Christoph Schönborn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christoph Schönborn
Image illustrative de l'article Christoph Schönborn
Christoph Schönborn, le 11 septembre 2006
Biographie
Naissance 22 janvier 1945 (69 ans)
à Skalsko (République tchèque)
Ordination sacerdotale 27 décembre 1970 par le
card. Franz König
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
21 février 1998 par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Gesù Divin Lavoratore
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 29 septembre 1991 par le
card. Hans Hermann Groër.
Dernier titre ou fonction Archevêque de Vienne
Archevêque de Vienne
Depuis le 14 septembre 1995
Précédent Hans Hermann Groër
Archevêque coadjuteur de Vienne (Autriche)
13 avril 1995 – 14 septembre 1995
Évêque titulaire de Sutrium
Évêque auxiliaire de Vienne (Autriche)
11 juillet 1991 – 13 avril 1995

Blason
« Vos Autem Dixi Amicos »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
(en) Articles sur www.cardinalrating.com

Christoph [von] Schönborn, né le 22 janvier 1945 à Skalken, dans le diocèse de Litoměřice, en Bohême (actuelle République tchèque), est un cardinal autrichien, dominicain et archevêque de Vienne depuis 1995.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Christoph Schönborn est né le 22 janvier 1945 d'ussu d'une des plus importantes familles de la haute noblesse allemande de Bohême, il habite en Autriche dès septembre 1945. Il étudie à Schruns et Bludenz (Vorarlberg). À 13 ans ses parents divorcent, il qualifiera ce moment plus tard comme : « Le soir où j’ai appris leur séparation a été l’un des moments les plus douloureux de ma vie »[1]

De cette famille sont issus une bonne dizaine de prélats de la haute hiérarchie ecclésiastique de l'âge baroque (XVIIe et XVIIIe S.). On y recense en effet plusieurs princes-archevêques de Mayence ou de Trèves ainsi que plusieurs princes-évêques de Bamberg, de Spire ou de Wurtzbourg.

En 1963, Christoph Schönborn entre chez les Dominicains. Il commence ses études supérieures dans une école de l'Ordre à Walberberg, près de Bonn, pour la philosophie et la théologie, et au Saulchoir en France en théologie, puis à l'université de Vienne en philosophie et psychologie, à l'École pratique des hautes études à la Sorbonne (christianisme slave et byzantin) et à l'Institut catholique de Paris (théologie).

Il est ordonné prêtre le 27 décembre 1970. Il obtient la licence et le lectorat en théologie en 1971, puis un doctorat à Paris en 1974.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il est aumônier des étudiants à Graz de 1973 à 1975, puis devient professeur extraordinaire de dogmatique à l'Université de Fribourg en Suisse. À partir de 1978, il est professeur auxiliaire de théologie chrétienne orientale, et professeur de dogmatique de 1981 à 1991.

Il est aussi appelé dans différentes commissions d'experts : Commission théologique de la conférence épiscopale suisse (1980-1991), Commission suisse pour le dialogue entre orthodoxes et catholiques (1980-1987), Commission pour le dialogue entre catholiques romains et autres chrétiens (1980-1984).

Mais surtout, il est membre de la Commission théologique internationale à partir de 1980 et de la fondation Pro Oriente, depuis 1984.

Il assume la responsabilité de secrétaire de la commission pour la rédaction du Catéchisme de l'Église catholique (1987-1992).

Évêque[modifier | modifier le code]

Jean-Paul II le nomme évêque auxiliaire de Vienne, le 11 juillet 1991, puis archevêque coadjuteur, le 13 avril 1995.

Il succède au cardinal Hans Hermann Groër dès le 14 septembre 1995. Il prêche les exercices spirituels au Vatican pour le carême 1996.

Il est élu président de la Conférence épiscopale autrichienne en juin 1998. Il est l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages et de nombreuses interventions sur les questions européennes.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Cardinal Christoph Schönborn.jpg

Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du 21 février 1998 avec le titre de cardinal-prêtre de Gesù Divin Lavoratore. Il participe au conclave de 2005 et à celui de 2013 qui élisent respectivement les papes Benoît XVI et François.

Il est confronté en 2011 à un mouvement de prêtres conduit par son ancien vicaire général Helmut Schüller demandant des réformes de la prêtrise[2]. Le cardinal von Schönborn est grand aumônier de l'ordre autrichien de la Toison d'or.

Il s'est rendu en pèlerinage à Medjugorge en Bosnie-Herzégovine où six personnes affirment voir la Vierge leur apparaître depuis 1981. Ces apparitions n'ont toutefois pas encore reçu de reconnaissance officielle de l'Église catholique.

Il entretient de bonnes relations avec les orthodoxes viennois[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Loup Besmond de Senneville, « Cardinal Schönborn : « Le soir où j’ai appris le divorce de mes parents, l’un des moments les plus douloureux de ma vie » », sur la-croix.com,‎ 10 octobre 2014 (consulté le 11 octobre 2014)
  2. Article du Monde sur l'appel à la désobéissance de prêtres autrichiens
  3. Antiocheurope.org

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]