Championnat de France de basket-ball de Pro A 2011-2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pro A
2011-2012

Description de l'image  Logo ProA.jpg.
Généralités
Sport basket-ball
Organisateur(s) LNB
Édition XCe édition
Date du au
Palmarès
Tenant du titre SLUC Nancy
Promu(s) en début de saison Nanterre
Dijon
Vainqueur Chalon-sur-Saône
Relégué(s) Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon

Navigation

La saison 2011-2012 du championnat de France de basket-ball de Pro A est la 90e édition du championnat de France de basket-ball, la 25e depuis la création de la LNB.

À la fin de la saison régulière, les équipes classées de 1 à 8 sont automatiquement qualifiées pour les quarts de finales des playoffs. Le vainqueur de ces playoffs est désigné Champion de France.

Les équipes classées 15e et 16e de Pro A à l'issue de la saison régulière du championnat, descendent en Pro B. Elles seront remplacées par le club champion de France de Pro B et le club classé premier de la saison régulière ou le deuxième si le champion de France termine premier, à la condition, bien sûr, qu'elles satisfassent aux règles du contrôles de la gestion financière et aux conditions du cahier des charges imposé aux clubs de Pro A. Sinon le 15e voire le 16e peuvent être repêchés si un ou les deux clubs de Pro B ne remplissent pas ces conditions.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Clubs Salles Capacités Villes
Élan sportif chalonnais Le Colisée 4 070 places Chalon-sur-Saône
Cholet Basket La Meilleraie 5 191 places Cholet
JDA Dijon Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy 4 600 places Dijon
BCM Gravelines Dunkerque Sportica 3 500 places Gravelines
Hyères Toulon Var Basket Palais des sports Jauréguiberry
Espace 3000
4 700 places
2 200 places
Toulon
Hyères
STB Le Havre Salle des Docks Océane 3 598 places Le Havre
Le Mans Sarthe Basket Antarès 6 023 places Le Mans
ASVEL Lyon-Villeurbanne Astroballe 5 643 places Villeurbanne
SLUC Nancy Basket Palais des sports Jean Weille 6 027 places Nancy
JSF Nanterre Palais des Sports de Nanterre 1 594 places Nanterre
Orléans Loiret Basket Zénith d'Orléans
Palais des Sports d'Orléans
5 538 places
3 222 places
Orléans
Paris-Levallois Basket Stade Pierre-de-Coubertin
Palais des sports Marcel-Cerdan
4 200 places
3 050 places
Paris
Levallois
Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez Palais des sports de Pau 7 813 places Pau
Poitiers Basket 86 Les Arènes
Salle Saint Eloi
4 300 places
2 700 places
Poitiers
Chorale Roanne Basket Halle André Vacheresse 5 010 places Roanne
Strasbourg IG Basket Rhenus Sport 6 200 places Strasbourg

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]

# Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 Gravelines-Dunkerque (S11) 57 30 27 3 2377 1947 430
2 Chalon-sur-Saône (C + S12) 53 30 23 7 2494 2272 222
3 Orléans 51 30 21 9 2309 2119 190
4 Le Mans 49 30 19 11 2487 2359 128
5 Nancy (T) 48 30 18 12 2374 2283 91
6 Paris-Levallois 47 30 17 13 2449 2438 11
7 Roanne 46 30 16 14 2287 2296 -9
8 Cholet (F) 46 30 16 14 2387 2320 67
9 Dijon (P) 44 30 14 16 2099 2134 -35
10 Strasbourg 44 30 14 16 2306 2241 65
11 Nanterre (P) 44 30 14 16 2394 2413 -19
12 Lyon-Villeurbanne 43 30 13 17 2242 2265 -23
13 Poitiers 39 30 9 21 2174 2336 -162
14 Le Havre 39 30 9 21 2315 2378 -63
15 Pau-Lacq-Orthez 37 30 7 23 2270 2570 -300
16 Hyères-Toulon[1] 30 30 3 27 2266 2859 -593
Qualification pour les Play-offs 2012
Relégation en Pro B
(T) Tenant du titre 2010-2011
(F) Finaliste 2010-2011
(P) Promu 2010-2011
(C) Tenant des Coupes de France 2010-2011 et 2011-2012
(S11) Tenant de la Semaine des As 2011
(S12) Tenant de la Semaine des As 2012
Source : lnb.fr
Le logo de la Pro A sur le parquet de Poitiers.

