Summer Wars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Summer Wars

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Summer Wars. L'original est normalement en une seule ligne, cependant pour des raisons de lisibilité, il a été ici placé en deux lignes.

サマーウォーズ
(Samā Wōzu)
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Dessinateur Iqura Sugimoto
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Kazé
Prépublication Drapeau du Japon Young Ace
Sortie initiale juillet 2009juin 2010
Volumes 3
Film d'animation japonais
Réalisateur
Producteur
Seiji Okuda
Scénariste
Studio d’animation Madhouse
Compositeur
Licence Kazé
Durée 114 minutes
Sortie
Manga : Summer Wars - King Kazma vs. Queen Oz
Cible
éditoriale
Seinen
Dessinateur Yumehito Ueda
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Kazé
Prépublication Drapeau du Japon Young Ace
Sortie initiale septembre 2009juin 2010
Volumes 2

Summer Wars (サマーウォーズ, Samā Wōzu?) est le cinquième long métrage d'animation de Mamoru Hosoda en tant que réalisateur. Après La Traversée du temps, ce film du studio Madhouse est sorti en salles au Japon pendant l'été 2009.

Initialement sans titre, il est annoncé en 2008 à la Tokyo International Anime Fair. Le film est diffusé en « première internationale » lors de sa nomination pour le Léopard d'or du Festival international du film de Locarno de 2009[1], et a gagné le prix 2010 de la Japan Academy[2] comme meilleur dessin animé de l'année.

En France, le film est acquis par Kazé pour son exploitation et distribué dans les salles françaises par Eurozoom le 9 juin 2010. Il a été en sélection officielle au 34e festival international d'animation d'Annecy et en Allemagne au festival international du film de Berlin.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2010, Kenji Koiso est un jeune lycéen passionné par les mathématiques. Il travaille l'été au service informatique d'Oz, un réseau social en ligne qui est une gigantesque communauté virtuelle mondiale dans laquelle entreprises et administrations possèdent des façades interactives. C'est alors que Natsuki lui demande de l'accompagner à Nagano pour la dépanner. Il se retrouve alors en pleine préparation de la fête d'anniversaire de la chef du clan Jinnouchi alors que Natsuki lui demande de jouer le rôle de petit ami auprès de sa famille. Pendant ce temps, Love Machine, une intelligence artificielle, pirate le système de sécurité d'Oz et attaque les utilisateurs.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Kenji Koiso (小磯 健二, Koiso Kenji?)
Lycéen de 17 ans, peu doué pour les relations sociales et très doué en mathématique. Il a raté de peu la place de représentant du Japon aux Olympiades de mathématiques.
Natsuki Shinohara (篠原 夏希, Shinohara Natsuki?)
Cette jeune fille a promis à sa grand-mère de lui présenter son fiancé pour ses 90 ans. Désespérée de ne pas en trouver, elle demande donc à Kenji de se faire passer pour celui-ci.
Ikezawa Kazuma (池沢 佳主馬, Ikezawa Kazuma?)
Ce cousin de Natsuki est passionné par les combats et la victoire, qui lui permettent de sortir de sa timidité. Son avatar, King Kazma, est mondialement connu pour ses compétences au combat. Il sera d'une grande aide à Kenji dans sa guerre contre Love Machine.
Wabisuke Jinnouchi (陣内 侘助, Jinnouchi Wabisuke?)
Love Machine
Cette intelligence artificielle a réussi à pirater le système d'Oz, pourtant réputé inviolable, et provoque de considérables perturbations dans le monde d'Oz, ce qui affecte grandement le monde réel. À noter que Love Machine est un titre des Morning Musume, groupe d'Idol très connu au Japon. Dans le film en VO, elles sont appelées "Momusu" qui est une contraction très usitée.
Takashi Sakuma (佐久間 敬, Sakuma Takashi?)

