Championnat de France de basket-ball de Pro A 2010-2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pro A
2010-2011

alt=Description de l'image Logo ProA.jpg.
Généralités
Sport basket-ball
Organisateur(s) LNB
Édition LXXXIXe édition
Date du 9 octobre 2010 au 12 juin 2011
Palmarès
Tenant du titre Cholet
Promu(s) en début de saison Pau-Lacq-Orthez
Limoges
Vainqueur SLUC Nancy
Relégué(s) Vichy
Limoges

Navigation

La saison 2010-2011 du championnat de France de basket-ball de Pro A est la 89e édition du championnat de France de basket-ball, la 24e depuis la création de la LNB.

À la fin de la saison régulière, les équipes classées de 1 à 8 sont automatiquement qualifiées pour les quarts de finales des playoffs. Le vainqueur de ces playoffs est désigné Champion de France.

Les équipes classées 15e et 16e de Pro A à l'issue de la saison régulière du championnat, descendent en Pro B. Elles seront remplacées par le club champion de France de Pro B et le club classé premier de la saison régulière ou le deuxième si le champion de France termine premier, à la condition, bien sûr, qu'elles satisfassent aux règles du contrôles de la gestion financière et aux conditions du cahier des charges imposé aux clubs de Pro A. Sinon le 15e voire le 16e peuvent être repêchés si un ou les deux clubs de Pro B ne remplissent pas ces conditions.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Clubs Salles Capacités Villes
Élan sportif chalonnais Le Colisée 4 070 places Chalon-sur-Saône
Cholet Basket La Meilleraie 5 191 places Cholet
BCM Gravelines Dunkerque Sportica 3 500 places Gravelines
Hyères Toulon Var Basket Palais des sports Jauréguiberry
Espace 3000
4 700 places
2 200 places
Toulon
Hyères
STB Le Havre Salle des Docks Océane 3 598 places Le Havre
Le Mans Sarthe Basket Antarès 6 003 places Le Mans
Limoges CSP Palais des sports de Beaublanc 5 516 places Limoges
ASVEL Lyon-Villeurbanne Astroballe 5 643 places Villeurbanne
SLUC Nancy Basket Palais des sports Jean Weille 6 027 places Nancy
Orléans Loiret Basket Zénith d'Orléans
Palais des Sports d'Orléans
5 538 places
3 222 places
Orléans
Paris-Levallois Basket Stade Pierre-de-Coubertin
Palais des Sports Marcel Cerdan
4 200 places
3 050 places
Paris
Levallois
Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez Palais des sports de Pau 7 813 places Pau
Poitiers Basket 86 Les Arènes
Salle Saint Eloi
4 300 places
2 700 places
Poitiers
Chorale Roanne Basket Halle André Vacheresse 3 300 places Roanne
SIG Basket-ball Strasbourg Rhenus Sport 6 200 places Strasbourg
JA Vichy Auvergne Palais des Sports Pierre Coulon 3 300 places Vichy

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]

# Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 Cholet (T) 52 30 22 8 2217 2069 148
2 Nancy (V) 51 30 21 9 2272 2207 65
3 Chalon-sur-Saône (C11) 50 30 20 10 2269 2155 114
4 Gravelines Dunkerque (S11) 50 30 20 10 2223 2006 217
5 Roanne 48 30 18 12 2279 2185 94
6 Lyon-Villeurbanne (S10) 47 30 17 13 2277 2243 34
7 Hyères Toulon 45 30 15 15 2235 2252 -17
8 Le Mans (F) 44 30 14 16 2154 2104 50
9 Pau-Lacq-Orthez (P) 43 30 13 17 2164 2234 -70
10 Orléans (C10) 42 30 12 18 2083 2086 -3
11 Strasbourg 42 30 12 18 2116 2208 -92
12 Le Havre 42 30 12 18 2133 2169 -36
13 Paris-Levallois 42 30 12 18 2157 2335 -178
14 Poitiers 42 30 12 18 2065 2167 -102
15 Vichy 41 30 11 19 2060 2179 -119
16 Limoges (P) 39 30 9 21 2163 2268 -105
Le logo de la Pro A sur le parquet de Poitiers.
Qualification pour les Play-offs 2011
Relégation en Pro B
(V) Vainqueur 2010-2011
(T) Tenant du titre 2009-2010
(F) Finaliste 2009-2010
(P) Promu 2009-2010
(C10) Tenant de la Coupe de France 2009-2010
(C11) Tenant de la Coupe de France 2010-2011
(S10) Tenant de la Semaine des As 2010
(S11) Tenant de la Semaine des As 2011