Note : Les équipes classées de la première à la huitième place à l'issue de la saison régulière sont qualifiées pour les play-offs.
Les équipes classées quinzième et seizième sont reléguées en Pro B.

Matches de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Résultats (dom.\ext.) CHA CHO DIJ GRA HYÈ LEH LEM LYO NCY NRE ORL PAR PAU POI ROA STR
Chalon-sur-Saône 71-79 84-77 77-73 104-76 89-78 99-91 76-61 72-65 99-109 94-62 86-82 85-66 83-65 78-83 80-70
Cholet 101-97 71-88 66-76 94-72 90-77 94-84 70-79 72-78 90-82 76-86 87-94 93-85 77-85 61-73 62-76
Dijon 75-77 67-74 58-55 86-66 84-75 72-63 84-71 70-76 72-66 63-64 74-72 91-86 79-59 61-52 65-55
Gravelines-Dunkerque 81-78 56-52 79-55 106-57 80-57 94-76 73-53 83-61 69-61 82-58 81-75 89-60 88-64 91-59 74-54
Hyères-Toulon 69-98 57-105 75-92 60-85 97-84 79-101 78-87 84-97 94-97 80-105 80-91 75-89 93-90 60-85 69-88
Le Havre 81-80 70-74 68-66 58-67 90-101 86-89 77-68 91-61 74-82 72-79 89-94 102-62 87-82 96-62 77-86
Le Mans 77-80 76-87 68-65 85-83 112-66 88-67 84-72 80-78 78-72 72-76 99-76 89-77 106-95 70-67 83-69
Lyon-Villeurbanne 86-63 67-71 76-63 69-72 92-68 68-61 73-84 77-92 81-87 71-73 75-73 72-53 82-67 69-68 88-86
Nancy 79-84 96-88 79-68 79-81 89-76 74-72 95-77 70-82 81-59 73-83 82-64 97-72 76-66 94-83 67-62
Nanterre 81-88 68-77 89-65 85-107 102-60 69-86 72-79 97-81 64-85 77-75 83-77 90-77 86-75 78-71 69-83
Orléans 73-84 77-70 82-55 54-69 95-73 73-72 86-74 71-60 83-68 61-64 85-61 98-62 83-67 82-50 73-66
Paris-Levallois 77-83 70-85 68-57 75-86 93-90 88-72 85-78 86-73 99-93 86-79 79-76 96-82 82-72 95-92 80-77
Pau-Lacq-Orthez 64-74 89-100 59-57 71-88 87-80 79-89 73-83 92-91 66-73 89-84 83-78 78-88 84-85 87-97 79-70
Poitiers 55-81 69-76 66-49 59-72 91-65 82-64 75-83 73-62 60-68 72-88 65-61 73-87 85-76 71-67 78-79
Roanne 69-76 78-71 80-58 66-71 116-90 86-74 73-69 79-76 83-75 83-76 66-69 83-80 77-74 85-80 74-71
Strasbourg 67-74 77-74 79-83 65-66 108-76 78-69 73-89 74-80 82-73 98-78 71-88 88-76 94-69 67-48 93-80
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Équipe leader journée par journée[modifier | modifier le code]

Basket Club Maritime Gravelines Dunkerque Grand Littoral Élan sportif chalonnais Basket Club Maritime Gravelines Dunkerque Grand Littoral Stade Lorrain Université Club Nancy Basket Le Mans Sarthe Basket Paris-Levallois Basket

Faits marquants de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Journée 1 (7 et 8 octobre 2011) : En ouverture du championnat, le promu Dijon reçoit le champion en titre Nancy et ce sont les lorrains, sous l'impulsion de son pivot dominant Akin Akingbala (21 points) et de son joyau Nicolas Batum (17 poins), qui s'imposent 70-76[2]. Pau-Lacq-Orthez a facilement disposé d'un Hyères Toulon en difficulté avec seulement huit joueurs alignés dont trois de 19 ans seulement[3]. Paris-Levallois fait le boulot (88-72) face au Havre malgré l'absence de son meneur Philippe Da Silva, meilleur joueur (MVP) de Pro B. Les cinq rencontres du samedi furent serrées jusqu'au bout avec aucune victoire de plus de six points et à l'avantage des équipes qui recevaient. La performance de la soirée est à mettre au compte de Taylor Rochestie (27 d'évaluation) avec Le Mans[4].

