Labouheyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Labouheyre
La poste
La poste
Blason de Labouheyre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Arrondissement de Mont-de-Marsan
Canton Canton de Sabres
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Lande
Maire
Mandat
Jean-Louis Pédeuboy
2014-2020
Code postal 40210
Code commune 40134
Démographie
Gentilé Bouheyrotes
Population
municipale
2 628 hab. (2011)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 12′ 48″ N 0° 55′ 05″ O / 44.2133333333, -0.918055555556 ()44° 12′ 48″ Nord 0° 55′ 05″ Ouest / 44.2133333333, -0.918055555556 ()  
Altitude Min. 57 m – Max. 84 m
Superficie 36,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Labouheyre

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Labouheyre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Labouheyre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Labouheyre

Labouheyre (en gascon La Bohèira ou La Havoèrade) est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département des Landes (région Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Bouheyrotes et les Bouheyrots.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne

Labouheyre est une commune située dans la forêt des Landes ; elle fait partie du Parc naturel régional des Landes de Gascogne.

La commune est traversée par l'ancienne route nationale 10 et contournée par l'autoroute A63 depuis 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune tire son nom du gascon hava (fève) - selon Toponymie des Pays Occitans, Fénié)

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur au château donjonné d'or ouvert du champ, ajouré et maçonné de sable, les deux tours des flancs couvertes, posé sur une terrasse de sinople et surmonté d'une étoile aussi d'or[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean Louis Pedeuboy PS Conseiller Général
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau du Portugal Gouveia (Portugal) depuis 1987[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 628 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
304 249 327 369 415 421 447 460 470
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
629 866 950 1 120 1 069 1 255 1 424 1 398 1 422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 586 1 695 1 789 2 265 2 008 1 892 1 936 2 204 2 031
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
2 169 2 314 2 649 2 849 2 816 2 534 2 507 2 628 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

133 odonymes recensés à Labouheyre
au 11 janvier 2014
Allée Avenue Bld Chemin Cité Impasse Parvis Place Quai Rd-point Route Rue Square Villa Autres Total
0 0 0 4 [N 1] 2 [N 2] 28 0 4 [N 3] 0 0 9 80 [N 4] 0 0 6 [N 5] 133
Notes « N »
  1. Chemin de Betout, Chemin de Pomade, Chemin du Treytin, Chemin le Sere.
  2. Cité Grande Lande, Cité Pierre Franc
  3. Place de la Biguerie, Place de la Liberté, Place de la Mairie et Place du Foirail.
  4. Dont Rue du 8-Mai-1945.
  5. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Édifices et sites[modifier | modifier le code]

  • Maison de la photographie des Landes[5]
Installée dans les murs de la maison natale de Félix Arnaudin, c'est une propriété de la commune de Labouheyre qui a voulu en faire, avec l'aide du Conseil général des Landes, un lieu de diffusion et d'aide à la création photographique en Aquitaine.
Son portail renaissance est orné de coquilles et de fleurs de lys.
  • Étang du parc de Peyre

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Banque du blason.
  2. www.afccre.org Annuaire des villes jumelées.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. Maison de la photographie des Landes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]