Samsagace Gamegie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samsagace Gamegie
Personnage de fiction apparaissant dans
Le Seigneur des anneaux.

Origine Hobbitebourg (Comté)
Sexe Masculin
Caractéristique(s) Hobbit
Porteur de l'Anneau, solide, digne de confiance, loyal
Entourage Frodon Sacquet
l'Ancien
Bilbon Sacquet
Rosie Chaumine
Ennemi(s) Sauron
Saroumane

Créé par J. R. R. Tolkien
Interprété par Sean Astin (2001-2003)
Voix Michael Scholes (1978, VO)
Serge Lhorca (1978, VF)
Christophe Lemoine (2001-2003, VF)
Film(s) Le Seigneur des anneaux (1978)
Le Seigneur des anneaux (2001-2003)
Roman(s) Le Seigneur des anneaux

Samsagace Gamegie, dit Sam (Samwise Gamgee en anglais) est un personnage du Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien. Membre de la race des hobbits, il accompagne son maître Frodon Sacquet dans sa quête visant à détruire l'Anneau unique.

Description[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Samsagace est le fils de Hamfast Gamegie dit l'Ancien. Il a deux frères (Hamson et Halfred) et trois sœurs (Daisy, May et Marigold). Il épousa Rosie Chaumine dont il eut six filles et sept fils.

Noms et titres[modifier | modifier le code]

Samsagace Gamegie est la traduction française du nom anglais Samwise Gamgee.

Samwise Gamgee est lui-même la transcription en anglais d'un nom en westron, qui serait Banazîr Galbasi[1]. Banazîr proviendrait d'un élément signifiant « simple d'esprit », tandis que Galbasi proviendrait du nom westron du village de Gamwich, Galabas. Dans sa posture de traducteur du Livre rouge de la Marche de l'Ouest, Tolkien déclare que la traduction anglaise stricte serait Samwís Gamwich, ce qui peut donner Samwise Gammidgy et, en anglais moderne, Samwise Gamgee.

Son nom sindarin est Perhael.

Histoire[modifier | modifier le code]

Né en l'an 2980 du Troisième Âge[N 1], il est le fils de l'« Ancien », un respectable hobbit, et le jardinier de Frodon Sacquet. Surpris par Gandalf à écouter sous la fenêtre de Frodon, il est chargé de l'accompagner jusqu'à Imladris. Sam sera le plus fidèle compagnon de Frodon, allant avec lui jusqu'au bout de son aventure.

Il est issu d'une famille comprenant 7 enfants (Anson, Hamson, Halfred, Paquette, May, Samsagace et Marguerite) qui sont nés de l'union de Hamfast Gamegie et de Bell Bonenfant. Il épousa Rosie Chaumine et eut 13 enfants d'elle (Elanor, Frodon, Rose, Merry, Pippin, Daisy, Goldilocks, Hamfast, Primrose, Bilbo, Ruby, Robin et Tolman). Sam fonda la lignée des Gardner (nom que prirent ses enfants). Il devint maire de La Comté durant le Quatrième Âge.

Le rôle de Sam est primordial dans le Seigneur des Anneaux : c'est lui qui remet souvent Frodon dans le droit chemin et l'empêche de succomber au pouvoir de l'anneau, blesse mortellement Arachne, le protège contre les fourberies de Gollum et finit par le porter jusqu'à la Caverne du Destin. Sam sera même brièvement porteur de l'Anneau mais contrairement aux autres porteurs, il n'eut aucune envie de le conserver. Il le rendit à Frodon un peu désespéré car l'Anneau avait découvert une plus grande force en Sam. Frodon put saisir l'Anneau à temps avant que Sam ne succombe au pouvoir de l'Unique. La quête de Frodon se serait sans doute soldée par un échec en l'absence de Sam. On peut voir en Sam la sagesse populaire, il n'aspire pas à la gloire mais à une vie tranquille au milieu de son jardin. Pour certains, sa relation avec Frodon rappelle la loyauté absolue rapprochant les officiers anglais et leurs aides de camp[2].

Sam quitte la Terre du Milieu en l'an 62 du Quatrième Âge, tout comme Frodon quelques dizaines d'années auparavant, pour se rendre sur Tol Eressëa.

Concept et création[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Sean Astin, l'interprète de Samsagace Gamegie dans la trilogie de Peter Jackson.

Dans l'adaptation radiophonique du Seigneur des anneaux de 1955, le rôle de Sam est donné à Victor Platt, tandis que dans celle de 1979 il s'agit de Lou Bliss. Dans l'adaptation de 1981 c'est Bill Nighy qui l'interpréta. Dans la série radiophonique Tales from the Perilous Realm de 1992, Samsagace apparaît dans deux épisodes des aventures de Tom Bombadil, joué par Jonathan Adams.

Dans la série télévisée finlandaise Hobitit de 1993, Sam est joué par Pertti Sveholm.

Au cinéma, dans le dessin animé de Ralph Bakshi Le Seigneur des anneaux, Michael Scholes lui prête sa voix (Serge Lhorca pour la VF) tandis que Billy Barty joue son rôle pour la rotoscopie. Dans The Return of the King Roddy McDowall remplit le rôle.

Dans l'adaptation cinématographique de Peter Jackson, le rôle de Samsagace Gamegie est tenu par Sean Astin.

Selon Christopher Lee (qui incarne Saroumane dans l'adaptation cinématographique de Peter Jackson), Samsagace Gamegie est le héros de la trilogie. En effet, du hobbit ordinaire qui aimait sa Comté, il évolue pour aider Frodon à porter son fardeau. Il devient quelqu'un capable de tuer pour défendre sa cause et son amitié avec Frodon. Il apporte constamment son soutien à Frodon même après son désaveu au profit de Gollum et sert de garde-fou à Frodon jusqu'à la fin de l'aventure. Lee justifie ses paroles en disant  : « Pour moi, c'est Sam le héros de la trilogie. C'est l'homme ordinaire, qui devient du roc dans l'épisode 3. »[réf. souhaitée]

Dans le jeu vidéo Le Seigneur des anneaux : la Communauté de l'anneau, Scott Menville prête sa voix au personnage. Dans la version du jeu pour les X-box il s'agit de Cliff Broadway. Dans La Bataille pour la Terre du milieu II - L'Avènement du roi-sorcier il s'agit encore de Sean Astin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'arbre généalogique de la famille de Sam (Appendice C du Seigneur des anneaux) indique qu'il est né en l'an 1380 du Comput de la Comté (soit 2980 du Troisième Âge). Dans la deuxième édition du Seigneur des anneaux (1965), sa date de naissance a été ajoutée dans la chronologie du Troisième Âge (Appendice B), mais à une autre date : 2983. Cette contradiction a été corrigée dans l'édition de 2004, en faveur de la date originale de 2980. Cf. Hammond & Scull, p. 716.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Seigneur des anneaux, appendice F
  2. Mark T. Hooker, Frodo's Batman, Tolkien Studies vol. 1, West Virginia University Press, 2004

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]