Journée 2 (14 et 15 octobre 2011) : En match avancé, c'est le retour de Tony Parker en Pro A avec l'Asvel et face à son ancienne équipe du Paris-Levallois (ex-Paris Basket Racing) qui marque cette deuxième journée. "TP" finit la rencontre avec 21 points et permet, non sans mal, à son équipe de l'emporter (75-73). Le Mans et Chalon-sur-Saône confirment leur potentiel en allant s'imposer à l'extérieur respectivement à Pau-Lacq-Orthez et à Orléans[5]. Le samedi est marqué par l'écrasante victoire de Gravelines-Dunkerque et d'un efficace Andrew Albicy sur Roanne à domicile (91-59). Dans le derby de l'Est, c'est Nancy qui prend l'ascendant sur Strasbourg (67-62). Nanterre et Hyères-Toulon, battus respectivement par Cholet et Dijon, ne décollent pas au classement[6].

Journée 3 (21 et 22 octobre 2011) : Gravelines-Dunkerque confirme sa bonne forme du moment en s'imposant à Villeurbanne (69-72) tout comme Paris-Levallois qui domine Pau-Lacq-Orthez au Palais des Sports (78-88). Roanne se reprend en écrasant Hyères-Toulon (116-90) avec une évaluation collective titanesque (156)[7]. Nancy, défait dans la semaine en Euroligue, assure face au promu Nanterre (64-85) pour prendre seul la tête du championnat en profitant des performances de Cholet et Orléans respectivement face à Chalon-sur-Saône et Le Mans à l'extérieur[8].

Journée 4 (28 et 29 octobre 2011) : En lever de rideau, Paris-Levallois à domicile et Chalon-sur-Saône à l'extérieur se défont respectivement de Roanne (95-92) et Dijon (75-77)[9]. Nancy continue sa route seul en tête du classement en disposant, non sans difficultés de Poitiers (76-66) alors que Le Mans se reprend en s'imposant au Havre (86-89). L'ASVEL gagne aussi une victoire précieuse à Cholet (70-79)[10]. En bas de classement, Nanterre prend un avantage non négligeable dans la lutte pour le maitien en allant gagner à Hyères-Toulon (94-97)[11].

Coup d'envoi du match Paris Levallois - Hyères Toulon du 4 novembre 2011

Journée 5 (4, 5 et 6 novembre 2011) : Le vendredi, Cholet, bien emmené par son trident Gradit-Causeur-Nichols (70 points à eux trois), s'impose à Pau-Lacq-Orthez (100-89) qui n'a toujours pas remporté une rencontre à domicile cette saison. Les équipes de Paris-Levallois et du Mans jouent elles aussi à domicile et éprouvent des difficultés à se défaire respectivement de Hyères-Toulon (93-90) et Dijon (68-65)[12]. Le samedi, Gravelines Dunkerque à la salle Saint-Éloi de Poitiers et Chalons-sur-Saône au complet face à Strasbourg ne ratent pas le coche pour rejoindre le groupe de tête. Nanterre remporte sa première victoire à domicile en éliminant Orléans sur un tir de Ryvon Coville[13]. Le dimanche, l'ASVEL accueille Nancy pour un match au parfum de NBA avec la présence de Tony Parker, Ronny Turiaf et Nicolas Batum sur le parquet et ce sont les Cougars qui restent invaincus dans le sillon d'un excellent Victor Samnick[14].

Journée 6 (11 et 12 novembre 2011) : En match avancé, Cholet reçoit Gravelines et ce sont les nordistes emmenés par Yannick Bokolo qui s'imposent à la Meilleraie (66-76) pour une cinquième victoire consécutive[15]. Chalon-sur-Saône se défait du Mans (99-91 a.p.) alors que Nancy s'impose à Gentilly face à l'un de ses poursuivants directs Paris-Levallois[16]. Le Havre se défait de l'ASVEL dans une salle des Docks Océane pleine (77-68)[17]. À noter la 1re victoire de Hyères-Toulon avec un Alexis Ajinça de gala (31 d'évaluation)[18] face à Poitiers.

