Cycle du Fulgur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cycle du Fulgur (titre original (en) : Lensman Series) est un cycle de science-fiction de l'auteur américain Edward Elmer Smith publié en grande partie dans des magazines spécialisés américains entre 1934 et 1950.

Présentation du cycle[modifier | modifier le code]

Genèse du Cycle[modifier | modifier le code]

C'est à la fin de 1936 et au début de 1937 - quelques années après la publication de Triplanétaire -, qu'Edward Elmer Smith a l'idée d'écrire un « roman policier intersidéral. »[1] L'écrivain réalise une première esquisse du scénario en quatre-vingts pages et la soumet à F. Orlin Tremaine, le directeur d'Astounding Stories, qui en achète immédiatement les droits[2]. Edward Elmer Smith rédige ensuite un scénario détaillé de Patrouille galactique et développe la structure narrative générale de ce qui allait devenir le « Cycle du Fulgur ». Après avoir terminé la première ébauche de Patrouille galactique, Smith écrit directement l'ultime chapitre du dernier volume du cycle, Les Enfants du joyau (Children of the Lens), qui apporte une conclusion à toute l'histoire[3]. La première version du Cycle du Fulgur comprend donc quatre romans qui paraissent dans Astounding Stories entre 1937 et 1948 : Patrouille galactique, Le Fulgur gris, Le Surfulgur et Les Enfants du joyau, accompagnés par quelques nouvelles qui se situent dans le même univers, mais s'éloignent de l'intrigue principale du Cycle. Ces nouvelles annexes, regroupées plus tard sous le titre Les Maîtres du vortex, paraissent en 1942 dans Astonishing Stories.

Version définitive du Cycle[modifier | modifier le code]

En 1948, alors que le Cycle du Fulgur s'apprête à être publié en librairie, l'éditeur américain Lloyd Arthur Eshbach incite Edward Elmer Smith à intégrer Triplanétaire au Cycle du Fulgur. Smith accepte et modifie son roman pour l'adapter au contexte du Cycle du Fulgur, y ajoutant par exemple le personnage central de Virgil Samms qui ne figurait pas dans la version originale. En 1950, Smith ajoute un nouveau volume au Cycle originel, Le Premier Fulgur, qui lui sert de jonction narrative entre Triplanétaire et Patrouille galactique, donnant ainsi à l'ensemble une plus grande cohérence. E. E. Smith continue de retravailler ses romans jusqu'en 1954, procédant à de nombreuses modifications et additifs. Le Cycle se composait alors de six volumes. Ce n'est qu'en 1960 que les nouvelles situées dans l'univers du Cycle furent rassemblées et publiées dans un volume d'abord intitulé The Vortex Blaster, puis en 1968 Masters of the Vortex.

Extensions du Cycle du Fulgur[modifier | modifier le code]

Le 14 juillet 1965, Edward Elmer Smith autorisa l'écrivain William B. Ellern à donner une suite au Cycle du Fulgur. Ellern, qui prit soin de rester très fidèle à l'univers original de Smith, publia :

  • Moon Prospector en 1966
  • New Lensman en 1975 et
  • Triplanetary Agent en 1978.

David Kyle, un ami d'Edward Elmer Smith, publia également trois romans qui racontent les aventures de Fulgurs extra-terrestres suivant l'exemple de ce qu'Edward Elmer Smith avait réalisé dans Le Surfulgur. Ces trois romans sont connus sous le nom de Second-Stage Lensman Trilogy (La Trilogie du Surfulgur). Ces romans parurent aux États-Unis entre 1980 et 1983 et connurent une réédition en 2004 :

  • The Dragon Lensman (Le Dragon Surfulgur, avec Worsel, le célèbre dragon vélantien) ;
  • Lensman from Rigel (Le Fulgur de Rigel, avec Tregonsee, l'étrange extra-terrestre du système de Rigel) ;
  • Z-Lensman (Fulgur Z, avec Nadreck, le Palainian, le plus étrange des trois Surfulgurs non humains).

Modèles et anti-modèles littéraires[modifier | modifier le code]

Lors de son travail sur le Cycle du Fulgur, Edward Elmer Smith envisageait d'écrire un immense space opera. L'auteur citait à l'époque comme mauvais exemple du genre le roman The War of the Universe de Clinton Constantinescu et comme bons écrivains Roman Frederick Starzl et Jack Williamson[4].

Composition du Cycle complet[modifier | modifier le code]

Les différentes volumes du Cycle du Fulgur sont présentés dans l'ordre chronologique de la narration, les dates indiquées sont celles des premières publications originales :

  1. Triplanétaire (Triplanetary), 1934 ;
  2. Le Premier Fulgur (First Lensman), 1950 ;
  3. Patrouille galactique (Galactic Patrol), 1937 ;
  4. Le Fulgur gris (Gray Lensman), 1939 ;
  5. Le Surfulgur (Second Stage Lensman), 1941 ;
  6. Les Enfants du joyau (Children of the Lens), 1947.

