Saint Thomas Basket Le Havre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
STB Le Havre
Logo du club
Généralités
Nom complet Saint Thomas Basket Le Havre
Surnom(s) STB
Date de fondation 1903 ; 1924
Couleurs Rouge et Blanc
Salle Salle des Docks Océane
(3 598 places)
Siège BCMO Salle Lucien Nolen
Rue Marceau Prolongée
76 600 Le Havre
Championnat actuel Pro A
Président Drapeau : France Thierry Picard
Entraîneur Drapeau : France Éric Bartecheky
Site web stblehavre.com
Palmarès
National[1] Championnat de France Espoirs (2)
Maillots
 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur
Actualités
Basketball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de basket-ball de Pro A 2014-2015
Voir l’image vierge
Le club est basé au Havre.

Saint Thomas Basket Le Havre est un club professionnel français de basket-ball appartenant à l'élite du championnat de France. Le club, basé au Havre, est une section du club omnisports de l'Union sportive de Saint Thomas d'Aquin. Le club a compté dans ses rangs des joueurs d'exception comme Bruce Bowen, Jean-Manuel Sousa, Jermaine Guice,Ian Mahinmi, Fabien Causeur, Pape Sy ou encore Marcus Goree, Bernard King, John Cox.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1903 est créée l'Union sportive de Saint Thomas d'Aquin, club omnisports d'un patronage paroissial dont l'origine remonte à 1874. Elle est alors affiliée à la fédération gymnastique et sportive des patronages de France (FGSPF). 21 ans plus tard naît la section basket-ball qui marquera la Fédération française de basket-ball dès la création de celle-ci (en 1932) puisqu'il sera le premier club enregistré[réf. nécessaire].

Il faudra néanmoins attendre 1952 pour que le club accède à l'élite, la Division Excellence. Les années 1950 sont propice au club havrais qui s'installe durablement dans le paysage du basket-ball français avant la disparition au milieu des années 1960, et un retour au championnat régional.

Commence alors une remontée lente mais régulière du Saint Thomas Basket vers les sommet du championnat de France. En 1974 le club retrouve la Nationale 4, pour la quitter en 1987 au profit de la Nationale 3. La N3 ne sera qu'un épisode, puisque le club accède en Nationale 2 dès la saison suivante. Dans le milieu des années 1990, la Ligue Nationale de Basket change son statut avec l'arrivée du professionnalisme, et le STB se retrouve donc en Pro B à l'aube de la saison 1993-94. Puis ce sera la redécouverte de l'élite, la Pro A en 2000 avant de jouer l'Europe une première fois lors de la saison 2003-2004, puis en 2008-2009.

Les années pro A[modifier | modifier le code]

2000-2002 : des débuts difficiles[modifier | modifier le code]

Lors de leur première saison parmi l'élite, Le Havre termine à la quatorzième place. Avec un victoire de retard sur Evreux avant la dernière journée de championnat, le STB reçoit justement son concurrent direct au maintient. Une victoire 71-60 permet au club d'éviter la quinzième place synonyme de matchs de barrage pour le maintien en pro A. C’est le premier d’une longue série de maintien in extremis.

Alors que Saint-Thomas termine dernier de la saison 2001-2002, Montpellier et Antibes connaissent des difficultés financières et sont relégués en pro B, sauvant ainsi le STB du passage dans l’antichambre.

2002-2008 : les années playoffs[modifier | modifier le code]

De 2002 à 2008, le STB connaît ses meilleures périodes en pro A. Avec d’abord l’arrivée d’Éric Girard aux commandes, le club s’offre ses premières qualifications en playoffs (huitième à la saison régulière 2002-2003 et sixième à la saison 2003-2004). Le Havre connaîtra cependant le même sort lors de ces deux playoffs : élimination en 1/4 de final. Sa huitième place à la fin de la saison 2002-2003 permet également aux havrais de se qualifier pour sa première compétition européenne : la FIBA Europe League (voir ci-dessous).