Matches de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Résultats (dom.\ext.) CHA CHO GRA HYÈ LEH LEM LIM LYO NAN ORL PAR PAU POI ROA STR VIC
Chalon-sur-Saône 92-69 80-70 80-94 69-66 91-69 81-60 83-82 92-65 76-59 83-79 84-62 74-75 74-83 84-66 76-69
Cholet 74-82 69-68 78-68 61-56 85-63 77-67 80-63 68-79 75-67 88-62 89-51 72-66 74-92 88-84 81-65
Gravelines-Dunkerque 73-65 88-52 81-64 94-74 86-91 87-73 73-67 69-74 57-55 91-58 80-68 94-60 74-80 71-69 84-48
Hyères Toulon 97-89 67-79 68-91 77-56 71-76 82-56 74-66 72-83 72-76 82-77 76-93 68-64 85-74 85-77 76-68
Le Havre 64-72 78-91 76-70 89-73 68-63 93-74 63-87 70-77 79-77 82-77 74-54 74-59 65-75 77-82 93-73
Le Mans 65-71 69-74 60-67 73-76 55-58 88-78 74-57 76-79 59-70 73-71 71-64 85-80 85-58 73-66 63-87
Limoges 93-62 66-70 76-79 71-76 82-78 75-73 87-69 77-78 71-79 89-66 90-63 76-85 77-94 61-66 74-76
Lyon-Villeurbanne 77-86 89-77 92-63 77-92 102-97 70-81 79-75 80-73 70-65 74-76 95-88 66-64 77-65 67-82 101-88
Nancy 81-75 75-85 78-70 86-67 86-76 76-75 88-93 77-91 95-84 77-70 72-69 76-69 85-93 88-61 76-72
Orléans 76-77 68-83 59-62 77-85 69-68 50-90 75-77 76-59 65-76 72-77 66-72 88-81 72-79 96-39 63-59
Paris-Levallois 76-83 87-90 55-76 70-101 57-88 74-68 75-78 85-68 93-83 79-73 76-82 85-79 84-68 93-85 94-66
Pau-Lacq-Orthez 79-81 87-76 82-69 82-70 88-62 68-87 86-75 74-92 76-62 75-97 103-70 73-76 62-71 77-72 76-72
Poitiers 70-61 67-65 74-80 85-73 63-54 82-88 73-65 76-82 69-61 68-70 63-75 72-86 80-77 71-66 67-62
Roanne 84-67 64-71 71-60 98-76 75-67 90-76 78-66 92-101 74-78 70-68 75-80 88-78 88-76 72-77 93-67
Strasbourg 78-79 70-78 81-90 83-66 80-71 59-80 95-80 70-81 64-73 68-79 92-62 76-65 64-62 73-69 95-80
Vichy 93-91 56-74 61-75 82-75 70-85 71-68 72-58 63-70 81-89 65-67 77-50 79-68 92-74 87-61 62-53
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Équipe leader journée par journée[modifier | modifier le code]

Faits marquants de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Journée 1 (8, 9, 10 et 12 octobre 2010) : Le tenant du titre, Cholet s'impose sur son parquet (89-51) face au promu Pau-Lacq-Orthez. L'autre promu Limoges s'incline sur son parquet (71-79) face à Orléans. Le finaliste de la saison 2009-2010 Le Mans s'incline lui aussi à domicile face à l'équipe du Havre (55-58).

Journée 2 (15 et 16 octobre 2010) : Cholet en déplacement s'incline lourdement face à Gravelines Dunkerque (88-52) et laisse la place d'équipe de tête à Paris-Levallois vainqueur à Poitiers (63-75). Paris-Levallois reste invaincu avec Strasbourg, Chalon-sur-Saône et Nancy vainqueurs respectivement de Lyon-Villeurbanne, Le Havre et Orléans.

Journée 3 (22, 23 et 24 octobre 2010) : Nancy reste seul leader suite à sa victoire sur Poitiers conjuguée aux défaites de Paris-Levallois, Chalon-sur-Saône et Strasbourg. Lyon-Villeurbanne connaît sa 3e défaite d'affilée sur le parquet de Hyères Toulon (74-66).

Journée 4 (29 et 30 octobre 2010) : Preuve de l'homogénéité du championnat de Pro A, six équipes (Gravelines Dunkerque, Chalon-sur-Saône, Cholet, Nancy, Paris et Le Havre) se partagent la première place. Première victoire de l'ASVEL face au leader Nancy (80-73).

Journée 5 (5, 6 et 9 novembre 2010) : Cholet, Chalon-sur-Saône et Paris-Levallois dominent le championnat en disposant respectivement de Lyon-Villeurbanne, Strasbourg et Le Mans à domicile. Vichy subit sa 3e défaite d'affilée face à Orléans (63-59) qui restait lui-même sur 3 revers consécutifs.

