Digicel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Digicel

Création 2001
Dates clés avril 2001 : Apparition sur le marché des opérateurs de téléphonie mobile
Personnages clés Denis O'Brien
Colm Delves
Forme juridique Société anonyme (S.A.)
Slogan Tellement plus !
Activité Opérateur de télécommunications
Produits Services de télécommunications divers
Site web www.digicelgroup.com

Digicel est un opérateur de télécommunications caribéen qui a été fondé par l'entrepreneur irlandais Denis O'Brien.

L'aventure Digicel[modifier | modifier le code]

La société Digicel a été créée en avril 2001, lorsque Digicel lance son premier réseau mobile GSM en Jamaïque, révolutionnant à jamais l'industrie des télécommunications dans le pays et dans le reste des Caraïbes. Dès ses premiers 100 jours d'opération en Jamaïque, la compagnie a acquis 100,000 clients mobiles – un objectif que les dirigeants ne pensaient établir qu'au premier anniversaire de l'entreprise! Digicel enregistre record après record et dépasse son concurrent principal en devenant l'opérateur mobile avec la plus grande base clientèle de l'île.

Cinq ans plus tard, ses lancements à Trinidad & Tobago et à Haïti enregistrent un impressionnant 1,4 million de clients à Haïti seulement après une année d'opération. Digicel a joué un rôle capital dans la pénétration de la téléphonie mobile dans les Caraïbes et avec sa réputation de « Casseur de Monopole » et de« Champion Clientèle » a permis à la plus grande majorité de personnes, l'accès aux dernières technologies en matière de téléphonie portable.

Sept ans seulement après son lancement, la Digicel opère désormais dans 23 marchés faisant d'elle non seulement l'opérateur le plus large mais aussi celui à la croissance la plus rapide des Caraïbes. L'acquisition des opérations de Cingular Wireless dans les Caraïbes et les Bermudes en 2005 ainsi que celle de Bouygues Telecom Caraïbe en 2006 ont largement contribué à son expansion. En mars 2012, Digicel a acquis sa principale concurrente Comcel/Voila à Haiti pour un montant 97 millions de dollars.

Zone d'activité[modifier | modifier le code]

Digicel, avec plus de six millions de clients, est incorporé dans les Bermudes et a des opérations dans vingt deux marchés des caraibes, y compris Anguilla, Antigua & Barbuda, Aruba, Barbade, les Bermudes, Bonaire, Curaçao, les Îles Caïmans, Dominique, Guyane française, Grenade, Guadeloupe, Guyana, Haïti, Jamaïque, Martinique, Saint Kits & Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, Suriname, Trinidad & Tobago, Turcs & Caicos et Le Salvador. Digicel a aussi des licences au British Virgin Islands ainsi qu’une couverture à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Digicel emploie directement plus de 3 700 personnes. Digicel est le sponsor principal d’équipes sportives comme l'équipe de Cricket des Antilles, la fédération de football du Salvador et d'Haïti, ainsi que les équipes des Spécial Olympiques à travers les Caraïbes. Digicel est aussi le sponsor en titre de la Coupe Digicel de l’Union de Football des Caraïbes qui regroupe plus de 30 nations Caribéennes et qui est un qualificateur important pour la Coupe d’or du CONCACAF.

Dans les départements français d'Amérique (DFA)[modifier | modifier le code]

En Guadeloupe, Martinique, Guyane, Digicel doit néanmoins faire face à un marché plus mature du fait de sa forte proximité avec le marché hexagonal et donc Européen. Depuis l'acquisition de Bouygues Telecom Caraïbe, DIGICEL n'a cessé d'optimiser son réseau pour maintenant offrir un service reconnu de qualité, de développer un service client performant, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et de proposer des offres innovantes et généreuses (appels illimités, doublement des forfaits le soir et le WE...). Contrairement aux opérateurs concurrents, Digicel ne prévoyait pas de services 3G pour l'année 2008 en Guadeloupe, Martinique, et Guyane. À partir de 2009, l'opérateur dépose une demande à l'ARCEP pour l'obtention de bandes de fréquence, afin de déployer la 3G aux antilles-Guyane. Dicicel obtient l'autorisation de l'Autorité précitée, le 11 février 2010 (Cf. décision no 2010-0201 de l'ARCEP).

