Goudron de houille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le produit de combustion de certains végétaux, voir goudron
Goudron de houille
Identification
No CAS 8007-45-2
No EINECS 232-361-7
Précautions
Directive 67/548/EEC[2]
Toxique
T



SIMDUT[3]

Produit non classifié
SGH[4]
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique
Danger
H350,
Classification du CIRC
Groupe 1 : Cancérogène pour l'homme[1]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Les goudrons de houille (coal tar), appelé aussi simplement goudron, sont des dérivés houillés de couleur marron à noire, très visqueux, voire solides (brai de goudron). Ce sont des sous-produits de la distillation de la houille lors de la fabrication du coke, ou de sa gazéfaction en gaz de houille. Dans le langage courant, on les confond souvent avec le bitume d'origine pétrolière. Cette confusion est due à l'invention du tarmacadam, ancêtre des revêtements routiers qui était fabriqué à l'origine avec du goudron (tar en anglais). Le tarmacadam est lui même confondu avec le macadam qui n'est qu'une technique d'empierrement sans goudron ni bitume ; le terme a donné le tarmac des aéroports.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Inflammables, les goudrons de houille sont parfois utilisés pour chauffer ou démarrer une chaudière. Comme la plupart des huiles lourdes, ils doivent être chauffés avant de pouvoir circuler facilement.

Comme le goudron de pin, ils peuvent être utilisés dans les shampooings à usage médical, les savons et les pommades, comme traitement contre les pellicules et le psoriasis, ainsi que pour tuer et repousser les poux. Aux États-Unis, les préparations aux goudrons de houille médicales sont considérés comme médicaments en vente libre (« over-the-counter drug » — OTC) et sont soumises à la règlementation de la Food and Drug Administration. Elles sont vendues par exemple sous les nom de Denorex, Balnetar, Psoriasin, Tegrin, T-Gel et Neutar.

Lorsque les goudrons de houille sont utilisés dans la préparation extemporanée des médicaments topiques, ils sont fournis sous la forme de solution topique de goudron de houille de l'USP, consistant en une solution à 20 % en masse par volume de goudron de houille dans l'alcool, avec en plus 5 % m/v de polysorbate 80[5]; ils doivent ensuite être dilués dans une base de pommade, de la vaseline par exemple.

Ils sont aussi utilisés pour synthétiser du paracétamol.

Les goudrons de houille ont longtemps été employés :

  • pour leurs propriétés d'imperméabilité : chaussées, joints de toiture, calfatage des coques de navire, etc.
  • pour leurs propriétés de liant, c'est-à-dire comme une forme de mortier, conférant de la cohésion

Les goudrons de houille étaient autrefois les principaux ingrédients du Tarmacadam, utilisés avec des laitiers en fer[6].

De nos jours dans la plupart des pays, les goudrons ne sont plus employés en technique routière depuis plusieurs décennies à cause de la présence d'hydrocarbures aromatiques polycycliques cancérigènes. On l'utilise parfois encore lorsque l'on veut bénéficier de sa résistance aux hydrocarbures, par exemple dans les stations services ou les aires de stationnement et de ravitaillement d'avions (le bitume, d'origine pétrolière, est soluble dans les hydrocarbures). Cette technique est pratiquement abandonnée partout car elle peut être remplacée par des bitumes modifiés appelés "anti K" (anti Kérosène), des résines, du béton, des liants de synthèse ou issus de la chimie végétale, etc...

Le goudron de houille fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en avril 2013)[7].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Selon le Centre international de recherche sur le cancer, les préparations contenant plus de 5 % de goudrons de houille bruts sont dans le Groupe 1 des cancérigènes.

La National Psoriasis Foundation et la FDA considèrent que le goudron de houille est un traitement précieux, sûr et peu coûteux pour des millions de gens souffrant de psoriasis ou d'autres affections de la peau[8].

Composés des goudrons[modifier | modifier le code]

Les goudrons de houille sont des mélanges complexes et variables de phénols, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et de composés hétérocycliques[9]. On compte parmi ceux-ci:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Évaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 1 : Cancérogènes pour l'homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC,‎ 16 janvier 2009 (consulté en 22 août 2009)
  2. ESIS
  3. « Goudron de houille » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 23 avril 2009
  4. Numéro index 648-081-00-7 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  5. USP30-NF25 page 1817
  6. John Sheail, ‘Hooley, Edgar Purnell (1860–1942)’, Oxford Dictionary of National Biography, online edn, Oxford University Press, Sept 2004 accessed 21 June 2010
  7. WHO Model List of Essential Medicines, 18th list, avril 2013
  8. National Psoriasis Foundation, The battle to save coal tar in California, 3 décemebre 2001.
  9. (en) Profil toxicologique de créosote de bois, créosote de goudron de houille, goudron de houille, coal tar pitch et coal tar pitch volatiles U.S. Department of Health and Human Services, page 19, Septembre 2002

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]