Journée 6 (12 et 13 novembre 2010) : Cholet prend seul la tête du championnat en s'imposant au Mans après prolongation (69-74) et en profitant des contre-performances de Chalon-sur-Saône et Paris-Levallois face Hyères-Toulon et Strasbourg alors que Gravelines Dunkerque marque un coup d'arrêt au Havre (76-70) après quatre victoires de suite. Vichy continue sa descente aux enfers en s'inclinant à nouveau, cette fois-ci sur le parquet de Poitiers.

Journée 7 (19 et 20 novembre 2010) : Roanne s'impose chez le champion de France (74-92) et rejoint donc Cholet en tête avec Chalon-sur-Saône et Gravelines Dunkerque. Le Mans, finaliste de la saison précédente inquiète en s'inclinant après prolongation face au promu Limoges (75-73). Vichy est à nouveau défait sur son parquet par l'ASVEL qui s'est séparé de son entraîneur Vincent Collet (remplacé par Nordine Ghrib) trois jours auparavant[1].

Journée 8 (26, 27 et 28 novembre 2010) : Cholet, en match décalé, rejoint Roanne, Chalon-sur-Saône et Gravelines Dunkerque en battant Le Havre. Le Mans affiche une 5e défaite consécutive à Nancy.

Journée 9 (3, 4 et 5 décembre 2010) : Roanne garde sa position de co-leader en s'imposant en terre orléannaise (79-72) et confirme sa forme du moment avec une 5e victoire de suite et des succès probants face aux sérieuses équipes de Nancy, Cholet et Chalon-sur-Saône.

Journée 10 (10, 11 et 12 décembre 2010) : Roanne et Cholet continuent à mener la danse de la Pro A en dominant respectivement Hyères-Toulon et Poitiers. Chalon-sur-Saône rejoint Gravelines Dunkerque à la 3e place en s'imposant face aux Nordistes à domicile, rejoint aussi par Nancy qui a su faire la différence face à Strasbourg (73-64).

Match entre Limoges et Nancy en 2011

Journée 11 (17 et 18 décembre 2010) : Roanne s'impose en tête du championnat en s'imposant au Sportica de Gravelines. Cholet reste en embuscade à égalité de points en s'imposant face à Strasbourg. Vichy met fin à une série de huit défaites de suite en battant Le Mans à domicile.

Journée 12 (2 et 4 janvier 2011) : Cholet laisse la place de seul leader à Roanne en étant défait lourdement à Chalon-sur-Saône (92-69) alors que l'équipe de la Loire s'impose face à Pau-Lacq-Orthez et se qualifie par la même occasion pour la Semaine des As. Orléans gagne au Mans qui enregistre sa 7e défaite à domicile!

Journée 13 (7 et 8 janvier 2011) : Cholet (en battant Limoges) et Nancy (7e victoire consécutive face à Hyères-Toulon) rejoignent Roanne (défait par l'ASVEL) en tête du championnat. Chalon-sur-Saône rejoint les trois équipes de tête aux As malgré sa défaite à Poitiers qui partage désormais sa place de 1er relégable avec Paris-Levallois et Limoges. Vichy ferme le classement malgré sa victoire sur le Paris-Levallois.

Journée 14 (14 et 15 janvier 2011) : Roanne continue en tête du championnat avec Cholet. Gravelines Dunkerque assure sa place pour les As en disposant de Hyères-Toulon. Paris-Levallois, qui s'est séparé de son entraîneur Jean-Marc Dupraz remplacé par Christophe Denis[2], met fin à huit défaites consécutives en disposant d'Orléans (79-73). Poitiers et Vichy ferment la marche.

Journée 15 (21 et 22 janvier 2011) : Pau-Lacq-Orthez étant déjà qualifié en tant que club organisateur pour la Semaine des As, 6 équipes se disputent les 2 places restantes lors de cette 15e journée. Ce sont finalement Hyères-Toulon (victoire contre Orléans) et le tenant du titre Lyon-Villeurbanne (malgré sa défaite face à Chalon-sur-Saône) qui obtiennent les dernière places qualificatives. Pau-Lacq-Orthez valide sa place pour les AS sportivement en finissant 8e de la phase Aller du championnat. Roanne, vainqueur du Mans, finit seul champion de la phase Aller, profitant de la défaite de Cholet sur le parquet de Poitiers.

Journée 16 (28 et 29 janvier 2011) : Pour cette phase Retour du championnat, la compétition reste ouverte pour le titre avec quatre leaders (Roanne étant rejoint par Cholet, Châlon-sur-Saône et Nancy) à l'issue de cette journée. Vichy continue sa course pour le maintien en battant un de ses concurrents direct, Limoges, à l'extérieur.

Match de Pro A au Colisée entre l'Elan Chalon et Le Mans (en 2011)
Match de Pro A au colisée en 2011 entre l'Elan Chalon et Le Mans

Journée 17 (4 et 5 février 2011) : Limoges, qui s'est séparé d'Éric Girard[3](remplacé au poste d'entraîneur par le Macédonien Zare Markovski), chute encore sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez (86-75). Roanne et sa nouvelle recrue de prestige Ricky Davis s'imposent face à Chalon-sur-Saône, imités par Cholet qui dispose d'Orléans. Les deux équipes continuent leur course en tête.

