Leaders Cup de basket-ball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leaders Cup

alt=Description de l'image Leaders Cup logo.jpg.
Généralités
Sport Basket-ball
Création 2003 (Semaine des As)
2013 (Leaders Cup)
Disparition 2012 (Semaine des As)
Organisateur(s) LNB
Catégorie 1re division
Lieu Drapeau de la France France
Participants 8
Statut des participants Professionnel
Palmarès
Tenant du titre Le Mans (3)
Plus titré(s) Le Mans (3)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Leaders Cup 2014

La Leaders Cup (ou Disneyland Paris Leaders Cup LNB pour des raisons de parrainage) est une compétition annuelle de basket-ball révélée le 31 mai 2012 et organisée par la Ligue Nationale de Basket (LNB) à partir de 2013[1]. Un bail de cinq ans (de 2013 à 2017) a été signé avec Disneyland Paris pour l'organisation du tournoi dans la Disney Events Arena[2]. Bâtie sur le modèle de la Coupe du Roi de basket-ball espagnole et du Tournoi de la Fédération chez les dames, la compétition regroupe les huit premières équipes de Pro A à l’issue des matchs « aller » de la saison régulière.

Cette compétition remplace la Semaine des As[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Leaders Cup est une compétition annuelle de basket-ball disputée sur trois jours par les huit premières équipes de Pro A à l’issue des matchs « aller » de la saison régulière.

Elle succède à de précédentes compétitions du basket-ball français :

  • le Tournoi des As, fondé en 1988 et qui a connu six éditions. La formule de cette compétition était différente : elle réunissait les quatre meilleures équipes à l'issue de la saison régulière de Pro A. Les demi-finales opposaient, le premier jour, le premier de la saison régulière contre le quatrième, et le deuxième contre le troisième. Le lendemain, les vaincus de la veille s'affrontaient pour la troisième place, et les vainqueurs s'affrontaient en finale.
  • la Semaine des As, fondée en 2003 et qui a connu dix éditions. La formule de cette compétition était très similaire puisqu'elle réunissait les huit meilleures équipes à l'issue de la saison régulière de Pro A à part qu'elle se déroulait sur quatre jours et chaque année sur un site différent dans une ville du championnat de France de Pro A.

Semaine des As[modifier | modifier le code]

De par son nom, la Semaine des As fait référence à une autre compétition du basket-ball français, le Tournoi des As, fondé en 1988 et qui a connu six éditions. La formule de cette compétition était différente : elle réunissait les quatre meilleures équipes à l'issue de la saison régulière de Pro A. Les demi-finales opposaient, le premier jour, le premier de la saison régulière contre le quatrième, et le deuxième contre le troisième. Le lendemain, les vaincus de la veille s'affrontaient pour la troisième place, et les vainqueurs s'affrontaient en finale.

Pau a organisé la première édition de cette compétition, qui a traditionnellement lieu en février. Elle se joue alors sur 4 jours entre les huit meilleures équipes à l'issue de la phase aller de la saison régulière de Pro A, dans un format de quatre quarts de finale à élimination directe. Pour la première édition Pau-Orthez remporte cette compétition disputée dans sa salle du palais des sports. Lors de la deuxième édition qui se déroule au Palais des Sports de Mulhouse en 2004 tous les matchs sont très disputés, le tenant du titre, Pau-Orthez, est éliminé dès le premier tour face à Nancy. Pour sa première participation à cette compétition Dijon remporte la finale face au Mans de deux points (62-60). La 3ème édition qui s'est déroulée à Clermont-Ferrand en 2005 Nancy remporte le trophée pour la première fois de son histoire en battant largement Gravelines 112-76, ce qui est encore aujourd'hui la plus large victoire durant une finale du tournoi. Le Mans dispute sa deuxième finale dans la Semaine des As après 2004 et remporte la compétition pour la première fois de son histoire. Pour la première fois dans l'histoire de la compétition un trophée de MVP est décerné. En 2007, Roanne remporte la Semaine des As pour sa première participation dans cette compétition face au tenant du titre Le Mans, réalisant un doublé champion de France et Semaine des As lors de cette saison 2006-2007. Cette édition nancéenne marque un record d'affluence avec 21 671 spectateurs durant ces 4 jours. La 6ème édition s'est déroulée pour la première fois dans le sud-est de la France à Toulon et a été diffusée intégralement pour la première fois depuis sa création en 2003 par la chaîne Sport+. En 2009, Le Mans dispute sa quatrième finale dans le tournoi et remporte le trophée pour la deuxième fois de son histoire après 2006 en battant Orléans, le leader de la saison régulière à l'issue des matchs aller, à la Salle des Docks Océane du Havre. En 2010, la compétition devait initialement se dérouler au Palais des sports de Besançon mais le club hôte, le Besançon Basket Comté Doubs, est rétrogradé en Pro B[4], la ville de Villeurbanne se porte alors volontaire pour organiser l'événement[5]. Lors d'une finale de grande qualité[6], l'ASVEL, s'impose dans sa salle dans les derniers instants de la rencontre par la plus petite des marges (70 à 69), face à Orléans pourtant favori et qui perd pour la deuxième année consécutive en finale. L'édition 2011 est synonyme de retour aux sources, 8 ans après les débuts de la compétition, où la ville de Pau réorganise pour la deuxième fois de son histoire cet événement majeur. Malheureusement, la compétition enregistre aussi le plus faible nombre de spectateurs depuis la création de la compétition soit environ moins de 12 000 personnes[7]. Cependant, la finale voit s'imposer pour la première fois l'équipe en forme du moment, Gravelines-Dunkerque, contre Chalon (79-71), six ans après sa large défaite en finale face à Nancy.

Leaders Cup[modifier | modifier le code]

Le 31 mai 2012, la Ligue Nationale de Basket et Disneyland Paris annoncent la création de la Disneyland Paris Leaders Cup LNB, ou Leaders Cup dans sa forme raccourcie, à partir de 2013 et pour les cinq années à venir[8]. Cette compétition remplace la Semaine des As[9]. La 1ère édition de la compétition a lieu du 15 au 17 février 2013. Le BCM Gravelines-Dunkerque prend sa revanche sur la finale perdue l'année précédente en l'emportant cette fois-ci face à Strasbourg IG, gagnant ainsi pour la seconde fois le trophée. Le club rejoint Le Mans SB, l'unique autre club a avoir ainsi remporté deux fois la compétition. En 2014, Le Mans SB devient le premier club a avoir remporté trois fois la compétition en battant en finale la JSF Nanterre qui participait pour la première fois.

Format[modifier | modifier le code]

La formule de la Leaders Cup se compose de quarts de finale, de demi-finales et d'une finale se déroulant en une seule rencontre et avec prolongations si nécessaire pour départager les équipes. La compétition se déroule sur trois jours sur un même site (la Disney Events Arena (5 000 places) à Chessy).

Le vainqueur de la compétition est officiellement champion de la Leaders Cup. D'autre part, le vainqueur remporte un trophée et la somme de 100 000 euros[10].

Palmarès et statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès et statistiques de la Semaine des As et de la Leaders Cup.

Palmarès par édition[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition
Édition Vainqueur Finaliste Score Lieu Notes
2003 EB Pau-Orthez (1) STB Le Havre 101 – 80 Palais des sports de Pau, Pau 1re édition de la Semaine des As
2004 JDA Dijon (1) Le Mans SB 62 – 60 Palais des sports de Mulhouse, Mulhouse
2005 SLUC Nancy (1) BCM Gravelines-Dunkerque 112 – 76 Maison des Sports de Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand
2006 Le Mans SB (1) JL Bourg-en-Bresse 78 – 60 Palais des sports de Dijon, Dijon
2007 Chorale de Roanne (1) Le Mans SB 87 – 82 Palais des sports Jean-Weille, Nancy
2008 Cholet Basket (1) JA Vichy 67 – 40 Palais des sports Jauréguiberry, Toulon
2009 Le Mans SB (2) Orléans 74 – 64 Salle des Docks Océane, Le Havre
2010 Asvel (1) Orléans 70 – 69 Astroballe, Villeurbanne
2011 BCM Gravelines-Dunkerque (1) Chalon-sur-Saône 79 – 71 Palais des sports de Pau, Pau
2012 Chalon-sur-Saône (1) BCM Gravelines-Dunkerque 73 – 66 Halle André-Vacheresse, Roanne 10e édition de la Semaine des As
2013 BCM Gravelines-Dunkerque (2) Strasbourg IG 77 – 69 Disney Events Arena, Chessy 1re édition de la Leaders Cup
2014 Le Mans SB (3) JSF Nanterre 64 – 59 Disney Events Arena, Chessy