Le clan Jinnouchi[modifier | modifier le code]

Ce clan très ancien, implanté dans la province de Nagano, était autrefois composé de grands guerriers, mais par la suite il fit fortune grâce au commerce de la soie pendant l’ère Meiji, jusqu'à ce que le grand-père de Natsuki finisse par tout dépenser. Tout le monde se connaît dans cette grande famille composée de gens au caractère et métier très variés (pêcheur, policier, joueur de baseball, informaticien, espion…). Pendant le film, ils se réunissent pour célébrer le 90e anniversaire de la chef de famille.

Sakae Jinnouchi (陣内 栄, Jinnouchi Sakae?)
Yukiko Shinohara (篠原 雪子, Shinohara Yukiko?)
Kazuo Shinohara (篠原 和雄, Shinohara Kazuo?)
Mariko Jinnouchi (陣内 万理子, Jinnouchi Mariko?)
Riichi Jinnouchi (陣内 理一, Jinnouchi Riichi?)
Rika Jinnouchi (陣内 理香, Jinnouchi Rika?)
Mansuke Jinnouchi (陣内 万助, Jinnouchi Mansuke?)
Tasuke Jinnouchi (陣内 太助, Jinnouchi Tasuke?)
Naomi Miwa (三輪 直美, Miwa Naomi?)
Mansaku Jinnouchi (陣内 万作, Jinnouchi Mansaku?)
Yorihiko Jinnouchi (陣内 頼彦, Jinnouchi Yorihiko?)
Kunihiko Jinnouchi (陣内 邦彦, Jinnouchi Kunihiko?)
Katsuhiko Jinnouchi (陣内 克彦, Jinnouchi Katsuhiko?)
Noriko Jinnouchi (陣内 典子, Jinnouchi Noriko?)
Nana Jinnouchi (陣内 奈々, Jinnouchi Nana?)
Yumi Jinnouchi (陣内 由美, Jinnouchi Yumi?)
Ryohei Jinnouchi (陣内 了平, Jinnouchi Ryōhei?)
Yuhei Jinnouchi (陣内 祐平, Jinnouchi Yūhei?)
Shingo Jinnouchi (陣内 真悟, Jinnouchi Shingo?)
Mao Jinnouchi (陣内 真緒, Jinnouchi Mao?)
Kana Jinnouchi (陣内 加奈, Jinnouchi Kana?)

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Logo japonais du film

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Musiques de film[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Akihiko Matsumoto a composé la musique de Summer Wars. la bande originale, intitulée Summer Wars Original Soundtrack (「サマーウォーズ」 オリジナル・サウンドトラック, Samā Wōzu Orijinaru Saundotorakku?), est sortie chez VAP le 9 juillet 2009. Elle est restée dans le classement Oricon pendant quatre semaines et est arrivée à la 112e place[3].

Toutes les chansons sont écrites et composées par Akihiko Matsumoto. 

Summer Wars Original Soundtrack
No Titre Durée
1. Oz, la ville virtuelle (仮想都市OZ, Kasō Toshi Ozu?) 2:53
2. Ouverture de Summer Wars 4:41
3. La famille Jinnouchi (陣内家, Jinnouchi-ke?) 1:39
4. Wabisuke (侘助?) 1:18
5. 2056 1:06
6. Pleasure Criminal (愉快犯, Yukaihan?) 5:19
7. King Kazma 3:07
8. Kenji (健二?) 1:02
9. Sakae en action (栄の活躍, Sakae no Katsuyaku?) 3:09
10. Solidarité de la famille Jinnouchi (陣内家の団結, Jinnouchi-ke no Danketsu?) 5:38
11. Battle Again (戦闘ふたたび, Sentō Futatabi?) 3:29
12. Collapse (崩壊, Hōkai?) 1:42
13. Tegami (手紙, Letter?) 3:30
14. Everyone's Courage (みんなの勇気, Minna no Yūki?) 1:34
15. 150 Million Miracles (1億5千万の奇跡, Ichi Oku Go Senman no Kiseki?) 3:34
16. The Final Crisis (最後の危機, Saigo no Kiki?) 1:14
17. The Summer Wars 1:53
18. Happy End 2:17

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'univers de Summer Wars[modifier | modifier le code]

Oz, le réseau social mondial[modifier | modifier le code]

Oz dispose d'un système de sécurité de pointe, en effet celui-ci est protégé par un code à 2056 chiffres.