Journée 18 (18 et 19 février 2011) : Gravelines-Dunkerque, récent vainqueur de la Semaine des As et qualifié pour les quarts de finale de l'EuroChallenge, se défait difficilement d'Orléans. Cholet profite de la défaite de Roanne face au Paris-Levallois pour être seul leader. Limoges continue sa série noire en s'inclinant à nouveau à Poitiers.

Journée 19 (25 et 26 février 2011) : Cholet chute à l'extérieur face à la puissance du nouveau pivot de Lyon-Villeurbanne Pops Mensah-Bonsu et ses coéquipiers (89-77). Chalon-sur-Saône en profite pour rejoindre l'équipe des Mauges en tête de classement en battant sur le fil Strasbourg (79-78) alors que Roanne est à nouveau défait contre Nancy.

Journée 20 (4 et 5 mars 2011) : Cholet reprend seul son rôle de leader en disposant de son voisin Le Mans et en profitant de la défaite de Chalon-sur-Saône dans le Var. Chalon est d'ailleurs rejoint au classement par Nancy, Roanne et Gravelines-Dunkerque en tant que poursuivants sérieux des Choletais.

Journée 21 (11 et 12 mars 2011) : Cholet conforte son leadership en battant Roanne. Nancy et Chalon-sur-Saône suivent le rythme.

Journée 22 (18 et 19 mars 2011) : Cholet continue son chemin en tête en disposant du Havre et seul Nancy semble pouvoir tenir le rythme imposé par le champion de France en titre. Limoges enregistre sa première victoire depuis le changement d'entraîneur en battant l'élan sportif chalonnais (93-62).

Journée 23 (25, 26 mars et 5 avril 2011) : Chalon-sur-Saône rejoint Nancy à la 2e place suite à sa victoire sur le SLUC. Cholet en profite pour disposer de deux victoires d'avance en battant le Paris-Levallois.

Journée 24 (1er et 2 avril 2011) : Nancy retrouve seul la 2e place du championnat en profitant de la défaite de Chalon-sur-Saône face à Gravelines Dunkerque. Paris-Levallois, défait par Limoges, se rapproche de la zone des relégables tenue par son adversaire du jour et Vichy.

Journée 25 (8, 9 et 10 avril 2011) : Vichy revient fort en s'imposant sur le parquet du Mans et menace Poitiers défait au Havre. Sixième victoire consécutive pour Cholet qui maintient à distance ses poursuivants Nancy, Chalon-sur-Saône et Gravelines Dunkerque.

Journée 26 (15 et 16 avril 2011) : L'Élan sportif chalonnais maintient le suspense en haut de classement en remportant une victoire cruciale (74-82) sur le parquet de Cholet.

Journée 27 (22 et 23 avril 2011) : Cholet amenuise les espoirs de Limoges de se maintenir tout en accentuant ses chances de remporter la saison régulière avec désormais trois victoires d'avance sur ses poursuivants directs. Paris-Levallois, Poitiers, Le Havre, Strasbourg et Vichy luttent pour éviter la zone de relégation.

Journée 28 (29 et 30 avril 2011) : Suite à sa défaite sur le parquet de Lyon-Villeurbanne, Limoges a épuisé toutes ses chances de maintien parmi l'élite et est officiellement relégué en Pro B.

Journée 29 (3 mai 2011) : Grâce à sa victoire face à Poitiers à domicile, Cholet s'assure la première place. Les huit équipes qualifiées pour les play-offs sont désormais connues avec la qualification du Mans qui écrase Roanne (85-58) à domicile, seul leur classement final pouvant différer (à l'exception de Cholet).

Journée 30 (10 mai 2011) : Sept des huit premiers du classement s'inclinent lors de la dernière journée. Parmi les équipes de tête, seul Nancy s'impose chez Gravelines Dunkerque et prend la deuxième place du championnat, lui assurant l'avantage du terrain en quarts et demis des play-offs. En bas de classement, Paris-Levallois et Poitiers assurent leur maintien en s'imposant pour l'un chez Lyon-Villeurbanne et l'autre à domicile face à Hyères Toulon. Vichy qui devait compter sur la défaite de l'un et/ou de l'autre, en plus de sa victoire face à Chalon-sur-Saône, est relégué en Pro B. On note également une utilisation très controversée de l'arbitrage vidéo dans le match entre Villeurbanne et Paris, pour un shoot au buzzer, finalement accordé aux parisiens malgré les règles de la Ligue Nationale allant à l'encontre de l'utilisation de la vidéo hormis durant la Semaine des As et les finales LNB[4].

