Éditions du Cerf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Cerf)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cerf (homonymie).
logo
Logo de Éditions du Cerf
Repères historiques
Création 1929
Fiche d’identité
Slogan(s) « Comme un cerf altéré cherche l'eau vive »
Siège social 24, rue des Tanneries, Paris
Drapeau de la France France
Site officiel www.editionsducerf.fr

Les Éditions du Cerf sont une maison d’édition française spécialisée dans les textes religieux, fondée en 1929, et gérée par l’ordre dominicain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Siège actuel au no 24 rue des Tanneries à Paris.

Les Éditions du Cerf sont fondées en 1929, à la demande du pape Pie XI, par le père Marie-Vincent Bernadot (1883-1941), dominicain. Le cerf dans le nom et le logo de la maison d'édition fait référence au psaume 41, verset 2 : « Comme un cerf altéré cherche l'eau vive, ainsi mon âme te cherche toi, mon Dieu »[1].

Le père Marie-Vincent Bernadot a déjà créé, en 1919, la revue La Vie spirituelle, dans le but de ramener la spiritualité chrétienne à ses vraies sources, l’Écriture sainte, les Pères de l’Église et les grands mystiques. Par la suite, en 1928, le père Bernadot et d’autres intellectuels comme Jacques Maritain fondent La Vie Intellectuelle, pour créer une alternative aussi bien à l’influence des thèses de Charles Maurras et de son mouvement l’Action française (condamnée par Rome en 1926[2]) qu’à des idéologies issues du marxisme.

Ils lui donnent comme objectif de « juger les événements à la lumière intransigeante et vive d’un christianisme dégagé des conformismes temporels où il se trouvait engoncé et comme paralysé, faire éclater la vérité, faire entendre le message du Christ rendu obscur à force de routine, de prudence, de compromission. » Ainsi naissent le 11 octobre 1929, à Juvisy-sur-Orge, les Éditions du Cerf. C’est seulement en janvier 1937, que le siège est transféré à Paris au no 29 boulevard de La Tour-Maubourg, dans les mêmes bâtiments que le couvent parisien de Saint-Dominique. De 1934 à 1937, les éditions publient la revue Sept, un hebdomadaire de gauche chrétienne.

Bien que le public des éditions du Cerf soit assez spécialisé, un ouvrage de cette maison rencontra une audience plus vaste à la suite d’extraits publiés par le magazine Lire ; il s’agit de Prières secrètes des Français d’aujourd’hui[3], compilation de vœux exprimés dans des cahiers de prière, qui constitue aujourd’hui une référence sur l’esprit de l’époque et un document pour les sociologues.

En 2011, le siège est transféré dans les locaux du couvent Saint-Jacques, au no 24 rue des Tanneries.

En 2013, Jean-François Colosimo, après avoir démissionné de la présidence du Centre national du livre, a été nommé président du directoire des Éditions du Cerf. Il a comme mission, après trois années de pertes importantes, de revenir à l'équilibre financier et de consolider la ligne éditoriale[4].

Collections[modifier | modifier le code]

Les principales collections du Cerf, par ordre chronologique :

  • « Sources chrétiennes », créée en 1941 par Henri de Lubac, Jean Daniélou et Claude Mondésert
  • « Lex orandi  », créée en 1944 par le Centre national de pastorale liturgique
  • « Lectio divina », créée en 1946
  • « 7e Art », créée en 1952
  • « Initiations », créée en 1955
  • « Cogitatio fidei », créée en 1963 par Claude Geffré
  • « Rites et symboles », créée en 1973 par le Centre national de pastorale liturgique
  • « La Nuit surveillée », maison d'édition créée à Paris en 1982 par Jacques Rolland, devenue collection aux Éditions Verdier en 1983, puis au Cerf à partir de 1985
  • « Patrimoines », créée en 1986
  • « Humanités », créée en 1994 par Jean-Marc Ferry
  • « Josèphe et son temps », créée en 1996 par Etienne Nodet
  • « Philosophie et théologie », créée en 1996 par Philippe Capelle
  • « Histoire religieuse de l'Europe contemporaine », créée en 1997 par Yves-Marie Hilaire
  • « Histoire du christianisme », créée en 1997 par Guy Bedouelle
  • « Cerf Littérature », créée en 2000 par Sylvie Parizet
  • « Les Cahiers d'Histoire de la Philosophie », créée en 2004 par Maxence Caron[5]
  • « Sources franciscaines », créée en 2008 par Jacques Dalarun
  • « Cerf Politique », créée en 2010
  • « Orthodoxie », créée en 2010, sous la direction de Hyacinthe Destivelle, o.p. et de l'archiprêtre Jivko Panev, en relation avec le site web Orthodoxie.com

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Traduction française de la Bible utilisée par l'Église catholique : psaume 41 », sur AELF.org,‎ 1980 (consulté le 1er août 2014).
  2. En 1939, levée de la condamnation par Pie XII.
  3. Prières secrètes des français d’aujourd’hui - Citations, Evene.fr.
  4. Voir sur actualitte.com.
  5. Recueils collectifs d'études consacrées à des philosophes célèbres. Volumes parus : Heidegger, sous la direction de Maxence Caron (2006) ; Hegel, sous la direction de Maxence Caron, postface de Bernard Bourgeois (2007) ; Kant, sous la direction de Jean-Marie Vaysse (2008) ; Husserl, sous la direction de Jocelyn Benoist, (2008) ; Saint Augustin, sous la direction de Maxence Caron, (2009) ; Simone Weil, sous la direction de Chantal Delsol, (2009) ; Montaigne, sous la direction de Pierre Magnard (2010) ; Saint Thomas d'Aquin, sous la direction de Thierry-Dominique Humbrecht (2010); Schelling, sous la direction de Jean-François Courtine, (2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]