Ninja Scroll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ninja scroll

Titre original Jûbei ninpûchô
Réalisation Yoshiaki Kawajiri
Scénario Yoshiaki Kawajiri
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Sortie 1993
Durée 92 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ninja Scroll (titre original 獣兵衛忍風帖, Jūbei ninpūchō) est un film d'animation japonais, écrit et réalisé par Yoshiaki Kawajiri, sorti en 1993.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un village est ravagé par une épidémie de peste. La kunoichi Kagero accompagne une troupe de ninjas envoyée sur place pour enquêter mais rapidement exterminée par Tessaï, un des huit démons de Kimon. Kagero est sauvée in extremis de la mort par l’intervention de Jubei Kibagami. Ce dernier, rônin solitaire, est contraint par Dakuan, un agent du gouvernement, de combattre chacun des huit démons de Kimon avec l’aide de Kagero. Jubei réalise progressivement que leur chef n’est autre que son pire ennemi, Himuro Genma qui a pour dessein de prendre le pouvoir au Japon.

Personnages[modifier | modifier le code]

Equipe de Dakuan[modifier | modifier le code]

Jubei Kibagami : samouraï vagabond

  • arme : katana (un lien transparent lui permet de le reprendre en main où qu'il soit, et le manche contient quelques fléchettes métalliques).
  • pouvoir : techniques au katana très puissantes capable de trancher les choses a de longue distance.

Dakuan: moine voyageur, espion du gouvernement Tokugawa

  • armes : bâton en fer orné d'anneaux capable de s'allonger, shuriken empoisonné.
  • pouvoir : technique de la disparition (camouflage).

Kagero : femme ninja koga du clan Mushizuki

  • armes : tanto, kunai, barrette tranchante.
  • pouvoir : son corps est empoisonné : entrer en contact avec sa peau peut être mortel.

Démons de Kimon[modifier | modifier le code]

Tessaï : géant vivant dans la forêt

  • arme : lame géante à deux pointes qu'il lance et qui revient à lui à la manière d'un boomerang.
  • pouvoir : son corps peut se recouvrir d'une couche de pierre qui résiste à toutes les attaques.

Benisato : reine des serpents

  • arme : katana.
  • pouvoirs : dirige une armée de serpents à la piqûre mortelle ; change de peau afin d'échapper à son ennemi.

Mushizo : maitre des guêpes

  • armes : lance avec une double pointe, fléchette buccale, shakens.
  • pouvoir : dirige une nuée de guêpes qui vivent dans une ruche greffée sur son dos.

Ututsu Mujuru : samouraï aveugle

  • arme : katana.
  • pouvoirs : en tant qu'aveugle, il a une ouïe hyper-développée ; il peut dégager une lumière aveuglante avec la lame de son sabre.

Shijima : ninja des ombres

  • armes : griffes de métal reliées à une chaine et propulsées par un mécanisme, shakens.
  • pouvoirs : capable de se cacher dans les ombres ; crée une multitude de doubles fictifs de lui-même ; peut hypnotiser une femme après l'avoir pénétrée.

Remarque : Il est le seul des huit démons que Jubei tue sans aucune aide extérieure.

Yûrinmaru : bras droit de Genma

  • armes : shakens.
  • pouvoir : se sert d'un fil quasi-invisible pour attraper le cou de son adversaire et lui envoyer une décharge électrique mortelle, il utilise aussi un pour communiquer à distance avec ses confrères.

Zakuro : experte en explosifs

  • armes : shakens.
  • pouvoir : utilise une poudre extrêmement explosive pour changer des corps (humains ou animaux) en bombes dévastatrices.

Himuro Genma : chef des démons de Kimon

  • arme : bras en métal, utile pour l'attaque comme pour la défense.
  • pouvoirs : change son visage en celui de n'importe qui ; capable de régénérer une blessure, même mortelle (il est totalement immortel).

Analyse[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ninja Scroll est un hommage à la série des Ninpōchō (nouvelles mettant en scène des ninjas) de Futaro Yamada. Un manga (Basilisk) a également été inspiré de ces nouvelles.
  • Le Jubei de l’anime a réellement existé. Kawajiri s’est inspiré de Jūbei Mitsuyoshi Yagyū (1606-1645), un samuraï considéré comme le meilleur sabreur de tous les temps au Japon.
  • La première édition du film, au format VHS, était une version censurée. Il a fallu attendre la diffusion du film sur Canal + et son édition DVD pour constater que le film est en réalité beaucoup plus extrême que la version tronquée laissait paraitre.

Continuation[modifier | modifier le code]

Makai Tenshō: Jigoku-hen a été rebaptisée aux USA Ninja Resurrection: The Return of Jubei le 27 février 1998 afin de faire passer l’anime comme une suite de Ninja Scroll. Impression renforcée par la jaquette très similaire de Ninja Resurrection à celle de son « ainé ». Bien que sans aucun lien scénaristique et produits par deux studios distincts, les deux animes partagent néanmoins des points communs : leur héros s’appellent tous deux Jubei et doivent se battre contre huit démons ou la présence d’une sorte d’épée-boomerang.

Ninja Scroll a inspiré une série animée de treize épisodes Ninja Scroll : The Series par le studio Madhouse, diffusée à partir du 10 octobre 2003 aux Etats-Unis et sortie en France chez Kazé. Dans la foulée, un nouveau film Jūbei ninpūchō 2 (Ninja Scroll 2) toujours sous la direction de Kawajiri a été annoncé en 2004 par Madhouse pour fêter les dix ans du premier volet sans qu’une date de sortie soit vraiment fixée.

En septembre 2006, Wildstorm lance le comic Ninja Scroll écrit par J. Torres et divisé en cinq parties. Le volume complet regroupant les cinq parties du comic, sort le 25 juillet 2007.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]