Meilleurs joueurs de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles au terme de la saison
Catégorie Joueur Équipe Statistiques
Points par match[5] Drapeau : États-Unis Rick Hughes Hyères Toulon 19,10
Évaluation par match[6] Drapeau : États-Unis Chris Massie Limoges 21,28
Rebonds par match[7] Drapeau : États-Unis Chris Massie Limoges 9,20
Rebonds défensifs par match[8] Drapeau : Bosnie-Herzégovine Damir Krupalija Hyères Toulon 7,00
Rebonds offensifs par match[8] Drapeau : Nigeria Akin Akingbala Nancy 3,32
Passes décisives par match[9] Drapeau : États-Unis Teddy Gipson Pau-Lacq-Orthez 5,87
Interceptions par match[10] Drapeau : États-Unis John Linehan Nancy 3,08
Contres par match[11] Drapeau : France Cyril Akpomedah Gravelines-Dunkerque 2,00
Fautes provoquées par match[12] Drapeau : France Pape-Philippe Amagou Roanne 5,57
Dunks par match[11] Drapeau : États-Unis Davon Jefferson Lyon-Villeurbanne 1,93
 % aux tirs[13] Drapeau : Nigeria Uche Nsonwu-Amadi Roanne 66,82
 % aux lancer-francs[13] Drapeau : États-Unis John Linehan Nancy 90,48
 % à 2 points[14] Drapeau : Nigeria Uche Nsonwu-Amadi Roanne 66,82
 % à 3 points[14] Drapeau : États-Unis Alex Acker Le Mans 45,53

Les playoffs[modifier | modifier le code]

Matchs des playoffs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
                           
Mar. 17 mai, ven. 20 mai, mar. 24 mai        
 Cholet  77  76  X
Ven. 27 mai, mar. 31 mai, ven. 3 juin
 Le Mans  75  70  X  
 Cholet  77  84  X
Mar. 17 mai, ven. 20 mai, mar. 24 mai
   Gravelines-Dunkerque  62  80  X  
 Gravelines-Dunkerque  66  75  84
Samedi 11 juin à Paris-Bercy - 17h05
 Roanne  60  83  77  
 Cholet  74
Mer. 18 mai, sam. 21 mai, mer. 25 mai
   Nancy  76
 Nancy  68  86  96
Sam. 28 mai, mer. 1er juin, sam. 4 juin
 Hyères Toulon  64  92  71  
 Nancy  109  79  89
Mer. 18 mai, sam. 21 mai, mer. 25 mai
   Lyon-Villeurbanne  93  91  75  
 Chalon-sur-Saône  98  85  80
 Lyon-Villeurbanne  74  107  94  

Faits marquants des playoffs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale aller (17 et 18 mai 2011)[modifier | modifier le code]

Cholet, champion en titre reçoit Le Mans pour une réédition de la finale 2010. Cholet mène de 19 points à la mi-temps, mais Le Mans revient à deux points en milieu de 4e quart-temps sous l'impulsion d'Alex Acker et JP Batista. Mejia et les Choletais résistent à la charge mancelle et gagnent le match 77-75[15].

Gravelines Dunkerque accueille Roanne et impose une défense de fer sur l'une des plus prolifiques attaques du championnat, surtout lors des 2e et 3e quart-temps où les joueurs de Roanne ne marquent que 20 points en cumulés. Score : 66-60[16].

Vainqueur de la Coupe de France trois jours plus tôt, Chalon-sur-Saône reçoit Lyon-Villeurbanne qu'il a déjà battu 3 fois en championnat et lors de la Semaine des As. Chalon s'appuie sur son collectif avec six joueurs à 10 points ou plus pour s'imposer 98-74. En face, seuls Davon Jefferson et Pops Mensah-Bonsu apportent leur rendement habituel[16].

Pour le dernier quart aller, Nancy reçoit Hyères Toulon qui s'avance en play-offs sans l'apport de son joueur vedette Damir Krupalija blessé. La défense de zone appliquée par les Varois a bien failli fonctionner face aux Nancéiens, mais Tremmell Darden et ses coéquipiers évitent le piège tendu dans les dernières minutes de la rencontre et s'imposent 68-64[16].

Quarts de finale retour (20 et 21 mai 2011)[modifier | modifier le code]

Cholet s'impose en Sarthe 76-70 et se qualifie ainsi en demi-finale grâce notamment au trio Mejia - Avdalovic - Robinson. Seuls Batista et Charles Lombahe-Kahudi ont pu se démarquer pour Le Mans[17].

Roanne reçoit Gravelines-Dunkerque et obtient le droit de disputer la belle au Sportica grâce à une adresse retrouvée sous l'emprise de Dylan Page. Score : 83-75[17].

