Pellicule (dermatologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pellicule.

Les pellicules sont des squames de peau, et plus précisément des cellules superficielles du cuir chevelu ayant desquamé, mais d'une taille inhabituellement grande, plus épaisses, ou plus nombreuses que les cellules normales.

Le cuir chevelu - comme toute la peau - se renouvelle normalement en éliminant des cellules superficielles de l'épiderme.

Deux catégories[modifier | modifier le code]

Les pellicules peuvent être « sèches » ou « grasses ».

Pellicules sèches[modifier | modifier le code]

Elles sont visibles et se présentent comme des parcelles de la couche cornée du cuir chevelu. Elles sont blanches, plates et se détachent spontanément. Les pellicules sont souvent accompagnées de démangeaisons désagréables. Elles vont généralement de pair avec un cuir chevelu sec.

Il ne faut surtout pas gratter ou essayer de décoller les pellicules avec un peigne car ceci accentuerait le phénomène. Cela provoquerait une irritation, ce qui accélèrerait le processus de division des cellules de la peau.

En effet, les pellicules sont un trouble de la formation de l'épiderme. La division des cellules de la couche basale de l'épiderme est trop rapide. Les cellules qui montent vers la surface de la peau n'ont pas le temps de perdre leur eau et de se durcir. Elles atteignent la surface sans être suffisamment desséchées, ce qui forme des amas de cellules (= pellicules) sur le cuir chevelu.

Pellicules grasses[modifier | modifier le code]

Pellicule de grande taille (grossie).
Pellicules (grossies).

Elles sont plutôt petites, rondes, jaunâtres et grasses. Elles adhèrent au cuir chevelu et aux cheveux. Elles y forment une couche jaunâtre et collante. Elles sont accompagnées de démangeaisons. En général, elles sont la conséquence d'une séborrhée (= surproduction des glandes sébacées), c'est-à-dire d'un cuir chevelu et de cheveux gras.

Causes[modifier | modifier le code]

Les causes sont les mêmes dans les deux cas.

Ce dysfonctionnement peut être causé par le système hormonal, des inflammations du cuir chevelu — par manque d'hygiène, grattage, séborrhée… —, un stress intense (suractivité), ou un excès de consommation de tabac. Une alimentation non équilibrée ou des troubles du sommeil pourraient aussi provoquer l'apparition de pellicules, mais cela n'est pas prouvé.

La formation des pellicules grasses est identique à celle des pellicules sèches. Les cellules se divisent trop vite et s'accumulent à la surface de la peau. Elles se lient avec le sébum et collent.

Les pellicules constituent un terrain favorable pour la multiplication des micro-organismes (bactéries, champignons...). Les pellicules démangent, alors on se gratte, ce qui provoque une inflammation. Celle-ci provoque une accélération de la division cellulaire, donc encore plus de cellules sont repoussées vers la surface, et ainsi de suite : ce que l'on pourrait appeler un cercle vicieux.

C'est pourquoi il faut traiter le problème tout de suite avant qu'il ne prenne trop d'ampleur.

Vivre dans un air sec, utiliser un sèche-cheveux trop chaud ou se laver les cheveux avec un shampooing mal adapté ou mal rincé sont des causes possibles de pellicules.

Traitement[modifier | modifier le code]

Essayer la méthode du nettoyage et massage du cuir chevelu au jet d'eau (pommeau de la douche réglé sur position massage et débit d'eau maximum). Utiliser un shampoing antipelliculaire de type antiprolifération de préférence (au goudron de houille). Le massage du cuir chevelu au jet d'eau, a aussi pour résultat, un très net ralentissement de la perte de cheveux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]