Journée 7 (18 et 19 novembre 2011) : En battant Chalon-sur-Saône (86-63), l'ASVEL poursuit sa forme du moment vue en EuroCoupe la même semaine. Paris se reprend en disposant d'Orléans le vendredi (79-76)[19]. Dans le match au sommet de la 7e journée, Le Mans reçoit le leader Nancy qui chute à Antarès (80-78), laissant Gravelines-Dunkerque revenir en tête du classement après une victoire écrasante sur Hyères-Toulon (106-57)[20].

Journée 8 (26 novembre 2011) : En match avancé, Orléans domine aisément Roanne (82-50)[21] et son nouvel entraîneur Luka Pavićević en remplacement de Jean-Denys Choulet démis de ses fonctions[22]. La journée du samedi est l'occasion pour les joueurs de NBA de briller une dernière fois en Pro A suite au préaccord entre la ligue NBA et le syndicat des joueurs de NBA mettant fin au lock-out. Les leaders Nancy et Gravelines poursuivent leur course en tête en disposant respectivemnet de Cholet (96-88) et Nanterre (85-107). Le Mans et Chalon-sur-Saône restent en course en prenant le dessus sur Poitiers (106-95) et Paris-Levallois (86-82) à domicile[23].

Coup d'envoi du match Paris Levallois - Dijon du 3 décembre 2011

Journée 9 (2 et 3 décembre 2011) :

Journée 10 (10 décembre 2011) :

Coup d'envoi du match Paris Levallois - Strasbourg du 16 décembre 2011

Journée 11 (16 et 17 décembre 2011) :

Journée 12 (23 décembre 2011) :

Journée 13 (27 décembre 2011) :

Journée 14 (14 janvier 2012) :

Journée 15 (21 janvier 2012) :

Journée 16 (27 et 28 janvier 2012) :

Journée 17 (4 février 2012) :

Journée 18 (10 et 11 février 2012) :

Journée 19 (25 février 2012) :

Journée 20 (2 et 3 mars 2012) :

Journée 21 (9 et 10 mars 2012) :

Journée 22 (17 mars 2012) :

Journée 23 (24 mars 2012) :

Journée 24 (31 mars 2012) :

Journée 25 (3 et 7 avril 2012) :

Journée 26 (14 avril 2012) :

Journée 27 (20 et 21 avril 2012) :

Journée 28 (28 avril et 12 mai 2012) :

Journée 29 (4 et 5 mai 2012) :

Journée 30 (16 mai 2012) :

Meilleurs joueurs de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles au terme de la 30e journée
Catégorie Joueur Équipe Statistique
Évaluation par match Drapeau : États-Unis Lamont Hamilton Paris-Levallois 20,75
Points par match Drapeau : États-Unis Eric Chatfield Paris-Levallois 19,79
Rebonds par match Drapeau : Nigeria Chinemelu Elonu Pau-Lacq-Orthez 8,30
Rebonds défensifs par match Drapeau : États-Unis Lamont Hamilton Paris-Levallois 5,46
Rebonds offensifs par match Drapeau : Nigeria Chinemelu Elonu Pau-Lacq-Orthez 3,03
Passes décisives par match Drapeau : États-Unis Kareem Reid Hyères-Toulon 7,56
Interceptions par match Drapeau : France Andrew Albicy Gravelines-Dunkerque 2,48
Contres par match Drapeau : France Alexis Ajinça Strasbourg 2,00
Fautes provoquées par match Drapeau : France Fabien Causeur Cholet 5,40
Dunks par match Drapeau : Nigeria Akin Akingbala Nancy 2,00
Pourcentage aux tirs Drapeau : Nigeria Uche Nsonwu-Amadi Roanne 65,73 %
Pourcentage aux lancer-francs Drapeau : États-Unis Blake Schilb Chalon-sur-Saône 93,06 %
Pourcentage à 2 points Drapeau : Nigeria Uche Nsonwu-Amadi Roanne 65,73 %
Pourcentage à 3 points Drapeau : Sénégal Maleye N'Doye Orléans 48,42 %

Les playoffs[modifier | modifier le code]

