Jean-Louis Bruguès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Louis Bruguès
Image illustrative de l'article Jean-Louis Bruguès
Mgr Jean-Louis Bruguès lors d'une rencontre avec le recteur Ignacio Sanchez en 2010.
Biographie
Naissance 22 novembre 1943 (70 ans)
à Bagnères-de-Bigorre (France)
Ordination sacerdotale 22 juin 1975
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 30 avril 2000 par le
card. Pierre Eyt
Dernier titre ou fonction Archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église romaine
Archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église romaine
Depuis le 26 juin 2012
Précédent Raffaele Farina
Secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique
10 novembre 200726 juin 2012
Précédent John Michael Miller Angelo Vincenzo Zani Suivant
Évêque d'Angers
20 mars 200010 novembre 2007
Précédent Jean Orchampt Emmanuel Delmas Suivant

Ornements extérieurs Archevêques.svg
Ecu-Jean-Louis Bruguès.svg
« Gloria tua, Sapientia mea »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Louis Bruguès, né le 22 novembre 1943 à Bagnères-de-Bigorre (France), est un religieux dominicain français, archevêque-évêque émérite d'Angers et actuel archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église romaine.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

À l'issue de bonnes études au cours desquelles il obtient une maîtrise en sciences économiques, un diplôme d'études supérieures (DES) de droit et un diplôme en sciences politiques à l'IEP Paris, Jean-Louis Bruguès se présente au concours de l'ENA auquel il est admissible. Mais il ne se rendra jamais à l'oral et entrera alors dans les ordres. Il deviendra par la suite docteur en théologie.

Religieux et prêtre[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Bruguès prononce ses vœux solennels comme religieux dominicain le 2 octobre 1972 et est ordonné prêtre le 22 juin 1975. Il est successivement prieur du couvent des Dominicains de Toulouse puis de Bordeaux avant de devenir prieur de la province de Toulouse.

Comme enseignant, il est professeur de théologie morale fondamentale à l'Institut catholique de Toulouse puis à l'université de Fribourg (Suisse) et membre de la Commission théologique internationale à Rome de 1986 à 2002.

De 1995 à 1997, il prêche les conférences de Carême à Notre-Dame de Paris à l'invitation du cardinal Jean-Marie Lustiger. Il est élu professeur ordinaire à l'université de Fribourg (Suisse) en 1997.

Évêque[modifier | modifier le code]

Il est nommé évêque d'Angers le 20 mars 2000, et à ce titre, il devient Chancelier de l'Université Catholique de l'Ouest.

Il est consacré le 30 avril 2000 par le cardinal Pierre Eyt. Au sein de la Conférence des évêques de France, il dirige la commission doctrinale de 2002 à 2007.

Le 10 novembre 2007, il est élevé à la dignité d'archevêque et nommé à la Curie romaine, comme secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique[1]. Il reste cependant administrateur apostolique du diocèse d'Angers jusqu'au 28 janvier 2008, date de son départ effectif pour Rome.

Le 13 décembre 2007, le pape Benoît XVI le nomme membre du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement.

Le 19 novembre 2009, le pape Benoît XVI le nomme consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la foi[2].

Le 26 juin 2012, il est nommé à la tête des Archives secrètes du Vatican et de la Bibliothèque apostolique vaticane[3].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Écartelé : aux 1 et 4, d'or à trois étoiles à huit rais de gueules (Brugues) ; aux 2 et 3, d'azur à deux brochets nageants d'argent l'un sur l'autre (L'estang) ; à la bordure gironnée de sable et d'argent (Dominicains).

Le chapeau vert des archevêques, duquel pendent de part et d'autre des cordons verts à dix houppes disposées en quatre séries vers le bas : 1, 2, 3 et 4

L'écu est accoté d'une croix pastorale fichée.

Devise Gloria tua, Sapientia mea[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire de morale catholique, CLD, 1991 révisé en 1996 (ISBN 2-85443-320-3)
  • Précis de théologie morale générale, Mame, 1995 (tome 1), 2002 (tome 2)
  • L’Éternité si proche. Conférence du Carême 1995 à Notre-Dame de Paris, Cerf, 1995 (ISBN 2-204-05222-1)
  • Les Idées heureuses, vertus chrétiennes pour ce temps. Conférence du Carême 1996 à Notre-Dame de Paris, Cerf, 1996 (ISBN 2-204-05456-9)
  • Des combats de lumière. Conférence du Carême 1997 à Notre-Dame de Paris, Cerf, 1997 (ISBN 2-204-05682-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]