On accède à Oz via tout appareil ayant un écran et branché à Internet (télévision, ordinateur, console de jeu vidéo, téléphone mobile…), il faut aussi se créer un avatar, personnalisable.

Sur Oz, il est possible de :

  • communiquer : grâce à un système très performant, les messages envoyés par les internautes sont retranscrits dans toutes les langues : on peut donc communiquer aisément avec des gens du monde entier.
  • se détendre : on peut pratiquer virtuellement le sport ou l'activité de son choix.
  • combattre : certaines zones sont prévues pour que les avatars puissent se battre, ou tout simplement affronter une IA spécialement créée pour cela.
  • apprendre : il est également possible de suivre des cours, et ce peu importe l'endroit où se trouve le professeur.
  • acheter et consommer : la majorité des marques existent également sur Oz. Il est possible de faire du shopping sans sortir de chez soi.
  • travailler : il existe une zone de bureau où l'on peut travailler ou faire des affaires, des milliers d'entreprises y ont déjà bâti une succursale.
  • faire des formalités administratives : la plupart des administrations et antennes gouvernementales peuvent être contactées. Par exemple, les impôts peuvent être directement payés dans Oz.

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Tradition et modernité[modifier | modifier le code]

Ce film mélange une vision de la campagne japonaise et la technologie moderne, dont Internet.

Le hanafuda est un jeu de cartes japonais traditionnel, jeu favori du clan Jinnouchi. Il est un élément important dans la partie du film qui se passe dans Oz lors du combat entre les humains et Love Machine. La société Index a sorti au Japon en avril 2010 sur les iPhone une application hanafuda tirée de la licence Summer Wars (Summer Wars Hanafuda iPhone Koi-Koi: サマーウォーズ」iPhoneアプリ~花札KOIKOI).

Le titre du film fait référence aux guerres féodales dont l'oncle patron-pêcheur ne cesse de rappeler les épisodes glorieux, ce qui inspire l'effort commun.

Réception du public[modifier | modifier le code]

  • Un grand succès au Japon avec 1 237 846 entrées enregistrées pour la période du 1er août au 4 décembre 2009[9].
  • Avant-première en France en présence du réalisateur, le 23 février 2010 à l'UGC Ciné Cité Les Halles de Paris[10].

Liens avec d'autres films du réalisateur[modifier | modifier le code]

Plusieurs éléments du film ne sont pas sans rappeler le scénario de Digimon, le film 2, également scénarisé par Mamoru Hosoda :

  • L'attaque d'un monde informatique par une entité qui ne cesse de monter en puissance, entité qui d'ailleurs ne fait que vouloir s'amuser.
  • La scène où le héros utilise son dernier recours en tapant avec un long cri sur la touche « entrée » de son clavier.
  • Les deux films se déroulent durant l'été.
  • Le héros se bat sur Internet avec les moyens dont il dispose en pleine campagne japonaise.
  • Une défaite cuisante des gentils lors de leur premier affrontement ayant pour résultat une menace de destruction massive dans le monde réel de la part du méchant (satellite et missile nucléaire).
  • Les deux films ont le mot « war » dans leur titre : l'un Summer Wars, l'autre Our War Game

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

  • Application iPhone
  • Figurines
  • Natsuki version Pinky Street
  • Artbooks
  • BO
  • Posters

Manga[modifier | modifier le code]

  • Summer Wars, le manga tiré du film, en 3 volumes, dessins de Iqura Sugimoto basé sur le travail de Yoshiyuki Sadamoto[11].
  • Summer Wars - King Kazma vs. Queen Oz, en deux tomes, de Yumehito Ueda[12]
  • Anthologie de Summer Wars : plusieurs artistes ont réalisé des histoires courtes[13].

Light novel[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dossier de presse du Festival international du film de Locarno : Summer Wars (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]