Matchs des playoffs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
                           
23, 26 et 29 mai 2012        
 (1) Gravelines-Dunker.  76  65  72
2, 6 et 8 juin 2012
 (8) Cholet  73  76  78ap  
 Cholet  78  75  69
22, 25 et 29 mai 2012
   Le Mans  83  71  78  
 (4) Le Mans  64  68  92ap
16 juin 2012, Paris-Bercy, Paris
 (5) Nancy  89  60  84  
 Le Mans  76
23 et 26 mai 2012
   Chalon-sur-Saône  95
 (2) Chalon-sur-Saône  91  85  -
1, 5 et 8 juin 2012
 (7) Roanne  70  74  -  
 Chalon-sur-Saône  70  74  83
22 et 25 mai 2012
   Orléans  65  78  81  
 (3) Orléans  70  79  -
 (6) Paris-Levallois  68  73  -  

Note: les rencontres des quarts et demi-finales se disputent en deux rencontres victorieuses avec:

  • le match aller dans la salle de l'équipe la mieux classée en saison régulière
  • le match retour dans la salle de l'équipe la moins bien classée en saison régulière
  • le cas échéant, le match d'appui chez le mieux classé

La finale se joue en une seule rencontre sur terrain neutre au Palais omnisports de Paris-Bercy.

Faits marquants des playoffs[modifier | modifier le code]

Quarts de Finale Aller (22 et 23 mai 2012) : Nancy (5e), champion en titre et emmené par Pape-Philippe Amagou, prend le dessus sur Le Mans (4e) dès le premier quart temps (13 points d'avance) et s'impose 64-89 à Antarès en ouverture des playoffs[24]. Orléans (3e), porté par Amara Sy, réussit non sans mal à se défaire du Paris-Levallois (6e) et remporte la première manche de 2 points (70-68)[25]. Gravelines (1er) reçoit Cholet (8e) et malgré un mauvais départ (15-21 pour Cholet à la fin du 1er quart-temps), l'équipe du Nord gagne difficilement 76-73. Pour Chalon-sur-Saône (2e), la partie fut plus aisée en mettant à distance Roanne (7e) dès le 1er quart-temps et en continuant à creuser l'écart tout au long de la partie (91-70)[26].

Quarts de Finale Retour (25 et 26 mai 2012) : Orléans, bien emmené par Cedrick Banks (25 points) réussit à se défaire d'un Paris-Levallois solide avec Lamont Hamilton et Eric Chatfield (20 points chacun) dans la dernière période (73-79)[27] et se qualifie pour les demi-finales. Nancy rate le coche en se faisant surprendre sur son parquet par une équipe du Mans défensive et accrocheuse (60-68), emmenant les deux équipes pour une belle à jouer en Sarthe. Dans le duel de la saison entre Roanne et Chalon-sur-Saône (7e rencontre entre les deux formations en 2011-2012), ce sont les Bourguignons qui ressortent vainqueurs (74-85) et rejoignent Orléans en demi-finales. Roanne, qui a menée la majeure partie de la rencontre, s'est vue infligée un fatidique 25-8 lors du dernier quart-temps. Cholet s'offre une belle dans le Nord en muselant l'attaque des Gravelinois à la Meilleraie (76-65)[28].

Quarts de finale - Matchs d'Appui (29 mai 2012) : Il aura fallu des prolongations lors des matchs d'appui en quarts de finale pour départager les équipes encore en lice. Le Mans avec son pivot J.P. Batista dominateur dans la raquette, se défait du champion en titre Nancy (92-84). Cholet en déplacement dans le Nord a longtemps mené le match avant de voir Gravelines revenir et accrocher une prolongation. L'équipe des Mauges reste solide et, sous l'impulsion déterminante de son ailier William Gradit, s'impose (72-78)[29].

Demi-finales Aller (1er et 2 juin 2012) : Dans un match très défensif, Orléans a réussi à contenir le MVP de la saison Blake Schilb (3/13 aux tirs), mais le collectif chalonnais emmené par Steed Tchicamboud et Nicolas Lang réussit à faire la différence dans la dernière période (70-65)[30]. Dans le derby de l'ouest, Le Mans, bien que distancé pendant les trois premiers quart-temps, dépasse Cholet grâce à un 13-0 infligé dans le dernier quart (83-78)[31].