Questions de concurrence avec les opérateurs historiques[modifier | modifier le code]

La majorité des réseaux Digicel démarrent dans des pays où le marché des télécommunications a été récemment libéralisé. En conséquence, il y a eu de nombreuses disputes entre les opérateurs déjà présents et Digicel sur les accords d'interconnexion. Cela a conduit à Digicel traduire en justice certains opérateurs historiques. [1],[2]

Expansion de Digicel[modifier | modifier le code]

En 2006, Digicel élargi dans le continent sud-américain ainsi que le Pacifique. Sur septembre 2006, Digicel a acquis une indépendantes téléphone mobile Digicel Holdings fournisseur au Salvador, il rebranding comme El Nuevo Digicel. Digicel El Salvador a maintenant dépassé Claro que numéro deux dans le pays. En décembre 2007, Digicel a remporté une offre très compétitive pour une licence de téléphonie mobile au Honduras et Digicel a remporté une licence pour exploiter au Panama en mai 2008. Digicel a lancé au Honduras et les îles Vierges britanniques en novembre 2008 et à Panama, en décembre 2008.

En 2007, Digicel a également accru leur présence en Amérique du Sud et en Guyane, l'acquisition de U * Mobile, désormais rebaptisé Digicel Guyane Ltd ainsi que le lancement au Suriname (Décembre 2007) et la Guyane française (Juin 2006). Digicel opère désormais dans 32 marchés à travers les Caraïbes, en Amérique Centrale et du Pacifique.

Digicel Pacific[modifier | modifier le code]

Opération de sœur de Digicel dans la région des îles du Pacifique exploite actuellement au Samoa et en Papouasie-Nouvelle-Guinée cadencé à 900 MHz GSM avec GPRS et Edge services de données, Vanuatu, Tonga, Fidji, Nauru ainsi que d'une licence expérimentale dans les îles Salomon et Tahiti.3 Digicel Fidji le 3 novembre 2010 a changé son logo avec une nuance de bleu dans les dernières lettres «cel». La couleur bleue représente la couleur de fond du drapeau Fidji et a coïncidé avec Digicel Fiji slogan de campagne publicitaire nouvelle "Fidji est important pour nous" 0.4

Digicel Mobile Money lancé aux Fidji en juillet 2010 avec des déploiements ultérieurs à Tonga (janvier 2011), Samoa (mars 2011), Vanuatu (juillet 2011) et Nauru et la Papouasie-Nouvelle-Guinée en progrès. Au Vanuatu, semblable à d'autres pays, Digicel a réduit le coût de possession téléphone mobile de façon spectaculaire le rendant accessible à un nombre beaucoup plus important de la population. Lors de son lancement le coût d'un téléphone était de 500 vatus par rapport à la vatu plus de 1000 pour l'opérateur historique Telecom Limited Vanuatu (TVL) avec le réseau Souriez c'est.

En plus de Digicel a été le premier à déployer des services d'argent mobile dans ces pays la création d'un écosystème d'agents qui inclut les principales banques commerciales de la banque ANZ, BSP, Westpac, National Bank de Vanuatu ainsi que les déménageurs de l'argent clés tels que PostFiji et VanuatuPost. Le service a été soutenu par le Programme régional océanien de l'inclusion financière, AusAid et Mobile Money GSM Association pour les non-bancarisés (MMU) initiative.

Digicel Caraibes[modifier | modifier le code]

Le mardi 8 février 2011, Digicel, a pris une participation majoritaire dans les technologies Netxar, le premier intégrateur de systèmes dans la région des Caraïbes. En mars 2012, Digicel a acquis sa principale concurrente Comcel à Haiti pour un montant 97 millions de dollars[3].

Partenariat avec Vodafone[modifier | modifier le code]

Le 6 février 2007, Digicel a signé un accord de partenariat de trois ans avec Vodafone. Bien que les deux resteront des sociétés distinctes et indépendantes, l'accord, qui comprend l'exploitation sœur de Digicel aux Samoa, se traduira par l'offre de nouvelles capacités d'itinérance. Les deux groupes vont aussi devenir des partenaires d'itinérance préférée de chaque other.34

Ce qui est intéressant à noter, c'est que tout en étant partenaires, Digicel et Vodafone sont également des opérateurs concurrents dans les îles Fidji, où Digicel Fiji lancé récemment, et Vodafone détient une minorité (49 %) participation dans Vodafone Fidji.