Sous l’aire Christian Monschau, l’équipe continue de côtoyer le milieu/haut du classement. Porté par un Jermaine Guice au sommet de son art, qui sera élu MVP étranger de la saison, avec 19,7 points de moyenne (record du club), le club termine dixième lors de la première saison 2004-2005 de l’entraîneur. Il se qualifie alors pour le tour préliminaire des playoffs. Le STB bat Cholet mais échoue à nouveau en 1/4 de finale contre Lyon-Villeurbanne. En 2006, l’équipe se qualifie à nouveau pour le tour préliminaire sans réussir à aller plus loin. A la fin de la saison 2006-2007, Saint Thomas termine douzième, mais le tour préliminaire n’existe plus.

Pour la saison suivante, la dernière avec Christian Monschau en tant qu’entraîneur (il sera d’ailleurs élu meilleur entraîneur de la saison), le STB termine cinquième du championnat, soit son meilleur classement historique. Une fois encore cependant, les thomistes échouent en 1/4 de finale des playoffs. Cette cinquième place qualifie également Le Havre pour la deuxième fois à la compétition européenne désormais appelé EuroChallenge (voir ci-dessous).

2008-2014 : la culture du maintien[modifier | modifier le code]

Vlad Moldoveanu, joueur du STB en 2013

Malgré un budget très limité, Le Havre a toujours trouvé des solutions pour se maintenir en pro A, et en a fait sa spécialité. Les deux premières années en pro A l’ont prouvé, et depuis les années 2008, le club a dû faire face de nombreuses saisons compliquées.

Alors que l’ancien joueur star du club, Jean-Manuel Sousa, reprend les commandes de l'équipe, la saison est très difficile : Saint-Thomas termine quatorzième, à une victoire seulement de la descente (victoire acquise lors de la dernière journée du championnat à Hyères Toulon). Les saisons suivantes seront également des plus délicates pour les thomistes:

  • En 2010 ils terminent treizième du championnat, à deux victoires du premier relégable (Rouen)
  • En 2011, ils sont treizièmes avec une seule victoire d’avance
  • En 2012, ils prennent la quatorzième place, avec une marge de 2 victoires
  • En 2013, Éric Bartecheky, jusqu'alors adjoint des 2 derniers coach thomistes depuis 5 saisons, reprend les rennes du club. Saint-Thomas termine onzième, mais encore une fois, le club ne se situe qu’à deux victoires du premier relégable

Pour la saison 2013-2014, alors que tous les spécialistes en début de saison pronostiquaient pour une énième fois la descente du club, le Havre s’empare in-extremis de la quatorzième place (à l'issue de la 28ème journée) en réalisant de grosses victoires en fin de saison. C’est notamment à domicile, avec 5 victoires sur les 6 derniers matchs aux Docks Océane, que le STB créé l’exploit. Avec le plus petit budget de pro A et la plus petite masse salariale, c’est un nouveau miracle réalisé par les havrais qui surprend l’ensemble du monde du basket.

Avec une quinzième saison de pro A consécutive, Saint Thomas Basket est le huitième club comptant le plus d’années consécutives dans l’élite parmi les équipes actuelles de pro A. Cette culture du maintien est devenue le symbole du club. Certains fans commenceraient déjà à parler « des phœnix » du STB, une équipe que tout le monde annonce morte en début de championnat, mais qui renaît de ses cendres au cours de l’année pour se maintenir en pro A à chaque saison.

2014-2015 : le retour des anciens[modifier | modifier le code]

Nouveau logo du STB - 2014

Le recrutement de l'été 2014 a pour l'instant permis au club de récupérer 3 anciens joueurs phares du STB. Tout commence avec le retour de Nicholas Pope au poste 3, qui avait déjà passé deux saisons en tant que thomiste entre 2010 et 2012. L'annonce du grand retour de Ricardo Greer s'en est suivi, 12 après sa première saison à Saint Thomas Basket, club où il a débuté sa carrière. Affichant sa joie de revenir là "où tout a commencé" il déclara être prêt à "tout pour emmener cette équipe vers le haut de tableau afin que nous puissions jouer les playoffs et, avec un peu de chance, aller au titre !". Nianta Diarra, produit de la formation havraise signe lui un contrat de 2 ans avec le club. Enfin, c'est le retour de John Cox qui a ravi les fans, pour sa cinquième saison dans l'équipe (de 2006 à 2008 puis de 2010 à 2012). Ce recrutement "All-Star STB" permet au club d'afficher des ambitions nouvelles pour la saison prochaine.