Demi-finales Retour (5 et 6 juin 2012) : Orléans a maîtrisé son match face à Chalon jusu'au début du quatrième quart-temps (69-56) avant le réveil de Malcolm Delaney (22 points) et consorts qui passèrent devant à la 38e minute (71-72). Mais c'était sans compter sur le sang-froid de Cedrick Banks et Georgi Joseph qui permettent aux Orléanais de remporter la rencontre (78-74)[32]. Dans un match de grande intensité, Cholet se défait du Mans (75-71) non sans quelques frayeurs en deuxième période où les Sarthois ont passé un 17-1 aux Choletais[33]. Les deux demi-finales devront se conclure en match d'appui respectivement à Chalon-sur-Saône et Le Mans.

Demi-finales - Matchs d'Appui (8 juin 2012) : Chalon-sur-Saône remporte la belle contre Orléans, de justesse 83 à 81 sur un lay-up de Blake Schilb à 2 secondes de la fin, après avoir été mené quasiment tout le match, avec 14 points de retard (61 à 75) à 5 minutes et 19 secondes de la fin du match…[34] Dans la confrontation entre Le Mans et Cholet, ce sont les Sarthois qui l'emportent (78-69), notamment grâce à leur ailier fort Travon Bryant. Celui-ci, marqueur de trois tirs à trois points en début de dernière période, crée un écart que Cholet, dominateur lors des trois premiers quart-temps, ne comblera pas[35]. Le Mans retrouvera donc Chalon-sur-Saône en finale.

Finale (16 juin 2012) : Dans un match à sens unique où Chalon pris les commandes de la rencontre dès le premier quart-temps, les joueurs du Mans n'ont pu que constater la réussite des Bourguignons (95-76)[36] dans le sillage d'un Blake Schilb élu MVP de la finale. C'est le premier titre de champion de France de l'élan chalonnais qui réalise le triplé Coupe de France - Semaine des As - Championnat et qui se qualifie par la même occasion pour le tour principal de l'Euroligue. C'est aussi le premier titre de champion de France pour l'entraîneur Gregor Beugnot qui avait échoué lors de cinq finales avec l'ASVEL.

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Champions de France[modifier | modifier le code]

Trophées LNB[modifier | modifier le code]

Les trophées de la ligue sont attribués le vendredi 18 mai 2012[37].

MVP français de Pro A
Meilleur défenseur de Pro A
Meilleur espoir de Pro A
Meilleur entraîneur de Pro A
MVP étranger de Pro A
Meilleur marqueur de Pro A
Meilleure progression de Pro A
Meilleur entraîneur des Centres de Formation

MVP de la finale[modifier | modifier le code]

MVPs du mois[modifier | modifier le code]

MVP du mois
Mois Joueur Équipe
Octobre[38] Drapeau : France Tony Parker Lyon-Villeurbanne
Novembre[38] Drapeau : France Nicolas Batum Nancy
Décembre[38] Drapeau : États-Unis Taylor Rochestie Le Mans
Janvier[38] Drapeau : France Fabien Causeur Cholet
Février[38] Drapeau : États-Unis Blake Schilb Chalon-sur-Saône
Mars[38] Drapeau : France Evan Fournier Poitiers
Avril[39] Drapeau : États-Unis Patrick Christopher Cholet

Clubs engagés en coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2011-2012[40]
Compétition Européenne Clubs (classement en saison régulière) Raison d'attribution Parcours
Euroligue tour principal SLUC Nancy (2e) Champion de France Éliminé au 1er tour (3V - 7D)
Euroligue tour préliminaire Cholet Basket (1er) Finaliste du championnat reversé en EuroCoupe, éliminé au 1er tour (2V - 4D)
Euroligue tour préliminaire BCM Gravelines-Dunkerque (4e) Meilleur demi-finaliste du championnat reversé en EuroCoupe, éliminé au 2e tour (5V - 7D)
Euroligue tour préliminaire ASVEL Lyon-Villeurbanne (6e) Wild-card reversé en EuroCoupe, éliminé au 2e tour (5V - 7D)
EuroCoupe tour préliminaire Élan sportif chalonnais (3e) Meilleur quart de finaliste du championnat reversé en EuroChallenge, finaliste
EuroCoupe tour préliminaire Le Mans SB (8e) Wild-card[41] qualifié pour le tour principal d'EuroCoupe, éliminé au 1er tour (1V - 5D)
EuroChallenge Chorale de Roanne (5e) 5e du championnat Éliminé en quart de finale
EuroChallenge Élan béarnais Pau-Lacq-Orthez (9e) 9e du championnat (remplace Hyères Toulon)[42] Éliminé au 1er tour (1V - 5D)
Pour la saison 2012-2013 à venir
Compétition Européenne Clubs (classement en saison régulière) Raison d'attribution Parcours
Euroligue tour principal Élan sportif chalonnais (2e) Champion de France -
Euroligue tour préliminaire Le Mans Sarthe Basket (4e) Finaliste du championnat -
EuroCoupe Orléans Loiret Basket (3e) Demi-finaliste du championnat[43] -
EuroCoupe Cholet Basket (8e) Demi-finaliste du championnat[43] -
EuroChallenge BCM Gravelines-Dunkerque (1er) Quart de finaliste du championnat[43]
EuroChallenge SLUC Nancy (5e) Quart de finaliste du championnat[43] -
EuroChallenge Paris-Levallois Basket (6e) Quart de finaliste du championnat[43] -
EuroChallenge Jeanne d'Arc Dijon Basket (9e) profite du désistement de Roanne (7e)[44] -