Lyon-Villeurbanne, au pied du mur, s'impose nettement face à Chalon-sur-Saône dans sa salle de l'Astroballe. La perte de son pivot Pops Mensah-Bonsu en début de partie n'a pas démoralisé les Rhodaniens qui comptent sur leurs intérieurs Jefferson et Kim Tillie pour gagner la rencontre 107-85[18].

Dominateur pendant toute la première période, Hyères Toulon s'est mis en danger lors du 3e quart-temps mais a réussi à remporter la rencontre et le droit de disputer un match d'appui par l'intermédiaire du meilleur marqueur du championnat Rick Hughes. Score : 92-86[19].

Quarts de finale - matchs d'appui (24 et 25 mai 2011)[modifier | modifier le code]

Dans l'enceinte du Sportica, Gravelines-Dunkerque remporte une victoire décisive sur Roanne non sans quelques frayeurs avec seulement trois points d'avance à 2 minutes du terme et alors que le BCM menait de 11 points à la mi-temps. Les Nordistes ont notamment pu compter sur leurs extérieurs Woodside, Bokolo et Johnson pour s'imposer 84-77 et retrouver Cholet en demi-finale[20].

Toujours privé de son pivot titulaire Mensah-Bonsu, Lyon-Villeurbanne crée la surprise en s'imposant nettement au Colisée, la salle de Chalon-sur-Saône. L'ASVEL s'appuie sur un excellent Edwin Jackson (30 points, 5 rebonds) ainsi que ses ailiers Walsh, Jefferson et Gelabale pour passer un 20-0 à cheval sur les 2e et 3e quart-temps[21] et assommer les joueurs de Chalon 94-80[22].

C'est avant tout collectivement que Nancy se défait de Hyères-Toulon, principalement dans le 2e quart-temps et comptant jusqu'à 41 points d'avance en fin de 3e période. Nancy s'impose 96-71[21] face à un club menacé de rétrogradation administrative[23].

Demi-finales aller (27 et 28 mai 2011)[modifier | modifier le code]

Cholet affronte Gravelines-Dunkerque pour un réédition de la demi-finale de la saison 2009-2010 où Gravelines s'était imposé à la Meilleraie après prolongation. Cholet cette fois ne laisse aucune chance à son adversaire bien emmené par le MVP étranger du championnat Samuel Mejia et bien aidé par Advalovic et Gradit pour creuser l'écart dans le 3e quart-temps. Cholet s'impose 77-62 alors que Gravelines a du composer sans Bokolo blessé à la fin du 1er quart-temps[24].

Alors que Nancy s'était incliné 3 fois cette saison face à Lyon-Villeurbanne, les Lorrains se défont de l'ASVEL grâce à un 3e quart-temps prolifique (33 points marqués) et à la solidité de son secteur intérieur contrôlé par Akin Akingbala (20 points, 10 rebonds). Score : 109-93[25].

Demi-finales retour (31 mai et 1er juin 2011)[modifier | modifier le code]

Cholet s'impose au Sportica de Gravelines-Dunkerque et reste invaincu en play-offs pour atteindre la finale. Sur le score final de 84-80, Cholet prend les commandes sur un panier de Randal Falker dans le premier quart-temps pour ensuite contrôler le tempo. Le BCM compte sur ses intérieurs Saer Sene et Cyril Akpomedah pour éteindre l'ailier fort de Cholet Robinson, mais la défense de Cholet bien emmenée par DeMarcus Nelson a anéanti la force extérieure de Gravelines et notamment de son meneur Woodside[26].

Lyon-Villeurbanne surprend et remporte la rencontre (91-79) face à Nancy qui perd aussi son pivot Akingbala sur blessure. Celui-ci est incertain pour le prochain match alors que Lyon-Villeurbanne évolue déjà sans son pivot titulaire[27].

Demi-finales - match d'appui (4 juin 2011)[modifier | modifier le code]

Pour cette ultime confrontation entre les champions 2008 et 2009, Nancy reçoit Lyon-Villeurbanne. Le pivot de Nancy, Akingbala est finalement présent malgré une fracture au visage trois jours plus tôt et contribue grandement à assurer la domination de Nancy avec ses coéquipiers Willie Deane et Tremmell Darden lors de la première mi-temps. C'est cependant lors du 3e quart-temps que les Lorrains creusent l'écart et passent un 14-0 à l'ASVEL. Les Villeurbannais, auteurs de nombreuses balles perdues et avec un faible pourcentage de réussite à 3 points, s'inclinent 89-75. Nancy retrouve Cholet pour la finale à Paris-Bercy[28].