Palmarès par club[modifier | modifier le code]

Le palmarès suivant prend en compte la compétition 2014.

Palmarès par club
Rang Club Victoires (éditions) Finales perdues
1 Le Mans 3 (2006, 2009, 2014) 2
2 Gravelines-Dunkerque 2 (2011, 2013) 2
3 Chalon-sur-Saône 1 (2012) 1
4 Pau-Orthez 1 (2003) 0
Cholet 1 (2008) 0
ASVEL 1 (2010) 0
Roanne 1 (2007) 0
Nancy 1 (2005) 0
Dijon 1 (2004) 0
10 Orléans 0 2
11 Bourg-en-Bresse 0 1
Le Havre 0 1
Vichy 0 1
Strasbourg 0 1
Nanterre 0 1

MVP Semaine des As[modifier | modifier le code]

Liste des : MVP Semaine des As.

Depuis l'édition 2006, le trophée de MVP de la Semaine des As est attribué au joueur ayant réalisé les meilleures performances au cours du tournoi.

Année Joueurs Club
2006 Drapeau : États-Unis Eric Campbell Le Mans SB
2007 Drapeau : États-Unis Marc Salyers Roanne
2008 Drapeau : France Nando de Colo Cholet
2009 Drapeau : Israël David Bluthenthal Le Mans SB
2010 Drapeau : Lituanie Mindaugas Lukauskis ASVEL Lyon-Villeurbanne
2011 Drapeau : France Yannick Bokolo BCM Gravelines Dunkerque
2012 Drapeau : États-Unis Blake Schilb ES Chalon-sur-Saône
2013 Drapeau : France Ludovic Vaty BCM Gravelines-Dunkerque
2014 Drapeau : Brésil João Paulo Batista Le Mans SB

Détail des participations[modifier | modifier le code]

Équipe 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Total participations
Asvel 1/4 1/4 1/4 1/2 1/2 1/2 1/2 médaille d'or 1/2 - 1/4 - 10
Bourg-en-Bresse - - - médaille d'argent - - - - - - - - 1
Chalon - 1/2 1/2 - 1/4 - - - médaille d'argent médaille d'or 1/4 - 6
Cholet 1/2 - - - - médaille d'or - 1/4 1/4 1/4 - - 5
Clermont - - 1/4 - - - - - - - - - 1
Dijon - médaille d'or - 1/4 1/4 - - - - - - 1/4 4
Gravelines-Dunkerque 1/4 1/4 médaille d'argent 1/4 - - 1/4 1/4 médaille d'or médaille d'argent médaille d'or - 9
Hyères-Toulon - - - - - 1/2 - - 1/4 - - - 2
Le Havre médaille d'argent 1/4 - - - 1/4 1/4 - - - - - 4
Le Mans 1/4 médaille d'argent 1/4 médaille d'or médaille d'argent 1/4 médaille d'or 1/4 - 1/2 1/2 médaille d'or 11
Limoges - - - - - - - - - - - 1/4 1
Nancy 1/2 1/2 médaille d'or 1/2 1/2 1/4 1/4 1/4 1/4 1/2 - 1/4 11
Nanterre - - - - - - - - - - - médaille d'argent 1
Orléans - - - - 1/4 - médaille d'argent médaille d'argent - 1/4 1/4 1/4 6
Paris 1/4 - 1/2 - - - - - - 1/4 1/2 1/2 5
Pau-Orthez médaille d'or 1/4 - 1/4 - - - - 1/2 - - - 4
Roanne - - - - médaille d'or 1/4 1/2 1/2 1/4 1/4 1/4 - 7
Strasbourg - - 1/4 1/4 1/4 - 1/4 - - - médaille d'argent 1/2 6
Vichy - - - - - médaille d'argent - 1/2 - - - - 2

