Francis Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francis Mer
Francis Mer, en 2003
Francis Mer, en 2003
Fonctions
Ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie
22e ministre des Finances de la Ve République
7 mai 200230 mars 2004
Gouvernement Jean-Pierre Raffarin I et II
Prédécesseur Laurent Fabius
Successeur Nicolas Sarkozy
Biographie
Date de naissance 25 mai 1939 (75 ans)
Lieu de naissance Pau (Pyrénées-Atlantiques)
Nationalité Française
Parti politique Sans étiquette / Divers droite
Profession Industriel

Francis Mer, né le 25 mai 1939 à Pau, est un industriel et homme politique français. Il fut notamment ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie de 2002 à 2004.

Études[modifier | modifier le code]

Francis Mer est ancien élève de l'École polytechnique et ingénieur au corps des mines. Il est le neveu du docteur Paul Mer, président du Comité départemental de Libération de la Mayenne en 1944-45.

Industrie[modifier | modifier le code]

Francis Mer est entré dans le groupe Saint-Gobain Pont-à-Mousson en octobre 1970.

Il fut responsable du Plan de Saint-Gobain Industries (1971), directeur du Plan à la Compagnie de Saint-Gobain Pont-à-Mousson (1973) et directeur général de Saint-Gobain Industries (1974-1978), avant d'être nommé en septembre 1978 directeur général adjoint du groupe Saint-Gobain, chargé de la politique industrielle.

En juillet 1982, il devient président directeur général de Pont-à-Mousson SA et directeur de la Branche Canalisations et Mécanique du groupe Saint-Gobain. En septembre 1986, l'État, actionnaire, décide de fusionner Usinor et Sacilor et confie à Francis Mer la présidence du nouveau groupe sidérurgique.

En juillet 1995, Usinor Sacilor est privatisé et Francis Mer est nommé président par le nouveau Conseil d'administration le 10 octobre 1995[1]. Par ailleurs, depuis juin 1988, Francis Mer est président de la Fédération Française de l'Acier.

Il a également présidé Eurofer (association des producteurs d'acier européens) de 1990 à 1997.

D'octobre 1997 à octobre 1998, il a présidé l'International Iron and Steel Institute.

Depuis 2005, il est membre du directoire de Vale Inco. Depuis janvier 2007, il est président du conseil de surveillance du groupe Safran[2]. Depuis le 21 avril 2011 et le changement de structure de l'entreprise, qui adopte un fonctionnement avec conseil d'administration, il est vice-président du groupe Safran[3].

Enseignement supérieur et recherche[modifier | modifier le code]

De 1989 à 1997, il fut président du conseil d'administration du Conservatoire national des Arts et Métiers.

Politique[modifier | modifier le code]

Du 7 mai 2002 au 30 mars 2004, Francis Mer est membre du premier et du deuxième gouvernement de Jean-Pierre Raffarin en tant que ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie[4]. Lors de la constitution du troisième gouvernement Raffarin, il est remplacé par Nicolas Sarkozy à ce poste.

En 2004, il est le président de la Fondation pour l'innovation politique[5].

En septembre 2004, il devient président du Comité d'évaluation des stratégies ministérielles de réforme[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle Mandraud, La privatisation d'Usinor-Sacilor bouclée en un mois, Libération, 2 juin 1995
  2. Francis Mer reprend Safran en main, L'Usine nouvelle, 30 mars 2007
  3. Barbara Leblanc, Safran change de gouvernance, L'Usine nouvelle, 21 avril 2011
  4. Fiche de Francis Mer, Gouv.fr, 2 octobre 2012
  5. Jean-François Polo, Jérôme Monod, l'ombre du président, Les Échos, 8 octobre 2004
  6. Jean-François Polo, Nominations : quand la politique s'en mêle, Les Échos, 8 mars 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :