Convair 880

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Convair 880
Un Convair UC-880, version militaire du CV-880 utilisée par l'US Navy
Un Convair UC-880, version militaire du CV-880 utilisée par l'US Navy

Rôle Transport de passagers
Constructeur Drapeau : États-Unis Convair
Équipage 3
Premier vol 27 janvier 1959
Mise en service Mai 1960
Production 1959 - 1962
Dérivé de Convair 240
Variantes Convair 990
Dimensions
Longueur 39,42 m
Envergure 36,58 m
Hauteur 11 m
Aire alaire 185,8 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 42 t
Max. au décollage 83 t
Passagers 88-110
Motorisation
Moteurs 4 turboréacteurs General Electric CJ-805-3
Poussée unitaire 52,85 kN
Poussée totale 211,4 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 970 km/h
Autonomie 5 120 km
Altitude de croisière 10 700 m

Le Convair 880 était un avion de ligne produit dans les années 1960 par Convair (ou Consolidated), une division du conglomérat General Dynamics.

L'avion fut annoncé en 1956 et vola en 1959. Par rapport à ses concurrents directs, à savoir le Boeing 707 et le Douglas DC-8, il se voulait un peu plus petit, mais plus rapide. En effet, sa vitesse de croisière normale était de 970 km/h (mach 0.87), soit environ 50km/h de plus que ses rivaux. Il reste (avec son dérivé le CV-990) d'ailleurs l'avion de ligne le plus rapide produit, en dehors des deux supersoniques (Concorde et Tupolev Tu-144). Le nombre 880 était d'ailleurs une référence à la vitesse maximale (exprimée en pieds/seconde). Autre caractéristique remarquable (pour un avion de ligne), l'appareil tenait 6 g.

Pour le reste, l'avion était d'une configuration similaire à ses deux concurrents : un jet à aile basse, dont les quatre moteurs étaient montés en pylône sous les ailes. Le fuselage était plus étroit que ceux des deux concurrents, n'accueillant que cinq sièges de front. Selon l'aménagement, 88 à 110 passagers pouvaient monter à bord, chiffre à comparer à l'emport maximal de 179 passagers sur un 707-120. Les moteurs étaient des CJ-805 à simple flux, fabriqués par General Electric - en fait une modification civile du J79 qui équipait différents avions militaires, dont le plus connu est le chasseur F-4 « Phantom II ». Bien que fort émetteur de fumée (les Convair sont restés dans les mémoires pour les fausses alertes incendies suivant parfois leur décollage), ce réacteur était fiable et compact. Il était très bruyant et consommait beaucoup par rapport aux moteurs double flux qui apparurent sur les 707 et les DC-8 au tout début des années 1960.

L'avion était produit dans l'usine Convair de Fort Worth au Texas. Il n'eut pas de succès commercial : seules 65 unités furent vendues et le dernier avion sortit des chaînes en 1962. Les principaux clients furent Alaska Airlines, Cathay Pacific, Delta Air Lines, Japan Airlines, KLM, Northeast Airlines (en), Swissair, TWA et VIASA.

Une version allongée, le Convair 990, vola en 1961. Avec son fuselage plus long de trois mètres, il emportait 10 passagers de plus, et sa voilure recevait des carottes de Küchemann (excroissances arrondies sur le bord de fuite, qui réduisent la traînée transsonique) permettant d'accroître encore un peu la vitesse (mais l'appellation 990 était commerciale, ne correspondant plus cette fois à la vitesse). Il ne connut pas plus de succès, et seules 37 unités furent produites jusqu'en 1963.

Cet échec provoqua pour Convair des pertes financières qui étaient alors les plus grandes jamais annoncées par une compagnie privée, et l'amena à se retirer du marché des avions de ligne. Les avions furent retirés du service régulier dès 1974, mais quelques-uns volèrent encore comme charters, avions privés, ou avions-cargo. Le tout dernier vol d'un 880 eut lieu en 1993.

Seuls six Convair 880 (et quatre 990) existent encore de nos jours. Certains avions été détruits dans des accidents, des attentats ou des opérations militaires : en 1968, deux 990 furent détruits par les forces Israëliennes sur l'aéroport de Beyrouth. D'autres ont servi à des essais de la FAA. La plupart ont simplement été ferraillés.

Parmi les rescapés, le mieux préservé est le Lisa Marie, qui est le plus célèbre des 880 pour avoir été le jet privé d'Elvis Presley, et appelé ainsi en référence à sa fille. Un Convair 880 sert de maison à East London en Afrique du Sud et un autre avait été transformé en bar de strip-tease à Lisbonne[1] (détruit en 2008). Aucun n'est en état de vol.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie
  • (en) Jon Proctor, Convair 880 & 990, Miami, Fla, World Transport Press, Inc,‎ 1996 (ISBN 0-9626730-4-8).
  • Taylor, John W. R. Jane's All The World's Aircraft 1965-66. London : Samson Low, Marston, 1965.
  • (en) John Wegg, General dynamics aircraft and their predecessors, London, Putnam,‎ 1990 (ISBN 0-85177-833-X).
  • (en) Stewart Wilson, Airliners of the world, Fyshwick, Australia, Aerospace Publications,‎ 1999 (ISBN 1-875671-44-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • ConvairJet.com Projet de sauvegarde des appareils survivants. Ce site contient beaucoup d'images de l'avion.