Classement de présaison[modifier | modifier le code]

À la suite des matchs amicaux de présaison 2011[45].
Classement Clubs Victoires Défaites Ratio V/D
1 Nancy 10 2 0,83
2 Chalon-sur-Saône 6 2 0,75
3 Dijon 10 3 0,71[46]
4 Orléans 7 3 0,70
5 Roanne 8 4 0,67
6 Nanterre 5 3 0,63
7 Gravelines Dunkerque 8 5 0,62
8 Le Havre 6 4 0,60
9 Poitiers 3 3 0,50
10 Pau-Lacq-Orthez 4 5 0,44
10 Paris Levallois 4 5 0,44
12 Hyères Toulon 3 4 0,43
13 Cholet 4 6 0.40
13 Lyon-Villeurbanne 4 6 0.40
13 Le Mans 4 6 0.40
16 Strasbourg 2 8 0,20

Budget des clubs[modifier | modifier le code]

Budgets prévisionnels et masses salariales des clubs de Pro A au début de la saison 2011-2012[47]
Clubs Masse salariale (€) Budget (€)
Élan sportif chalonnais 1 305 000 4 286 000
Cholet Basket 1 393 000 4 952 000
JDA Dijon 1 170 000 3 894 000
BCM Gravelines Dunkerque 1 535 000 4 778 000
Hyères Toulon Var Basket 750 000 2 384 000
STB Le Havre 750 000 2 548 000
Le Mans Sarthe Basket 1 421 000 4 754 000
ASVEL Lyon-Villeurbanne 1 801 000 5 464 000
SLUC Nancy Basket 1 412 000 4 446 000
JSF Nanterre 731 000 2 420 000
Orléans Loiret Basket 1 572 000 4 617 000
Paris-Levallois Basket 1 225 000 3 840 000
Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez 1 378 000 4 638 000
Poitiers Basket 86 1 040 000 2 890 000
Chorale Roanne Basket 1 782 000 4 691 000
SIG Basket-ball Strasbourg 1 352 000 4 348 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hyères Toulon est sanctionné de 3 points au classement pour non-respect des règlements LNB. Source:« DNCCG : Décision du Conseil Supérieur de Gestion à l’encontre du club de Hyères-Toulon Var Basket », sur lnb.fr,‎ 12 octobre 2011
  2. « Le champion a dû batailler chez le promu », sur lnb.fr,‎ 7 octobre 2011
  3. « Hyères-Toulon en souffrance », sur lequipe.fr,‎ 7 octobre 2011
  4. « Pro A – 1ère journée : Une soirée à suspens », sur lnb.fr,‎ 8 octobre 2011
  5. « Même avec Parker, c'est dur », sur lequipe.fr,‎ 14 octobre 2011
  6. « 2ème journée : Le BCM costaud au Sportica », sur lequipe.fr,‎ 15 octobre 2011
  7. « 156 d'évaluation collective pour Roanne », sur catch-and-shoot.com,‎ 22 octobre 2011
  8. « Nancy en haut de l'affiche », sur lequipe.fr,‎ 22 octobre 2011
  9. « Paris-Levallois, c'est solide »,‎ 28 octobre 2011
  10. « Le gros coup pour l'ASVEL », sur lequipe.fr,‎ 29 octobre 2011
  11. « Nanterre écrit son histoire », sur lequipe.fr,‎ 29 octobre 2011
  12. « PRO A - 5ème journée : Cholet autoritaire à Pau », sur lnb.fr,‎ 4 novembre 2011
  13. « Quatre au sommet en attendant Nancy », sur lequipe.fr,‎ 5 octobre 2011
  14. « Nancy un cran au-dessus », sur lequipe.fr,‎ 6 novembre 2011
  15. « PRO A - 6ème journée : Le BCM trace sa route », sur lnb.fr,‎ 11 novembre 2011