Le dernier volume du cycle se situe dans l'univers du Fulgur, mais développe une trame narrative différente des six premiers volets :

Scénario du cycle[modifier | modifier le code]

Le cycle s'ouvre dans "Triplanétaire", deux milliards d'années avant l'heure actuelle. L'univers compte quelques formes de vie peu évoluées, à l'exception de l'aîné de la race de notre galaxie, les Arisians.

Les Arisians, une race pacifique native de cet univers, sont déjà présents en ces temps anciens, et ont renoncé aux besoins physiques pour une contemplation mentale qu'ils ont développé et raffiné à un degré extrêmement élevé.

Dans cet univers, il existe aussi un étrange continuum espace-temps, où vivent aussi les Eddoriens, une dictature au pouvoir avide. Ils ont été attirés par cet univers par l'observation de notre galaxie et de notre galaxie sœur (La Nébuleuse Lundmark); appelée encore plus tard la Deuxième Galaxie. Selon une théorie astronomique en vigueur au moment de l'écriture (avant la remise en cause des hypothèses sur la création des galaxies), cela se traduira par la formation de milliards de planètes et le développement de la vie sur elles. Ayant alors une position dominante sur ces formes de vie, les Eddoriens avaient là une possibilité de satisfaire leur soif de pouvoir.

Univers du cycle[modifier | modifier le code]

Personnages du Cycle du Fulgur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages du cycle du Fulgur.

Races extra-terrestres du Cycle du Fulgur[modifier | modifier le code]

Planètes du Cycle du fulgur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Planètes du cycle du Fulgur.

Technologie du Cycle du Fulgur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Technologie du cycle du Fulgur.

Cycle du Fulgur et Prix Hugo[modifier | modifier le code]

Le Cycle du Fulgur figura parmi les cinq cycles de science-fiction retenus pour participer au Prix Hugo du Meilleur cycle de science-fiction de tous les temps (Best All-Time Series) en 1966. Le cycle d'Edward Elmer Smith fut classé quatrième, derrière Fondation d'Isaac Asimov, le Cycle de Mars d'Edgar Rice Burroughs et l'Histoire du Futur de Robert A. Heinlein, mais juste devant Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le réalisateur d'anime japonais Kōji Morimoto s'est inspiré de la saga d'Edward Elmer Smith :

  • SF New Age Lensman (SF新世紀レンズマン), film d'animation, 1984 ;
  • Galactic Patrol Lensman, série télévisée d'animation, 1984.

Postérité du Cycle du Fulgur[modifier | modifier le code]

  • En 1949, Randall Garrett écrivit une parodie du cycle du Fulgur intitulée Backstage Lensman. Randall Garrett fait également référence aux Fulgurs dans certains de ses récits (Lord Darcy) en équipant ses messagers royaux de joyaux similaires à ceux des Fulgurs. Dans son univers romanesque, l'inventeur de ces joyaux est le sorcier Sir Edward Smith, une allusion directe à l'auteur du cycle.
  • En 1961, le Cycle du Fulgur inspire à des étudiants du Massachusetts Institute of Technology l'un des premiers jeux vidéo de l'histoire : Spacewar.
  • Dans les premières esquisses scénaristiques de la saga Star Wars de George Lucas, le côté positif de la force était à l'origine associée aux Arisians, la race ancestrale du Cycle du Fulgur qui veille à la perénnité de la civilisation galactique.
  • En 1994, Sean Barrett publia un jeu de rôle (GURPS) situé dans l'univers du Cycle du Fulgur : GURPS Lensman: Starkly Astounding Space-Opera Adventure.
  • Dans la série télévisée de science-fiction Babylon 5 de Joe Michael Straczynski, les Ombres et les Vorlons semblent être des réminiscences des Eddoriens et des Arisians du Cycle du Fulgur. Les parallèles entre les quatre races extra-terresres sont nombreux. Ce sont des races anciennes qui président à la destinée des autres races dans l'univers. Les deux premières races (Ombres et Eddoriens) représentent les forces du chaos et de la guerre, les deux autres (Vorlons et Arisians) les forces de l'ordre cosmique et de la civilisation. Dans les deux cas, les races interviennent dans le destin des races plus jeunes et se livrent, par leur intermédiaire, à un combat éternel.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Le Cycle du Fulgur est paru aux éditions Albin Michel, entre 1972 et 1978, dans les collections « Science-fiction » et « Super-fiction » dirigées par H. G. Gallet. La traduction de l'édition française est basée sur l'édition britannique du cycle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Epic of Space p. 83.
  2. Voir Gharlane LensFaq section 1, Moskowitz p. 19, The Epic of Space, p. 85. E. E. Smith a déclaré n'avoir écrit que « quelque pages ».
  3. Voir Moskowitz, p. 19.
  4. The Epic of Space, p. 84. The War of the Universe était paru dans Amazing Stories Quarterly, à l'automne 1931.