équipe décide de bouleverser son équipe en choisissant de mettre sur le banc Gordie Drillon, Hank Goldup et Wilfred « Bucko » McDonald pour faire jouer Don Metz, Gaye Stewart et Ernie Dickens. Cette décision réveille les autres joueurs des Maple Leafs qui renversent la situation et remportent les quatre rencontres suivantes pour gagner la Coupe Stanley[3]. C'est la première fois qu'un tel retournement de situation se passe au hockey sur glace[5] dans le sport professionnel Nord-Américain. Lors du cinquième match de la finale, Syl Apps inscrit deux buts et trois passes pour cinq points[5]. Dans les buts de Toronto, Turk Broda ne concède que sept buts lors des quatre dernières rencontres de la finale[1].

4 avril Maple Leafs de Toronto 2-3
Red Wings de Détroit Maple Leaf Gardens


7 avril Maple Leafs de Toronto 2-4
(0-2, 1-0, 1-2)
Red Wings de Détroit Maple Leaf Gardens


9 avril Red Wings de Détroit 5-2
(2-2, 2-0, 1-0)
Maple Leafs de Toronto Olympia Stadium
13 000 spectateurs


12 avril Red Wings de Détroit 3-4
(0-0, 2-2, 1-2)
Maple Leafs de Toronto Olympia Stadium
13 600 spectateurs


14 avril Maple Leafs de Toronto 9-3
(2-0, 5-0, 2-3)
Red Wings de Détroit Maple Leaf Gardens


16 avril Red Wings de Détroit 0-3
(0-0, 0-1, 0-2)
Maple Leafs de Toronto Olympia Stadium


18 avril Maple Leafs de Toronto 3-1
(0-0, 0-1, 3-0)
Red Wings de Détroit Maple Leaf Gardens


Honneurs remis aux joueurs et équipes[modifier | modifier le code]

Trophées individuels
Trophée Joueur Équipe
Trophée Calder pour le meilleur joueur recrue[Note 1] Grant Warwick[12] Rangers de New York
Trophée Hart pour le meilleur joueur[Note 2] Tommy Anderson[13] Americans de Brooklyn
Trophée Lady Byng pour le joueur avec le meilleur esprit sportif Syl Apps[13] Maple Leafs de Toronto
Trophée Vézina pour le meilleur gardien de but Frank Brimsek[13] Bruins de Boston
Trophées collectifs
Trophée Équipe
Trophée Prince de Galles Rangers de New York
Trophée O'Brien Red Wings de Détroit
Coupe Stanley Maple Leafs de Toronto

Équipes d'étoiles[modifier | modifier le code]

Joueurs sélectionnés[14]
Position Première équipe Deuxième équipe
Joueur Équipe Joueur Équipe
Gardien de but Frank Brimsek Bruins de Boston Turk Broda Maple Leafs de Toronto
Défenseur Tommy Anderson Americans de Brooklyn Pat Egan Americans de Brooklyn
Défenseur Earl Seibert Black Hawks de Chicago Bucko McDonald Maple Leafs de Toronto
Ailier gauche Lynn Patrick Rangers de New York Sid Abel Red Wings de Détroit
Centre Syl Apps Maple Leafs de Toronto Phil Watson Rangers de New York
Ailier droit Bryan Hextall Rangers de New York Gordie Drillon Maple Leafs de Toronto
Ent. Frank Boucher Rangers de New York Paul Thompson Black Hawks de Chicago

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  2. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme québécois de « joueur le plus utile » et au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Diamond 1998, p. 148
  2. Diamond 1998, p. 262
  3. a, b et c Diamond 1998, p. 266
  4. a et b Diamond 1998, p. 73
  5. a et b (en) Joe Pelletier, « 1942 Stanley Cup - Toronto Maple Leafs », sur www.greatesthockeylegends.com,‎ 1er mai 2010 (consulté le 16 mai 2012)
  6. « Les Red Wings ont de nouveau raison des Leafs, 4 à 2 », La Patrie,‎ 8 avril 1942, p. 22 (lire en ligne)
  7. « Les Red Wings virtuellement champions de l'univers », La Patrie,‎ 10 avril 1942, p. 22 (lire en ligne)
  8. « Jack Adams s'attaque à l'arbitre et est suspendu », La Patrie,‎ 10 avril 1942, p. 22 (lire en ligne)
  9. « Toronto triple le score du Détroit, qui mène par 3 2 », La Patrie,‎ 15 avril 1942, p. 22 (lire en ligne)
  10. « Toronto égale les chances et est maintenant favori », La Patrie,‎ 17 mars 1942, p. 24 (lire en ligne)
  11. « Les Leafs sont les nouveaux monarques du hockey pro. », La Patrie,‎ 20 mars 1942, p. 24 (lire en ligne)
  12. Diamond 1998, p. 103
  13. a, b et c Diamond 1998, p. 102
  14. Diamond 1998, p. 106

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1878 p. (ISBN 978-0836271140)