Affluences[modifier | modifier le code]

Saison Lieu Journées Affluence totale Taux de remplissage (%) Moyenne/journée
2003 Pau 4 17 150 55 4 287
2004 Mulhouse 4 14 234 - 3 558
2005 Clermont-Ferrand 4 16 412 90 4 103
2006 Dijon 4 16 453 - 4 113
2007 Nancy 4 21 671 90 5 417
2008 Toulon 4 15 458 82 3 864
2009 Le Havre 4 12 521 62 3 130
2010 Villeurbanne 4 17 584 80 4 396
2011 Pau 4 11 700 38 2 925
2012 Roanne 4 20 007 99 5 001
2013[11] Chessy 3 12 530 93 4 177
2014 Chessy 3

Records[modifier | modifier le code]

  • L'équipe la plus couronnée : Le Mans SB (trois titres en 2006, 2009 et 2014)
  • L'équipe la plus capée : Nancy et Le Mans (11 participations)
  • L'équipe la moins capée : Bourg-en-Bresse, Clermont, Limoges et Nanterre (1 participation)
  • La plus large victoire : Chalon-sur-Saône / Nancy : 106 à 66 (+ 40) (2012)[12]
  • Record d'affluence pendant la compétition : 21 671 personnes en 2007 (à Nancy) contre seulement 11 700 personnes en 2011 (à Pau)
  • L'équipe ayant échoué le plus de fois en finale : Orléans et Le Mans (2)
  • L'équipe ayant échoué le plus de fois en finale d’affilée : Orléans (2009 et 2010)
  • Depuis 2014, Le Mans détient le record du plus grand écart entre deux titres (5 ans)
  • Depuis 2013, Gravelines-Dunkerque détient le record du plus petit écart entre deux titres (2 ans)
  • La finale de 2005 entre Nancy et Gravelines est la plus prolifique avec 188 points marqués
  • La finale de 2008 entre Cholet et Vichy est la moins prolifique avec 107 points marqués

Aspects socio-économiques[modifier | modifier le code]

Sources de revenus[modifier | modifier le code]

Billetterie[modifier | modifier le code]

Prix des places lors de la Semaine des As 2011[13]
Type de Match Carré d'Or Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3
Quarts de finale 30 € 25 € 20 € 10 €
Demi-finales 40 € 35 € 30 € 15 €
Finale 40 € 35 € 30 € 15 €

Sponsors[modifier | modifier le code]

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Supporters[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « La « Disneyland Paris Leaders Cup LNB » est née ! », sur lnb.fr,‎ 31 mai 2012
  2. « La semaine des As change de nom et se déroulera à Disneyland Paris », sur catch-and-shoot.com,‎ 31 mai 2012
  3. « La Semaine des As remplacée », sur lequipe.fr,‎ 31 mai 2012
  4. Le club est finalement placé en redressement judiciaire, puis disparaît.
  5. « Basket - Semaine des As - En 2010 à Villeurbanne », sur www.lequipe.fr,‎ 1er septembre 2010 (consulté le 11 mars 2010)
  6. D'après « L'ASVEL crucifie Orléans » [1], sur le site lequipe.fr.
  7. [2] Affluences décevantes à la Semaine des As
  8. « La « Disneyland Paris Leaders Cup LNB » est née ! », sur lnb.fr,‎ 31 mai 2012
  9. « La Semaine des As remplacée », sur lequipe.fr,‎ 31 mai 2012
  10. Florent de Lamberterie, « Les As au pays de Mickey », Basket News, no 607,‎ 7 juin 2012, p. 22
  11. Basket News n°637 du jeudi 21 février 2013, Le bilan : Une première feutrée, p.  18
  12. Le Journal de Saône-et-Loire, édition du dimanche 19 février 2012, pages sports, p.  28.
  13. « Matches & prix », sur http://www.lnb.fr (consulté le 19 juillet 2011)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]