Fondation Digicel[modifier | modifier le code]

Digicel et de ses actionnaires a créé une fondation qui a été activement impliqué dans le travail caritatif dans toute la Caraïbe impliquant un large éventail de projets scolaires et sportifs ainsi que fournir une aide après l'ouragan Ivan a dévasté de nombreuses îles, en particulier la Grenade et les îles Caïmans. [citation Nécessaire] à ce jour, la Fondation Digicel en Jamaïque a alloué 7 millions de dollars aux projets communautaires de développement durable dans le pays. En Haïti, la Fondation Digicel construit 20 écoles primaires dans sa première année. Digicel a promis 5 millions de dollars d'aide à Haïti après un séisme a frappé Port-au-Prince le 12 janvier 2010.

Opérations dans la Caraïbe et en Amérique centrale[modifier | modifier le code]

The Caribbean and Central American operations of Digicel Group (December 2008).

Digicel Caribbean & Central American Territories
Territoire Fréquences GSM & CDMA Sites web
Drapeau d'Anguilla Anguilla 900/1900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Anguilla
Drapeau d'Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda 850/900 MHz Digicel Antigua & Barbuda
Drapeau d'Aruba Aruba 900/1 800 MHz 1 900 MHz Digicel Aruba
Drapeau de la Barbade Barbade 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz Digicel Barbados
Drapeau des Bermudes Bermudes 1 900 MHz 1 900 MHz Digicel Bermuda
Drapeau de Bonaire Bonaire 900/1 800 MHz NO CDMA Digicel Bonaire
Drapeau de Curaçao Curaçao 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Curaçao
Drapeau de la Dominique Dominique 900/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Dominica
Drapeau du Salvador El Salvador 900 MHz NO CDMA Digicel El Salvador
Drapeau de la Guyane Guyane 900/1 800 MHz NO CDMA Digicel French Windies & French Guiana
Drapeau de Grenade Grenade 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Grenada
Drapeau de la Guadeloupe Guadeloupe 900/1 800 MHz NO CDMA Digicel French Windies & French Guiana
Drapeau du Guyana Guyana 900 MHz NO CDMA Digicel Guyana
Drapeau d'Haïti Haïti 1 800 MHz NO CDMA Digicel Haiti
Drapeau du Honduras Honduras (Launched November 2008) 1 900 MHz NO CDMA Digicel Honduras
Drapeau des Îles Caïmans Îles Caïmans 850/900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz Digicel Cayman Islands
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz Digicel Jamaica
Drapeau de la Martinique Martinique 900/1 800 MHz NO CDMA Digicel French Windies & French Guiana
Drapeau du Panama Panama (launched December 2008) 1 900 MHz NO CDMA Digicel Panamá
Drapeau de Saint-Barthélemy Saint-Barthélemy 900/1 800 MHz NO CDMA Digicel French Windies & French Guiana
Drapeau de Saint-Christophe-et-Niévès Saint-Christophe-et-Niévès 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Saint Kitts & Nevis
Drapeau de Sainte-Lucie Sainte-Lucie 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel St. Lucia
Drapeau de Saint-Martin Saint-Martin / Drapeau de Saint-Martin (Royaume des Pays-Bas) Sint Maarten 900/1 800 MHz NO CDMA Digicel French Windies & French Guiana
Drapeau de Saint-Vincent-et-les-Grenadines Saint-Vincent-et-les-Grenadines 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Saint Vincent & the Grenadines
Drapeau du Suriname Suriname 900 MHz NO CDMA Digicel Suriname
Drapeau des îles Turques-et-Caïques îles Turks-et-Caïcos 900/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Turks & Caicos
Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago 850/1 900 MHz 1 900 MHz (planned) Digicel Trinidad & Tobago

Données sommaires à propos de Digicel[modifier | modifier le code]

  • Date de création : avril 2001
  • Marchés : 32
  • Clientèle : plus de 11 millions
  • Employés : 3 700
  • Points de vente : plus de 1 000
  • Investissement : plus de 1,9 milliard de dollars[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]