David Chalmers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Chalmers
Picto infobox auteur.png

Philosophe occidental

Philosophie contemporaine

David Chalmers TASC2008.JPG
Naissance
20 avril 1966 (48 ans)
École/tradition
Principaux intérêts

David Chalmers (né en 1966) est un philosophe australien spécialisé en philosophie de l'esprit.

Actuellement enseignant à Tucson, à University of Arizona, il a publié de nombreux travaux sur la conscience. Il est particulièrement connu pour sa formulation du problème difficile de la conscience, distinguant des problèmes faciles et LE problème difficile de savoir à quoi pourrait ressembler une théorie rendant compte de notre expérience de la conscience. Il soutient à ce sujet une forme de monisme neutre proche de celui de Bertrand Russell. Son livre sur le sujet, L’Esprit conscient, est considéré comme l'un des plus importants de ces 15 dernières années[1]. Il s'est également penché sur des thématiques comme celle de l'expérience de pensée du cerveau dans une cuve.

Il a compilé une bibliographie de plusieurs milliers d'articles relatifs aux problèmes de l'esprit, bibliographie qui est disponible sur internet. Il est aussi l'auteur de plusieurs manuels de philosophie de langue anglaise.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

en anglais[modifier | modifier le code]

  • The Conscious Mind: In Search of a Fundamental Theory (1996). Oxford University Press. hardcover: ISBN 0-19-511789-1, paperback: ISBN 0-19-510553-2
  • Toward a Science of Consciousness III: The Third Tucson Discussions and Debates (1999). Stuart R. Hameroff, Alfred W. Kaszniak and David J. Chalmers (Editors). The MIT Press. ISBN 0-262-58181-7
  • Philosophy of Mind: Classical and Contemporary Readings (2002). (Editor). Oxford University Press. ISBN 0-19-514581-X or ISBN 0-19-514580-1
  • The Character of Consciousness, 2010, Oxford University Press
  • Constructing the World, 2012, Oxford University Press

en français[modifier | modifier le code]

  • L'Esprit conscient (trad. française de Stéphane Dunand), Paris, Ithaque, 2010, 520 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]