Finale (11 juin 2011)[modifier | modifier le code]

Cholet, champion en titre, rencontre Nancy, dont c'est la 5e finale de Pro A en 7 ans. Malgré un bon départ de Cholet, c'est Nancy qui prend l'avantage lors du premier quart-temps (24-20) et mène au score jusqu'au 3e quart-temps. Le duel est très serré entre les deux premières équipes de la saison régulière qui restent le plus souvent à moins d'une possession l'une de l'autre. Sammy Mejia, le MVP étranger de la saison et capitaine choletais, semble passer à côté de son match avec l'ensemble des extérieurs de Cholet à 3 points (3 sur 17) et marque l'essentiel de ses points sur lancers-francs. Seul les rebonds de Randal Falker et les tirs improbables de l'international français Fabien Causeur permettent à Cholet d'affronter et menacer les Cougars de Nancy et leur leader sur le terrain John Linehan. Celui-ci, ancien choletais l'année précédente, permet au SLUC Nancy de remporter son 2e titre de champion de France sur une dernière possession à trois secondes de la fin du temps réglementaire. Nancy est le champion de France 2011 et jouera le tour principal de l'Euroligue. Cholet jouera le tour préliminaire. John Linehan est nommé MVP de la finale[29],[30].

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Champions de France[modifier | modifier le code]

Trophées LNB[modifier | modifier le code]

MVP français de Pro A
Meilleur défenseur de Pro A
Meilleur espoir de Pro A
Meilleur entraîneur de Pro A
MVP étranger de Pro A
Meilleur marqueur de Pro A
Meilleure progression de Pro A
Meilleur entraîneur des Centres de Formation

MVP de la finale[modifier | modifier le code]

MVPs du mois[modifier | modifier le code]

MVP du mois
Mois Joueur Équipe
novembre Drapeau : France Yannick Bokolo Gravelines Dunkerque
décembre Drapeau : États-Unis Tremmell Darden Nancy
janvier Drapeau : États-Unis Blake Schilb Chalon-sur-Saône
février Drapeau : États-Unis Tremmell Darden Nancy
mars Drapeau : Royaume-Uni Pops Mensah-Bonsu Lyon-Villeurbanne
avril Drapeau : République dominicaine Samuel Mejia Cholet

Clubs engagés en coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2010-2011
Compétition européenne Clubs Raison d'attribution Commentaires
Euroligue Cholet Basket Champion de France Élimination au terme de la phase régulière (4 victoires - 6 défaites)
EuroCoupe Le Mans Sarthe Basket Finaliste du championnat. Reversé du 3e tour préliminaire d'Euroligue (éliminé par BC Khimki Moscou 157-122) Élimination au terme du Top 16 (2 victoires - 4 défaites)
EuroCoupe Chorale Roanne Meilleur Demi-finaliste du championnat. Reversé du 1er tour préliminaire d'Euroligue (éliminé par ALBA Berlin 174-168) Élimination au terme de la phase régulière (0 victoires - 6 défaites)
EuroCoupe ASVEL Lyon-Villeurbanne Wild-card. Reversé du 2e tour préliminaire d'Euroligue (éliminé par Le Mans Sarthe Basket 148-146) Élimination au terme de la phase régulière (3 victoires - 3 défaites)
EuroChallenge Orléans Vainqueur de la Coupe de France. Reversé du tour préliminaire d'EuroCoupe (éliminé par Marioupol 155-145) Élimination au terme de la phase régulière (2 victoires - 4 défaites)
EuroChallenge Gravelines-Dunkerque Demi-finaliste du championnat Élimination en 1/4 de finale (2 défaites)
EuroChallenge Nancy 5e du championnat. Qualifié du tour préliminaire d'EuroChallenge (bat KK Bosna 167-132) Élimination au terme de la phase régulière (3 victoires - 3 défaites)
EuroChallenge Paris-Levallois 7e du championnat. Éliminé au tour préliminaire d'EuroChallenge par Maccabi Haïfa 152-141 Pas de participation à la phase régulière
Pour la saison 2011-2012 à venir[31]
Compétition Européenne Clubs (classement en saison régulière) Raison d'attribution Commentaires
Euroligue tour principal SLUC Nancy (2e) Champion de France -
Euroligue tour préliminaire Cholet Basket (1er) Finaliste du championnat -
Euroligue tour préliminaire BCM Gravelines-Dunkerque (4e) Meilleur demi-finaliste du championnat -
Euroligue tour préliminaire ASVEL Lyon-Villeurbanne (6e) Wild-card -
EuroCoupe tour préliminaire Élan sportif chalonnais (3e) Meilleur quart de finaliste du championnat -
EuroCoupe tour préliminaire Le Mans SB (8e) Wild-card[32] -
EuroChallenge Chorale de Roanne (5e) 5e du championnat -
EuroChallenge Élan béarnais Pau-Lacq-Orthez (9e) 9e du championnat (remplace Hyères Toulon)[33] -

Classement de pré-saison[modifier | modifier le code]