  16. « Le patron s'affirme », sur lequipe.fr,‎ 12 novembre 2011
  17. « Le Havre enfonce l'ASVEL », sur lequipe.fr,‎ 13 novembre 2011
  18. « 31 d'évaluation pour Ajinça ! », sur lequipe.fr,‎ 12 novembre 2011
  19. « PRO A - 7ème journée : La belle semaine de l'ASVEL », sur lnb.fr,‎ 18 novembre 2011
  20. « PRO A - 7ème journée : Nancy chute au Mans », sur lnb.fr,‎ 19 novembre 2011
  21. « Orléans assomme Roanne », sur lequipe.fr,‎ 25 novembre 2011
  22. « Roanne se sépare de Choulet », sur lequipe.fr,‎ 15 novembre 2011
  23. « PRO A - 8ème journée : Parker part sur une victoire », sur lnb.fr,‎ 26 novembre 2011
  24. « PRO A - Playoffs : Le champion répond présent », sur lnb.fr,‎ 22 mai 2012
  25. « PRO A - Playoffs : Orléans résiste au PL », sur lnb.fr,‎ 22 mai 2012
  26. « Gravelines assume, Chalon assure », sur lequipe.fr,‎ 23 mai 2012
  27. « Orléans qualifié, Nancy en attente », sur lequipe.fr,‎ 25 mai 2012
  28. « Chalon s'envole, Cholet résiste », sur lequipe.fr,‎ 27 mai 2012
  29. « Cholet et Le Mans en demies », sur lequipe.fr,‎ 29 mai 2012
  30. « PRO A - Playoffs : Chalon arrache la première manche », sur lnb.fr,‎ 1er juin 2012
  31. « Le Mans prend une option », sur lequipe.fr,‎ 2 juin 2012
  32. « Orléans évite la correctionnelle », sur lequipe.fr,‎ 5 juin 2012
  33. « Cholet – Le Mans : 75-71 », sur catch-and-shoot.com,‎ 6 juin 2012
  34. Le Journal de Saône-et-Loire, 9 juin 2012, pages sports, p.  26.
  35. « Le Mans rejoint Chalon », sur lequipe.fr,‎ 9 juin 2012
  36. « Chalon réalise le triplé », sur lequipe.fr,‎ 16 juin 2012
  37. « Causeur et Schilb, les meilleurs », sur lequipe.fr,‎ 18 mai 2012 (consulté le 19 mai 2012)
  38. a, b, c, d, e et f « Fournier élu joueur du mois », sur lequipe.fr,‎ 13 avril 2012
  39. « Patrick CHRISTOPHER élu joueur du mois d’Avril », sur lnb.fr,‎ 22 mai 2012
  40. « Coupes d'Europe Euroligue: Les clubs français fixés », sur sports.fr (consulté le 9 juin 2011)
  41. « Eurocoupe: Une wild-card pour le MSB », sur sports.fr (consulté le 15 juin 2011)
  42. « Coupes d'Europe Eurochallenge: Pau remplace Hyères-Toulon », sur sports.fr (consulté le 10 juin 2011)
  43. a, b, c, d et e « Le point sur les tickets pour l’Europe la saison prochaine », sur catch-and-shoot.com,‎ 13 juin 2012
  44. « Dijon en Eurochallenge la saison prochaine », sur catch-and-shoot.com,‎ 21 juin 2012
  45. « Le classement des Matchs Amicaux de Pro A », sur lnb.fr (consulté le 8 octobre 2011)
  46. Dijon et Aix-Maurienne se sont séparés sur un score de parité. Ce match est donc compté dans le nombre total de matches disputés
  47. « B pour basket ... et billets », sur cbworld.fr (consulté le 18 juillet 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]