Memories (film, 1995)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Memories.

Memories

Titre original Memorîzu
Réalisation Kōji Morimoto
Tensai Okamura
Katsuhiro Ōtomo
Scénario Satoshi Kon (script)
Katsuhiro Ōtomo (histoire, script)
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Sortie 1995
Durée 113 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Memories est un film d'animation japonais en trois parties distinctes (sketchs). On le classe généralement comme « omnibus » (compilation de plusieurs courts métrages). Il est cependant tiré du manga de Katsuhiro Ōtomo sorti sous le nom Kanojo no Omoide (Ses souvenirs) édité au Japon le 23 mars 1990.

Imaginé et supervisé par Katsuhiro Ōtomo, il offre la réalisation de deux des trois sketchs à Kōji Morimoto et Tensai Okamura. L'animation a été réalisée au Studio 4 °C, mais les studios Ghibli, Madhouse et Gallop y ont également participé.

Memories a été diffusé dans les cinémas japonais le 23 décembre 1995. Il est sorti en DVD en France en 2004.
La bande originale est sortie en France sur le label Animusik mais n'est plus distribuée.

Il a été récompensé par le prix Mainichi Noburō Ōfuji 1995.

Magnetic Rose[modifier | modifier le code]

Magnetic Rose (彼女の想いで) dure 44 minutes. L'arrivée de Satoshi Kon en tant que directeur artistique a insufflé une atmosphère italienne (la diva) dans ce court métrage qui mélange space opera et réflexions psychologiques. 2001, l'odyssée de l'espace est souvent cité comme comparaison ou référence.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une équipe de cosmonautes chargée de « nettoyer » les débris flottants dans l'espace reçoit un appel à l'aide en provenance d'une station spatiale a priori inhabitée. Ils y découvrent une intelligence artificielle tourmentée…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Notons la présence de Hiroyuki Okiura (Jin-Roh) en tant qu'animateur-clé (durant le repas de famille).

Stink Bomb[modifier | modifier le code]

Stink Bomb (最臭兵器) dure 40 minutes.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une ville paisible, un jeune scientifique en laboratoire pharmaceutique sérieusement enrhumé prend ce qu'il croit être un médicament, et se transforme en arme chimique des plus efficace… Rappelé par sa direction, qui ne sait rien de son véritable état, il est chargé d'une mission de la plus haute importance : leur ramener les documents de recherche d'un projet gouvernemental, à Tokyo…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Tensai Okamura
  • Scénario : Katsuhiro Ōtomo
  • Character design : Hirotsugu Kawasaki
  • Directeur artistique : Hirotsugu Kawasaki
  • Producteur : Shigeru Watanabe
  • Animation clé : Yoshiaki Kawajiri
  • Musique : Jun Miyake

Cannon Fodder[modifier | modifier le code]

Cannon Fodder (大砲の街) dure 22 minutes. Le film est construit sous la forme d'un seul et unique plan-séquence (factice bien entendu, vu que la prise de vue dans un film d'animation ne peut être que suggérée).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cannon Fodder met en scène une ville dont la vie des habitants est entièrement dévouée à l'entretien et à « l'utilisation » des canons démesurés qui surplombent les toits de la cité. L'histoire, relativement courte, est racontée comme vue par les yeux d'une famille dont la vie est effectivement centrée sur ces canons qui peuplent la ville.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Katsuhiro Ōtomo
  • Scénario : Katsuhiro Ōtomo
  • Character design : Katsuhiro Ōtomo et Hidekazu Ohara
  • Directeur de la photographie : Hiroaki Edamitsu
  • Couleurs : Terumi Nakauchi
  • Directeur de l'animation : Hidekazu Ohara
  • Producteur : Shigeru Watanabe
  • Décors : Junko Ina, Katsuhiro Ōtomo, Kazuko Fujī, Masanori Kikuchi, Minoru Nishida, Tsutomu Watanabe, Yamako Ishikawa

Liens externes[modifier | modifier le code]