À la suite des matchs amicaux de pré-saison 2010[34].
Classement Clubs Victoires Égalités Défaites Ratio V/(E+D)
1 Orléans 8 0 0 1.00
2 Le Havre 7 0 1 0.88
3 Lyon-Villeurbanne 6 0 1 0.86
4 Limoges 5 0 1 0.83
5 Gravelines Dunkerque 5 0 2 0.71
6 Hyères Toulon 7 0 3 0.70
7 Paris-Levallois 3 0 2 0.60
8 Nancy 4 0 3 0.57
9 Cholet 4 0 4 0.50
10 Chalon-sur-Saône 3 0 3 0.50
11 Le Mans 3 0 4 0.43
11 Roanne 3 0 4 0.43
13 Strasbourg 2 0 3 0.40
14 Vichy 2 0 5 0.29
15 Pau-Lacq-Orthez 1 1 2 0.25
16 Poitiers 1 0 4 0.20

Budget des clubs[modifier | modifier le code]

Budgets prévisionnels et masses salariales des clubs de Pro A au début de la saison 2010-2011[35]
Clubs Masse salariale (€) Budget (€)
Élan sportif chalonnais 1 200 000 3 569 000
Cholet Basket 1 824 000 5 261 000
BCM Gravelines Dunkerque 1 400 000 4 089 000
Hyères Toulon Var Basket 800 000 2 119 000
STB Le Havre 825 000 2 438 000
Le Mans Sarthe Basket 1 533 000 4 972 000
Limoges CSP 1 290 000 3 500 000
Élan Béarnais Pau-Orthez 1 442 000 4 422 000
ASVEL Lyon-Villeurbanne 2 359 000 5 991 000
SLUC Nancy Basket 1 432 000 4 316 000
Orléans Loiret Basket 1 543 000 5 051 000
Paris-Levallois Basket 1 429 000 4 076 000
Poitiers Basket 86 948 000 2 602 000
Chorale Roanne Basket 1 639 000 4 326 000
SIG Basket-ball Strasbourg 1 190 000 3 807 000
JA Vichy Auvergne 764 000 2 453 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Collet sur la touche », sur sports.fr (consulté le 10 juin 2011)
  2. « Le PL fait le ménage », sur sports.fr (consulté le 10 juin 2011)
  3. « Limoges se sépare de Girard », sur sports.fr (consulté le 10 juin 2011)
  4. « Communiqué de presse LNB du 11 mai 2011 », sur lnb.fr (consulté le 8 juin 2011)
  5. « Pro A LNB Moyenne de points », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  6. « Pro A LNB Evaluation individuelle », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  7. « Pro A LNB Moyenne rebonds », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  8. a et b « Pro A LNB Moyenne rebonds défensifs », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  9. « Pro A LNB », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  10. « Pro A LNB Moyenne passes décisives », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  11. a et b « Pro A LNB Moyenne contres », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  12. « Pro A LNB Moyenne fautes provoquées », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  13. a et b « Pro A LNB Adresse aux lancer francs », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  14. a et b « Pro A LNB Adresse à 2 points », sur lnb.fr (consulté le 18 mai 2011)
  15. « Cholet résiste et gagne », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  16. a, b et c « Chalon ne faiblit pas », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  17. a et b « Cholet en demi-finale, une belle pour Roanne et Gravelines-Dunkerque », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  18. « L'ASVEL décroche la belle face à Chalon », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  19. « Hyères-Toulon et Nancy joueront une belle », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  20. « Gravelines-Dunkerque retrouve Cholet en demi-finale », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  21. a et b « Nancy-ASVEL en demi-finale », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  22. « Un exploit pour l'ASVEL », sur lequipe.fr (consulté le 2 juin 2011)
  23. « Weisz reste à Hyères-Toulon », sur lequipe.fr (consulté le 2 juin 2011)
  24. « Cholet remporte la première manche », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  25. « Nancy assure face à l'ASVEL », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  26. « Cholet de retour à Bercy », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  27. « L'ASVEL pousse Nancy à la belle », sur lnb.fr (consulté le 2 juin 2011)
  28. « Nancy rejoint Cholet », sur lequipe.fr (consulté le 5 juin 2011)
  29. « Nancy roi du suspense », sur sports.fr (consulté le 11 juin 2011)
  30. « Nancy de main de maître », sur lequipe.fr (consulté le 11 juin 2011)
  31. « Coupes d'Europe Euroligue: Les clubs français fixés », sur sports.fr (consulté le 9 juin 2011)
  32. « Eurocoupe: Une wild-card pour le MSB », sur sports.fr (consulté le 15 juin 2011)
  33. « Coupes d'Europe Eurochallenge: Pau remplace Hyères-Toulon », sur sports.fr (consulté le 10 juin 2011)
  34. « Le classement des Matchs Amicaux de Pro A », sur lnb.fr (consulté le 8 juin 2011)
  35. Communiqué de la LNB du 7 octobre 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]