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

  STB Le Havre  v · d · m 
Joueurs Entraîneurs
P. # Nat. Nom Taille Âge
5 33 Saint-Vincent-et-les Grenadines Shawn King 2,08 33
3/4 14 Drapeau : États-Unis Ricardo Greer 1,95 37
2/3 10 Drapeau : France Hugo Invernizzi 1,96 22
1/2 4 Drapeau : États-Unis John Cox 1,94 34
1 23 Drapeau : États-Unis Tyron Brazelton 1,83 29
3 11 Drapeau : France Nicholas Pope 1,96 31
1/2 7 Drapeau : France Gédéon Pitard 1,88 26
4 15 Drapeau : France Wilfried Yeguete 2,01 23
5 18 Drapeau : France Nianta Diarra 2,06 22
3 Drapeau : France Gauthier Denis 1,98 18
5 Drapeau : France Maxime Djo Ebala 2,06 21
2 Drapeau : France Guillaume Plas 1,94 21
Entraîneur
Adjoint(s)

Légende 
  • P. : Poste
  • # : Numéro de maillot
  • Nat. : Nationalité
  • Capitaine : Capitaine
  • Blessure : joueur blessé actuellement
  • (E) : Espoir (centre de formation)

Effectifs successifs[modifier | modifier le code]

Joueurs célèbres ou marquants[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : États-Unis Bruce Bowen, a joué au Havre lors de la saison 1993-1994 durant laquelle il termina meilleur marqueur de Pro B. Depuis, il a été sacré 3 fois champion NBA avec les San Antonio Spurs.
  • Drapeau : France Vincent Collet (1994 à 1998), venu finir sa carrière de joueur en Pro B dans sa région natale avant une grande carrière de coach.
  • Drapeau : France Guillaume Granotier (1995 à 1999).
  • Drapeau : France Jean-Manuel Sousa (1996 à 2001), joueur emblématique du club, meneur de jeu, a activement participé à la montée en Pro A en 2000, entraîneur des espoirs puis entraîneur de l'équipe première jusqu'en 2012.
  • Drapeau : FranceDrapeau : États-Unis Danny Strong (1999-2000 puis 2008-2009), joueur majeur lors de la montée en Pro A.
  • Drapeau : États-Unis Marcus Goree (2000-2001), joueur explosif lors de la première saison de Pro A
  • Drapeau : États-UnisDrapeau : France Pat Durham (2001 puis de 2002 à 2006).
  • Drapeau : États-Unis Jermaine Guice (2002 à 2005), MVP du championnat de Pro A 2004-2005, recordman de points et d'évaluation sur un match (45 points, 54 d'évaluation) face à Dijon (saison 2004-2005). Recordman du nombre de points sur une saison : 19,7 points par match (saison 2004-2005).
  • Drapeau : République dominicaine Ricardo Greer (2002-2003 puis 2014-2015), joueur extrêmement complet.
  • Drapeau : République dominicaine Jeff Greer (2003-2004).
  • Drapeau : France Aymeric Jeanneau (2003-2004).
  • Drapeau : France Ian Mahinmi (2003 à 2006), formé au club, drafté par les San Antonio Spurs en 2005 (28e position), quitte le club en 2006. De retour en 2011 durant le lock-out NBA le temps de 5 rencontres disputées.
  • Drapeau : France Laurent Pluvy (2004-2005).
  • Drapeau : États-Unis Tony Stanley (2004 à 2007).
  • Drapeau : France Fabien Causeur (2004 à 2009), formé au club.
  • Drapeau : France Pape Sy (2004 à 2010), formé au club, drafté par les Atlanta Hawks en 2010 (53e position).
  • Drapeau : France Ali Traoré (2006 à 2008).
  • Drapeau : États-Unis T.J. Thompson (2007 à 2009), recordman du nombre de passes décisives sur un match (14 contre Dijon, saison 2007-2008).
  • Drapeau : Venezuela John Cox (2006 à 2008; 2010 à 2012 puis 2014 à 2015), 2 fois meilleur marqueur du club de la saison (18,8 points en 2007-2008).
  • Drapeau : États-Unis Bernard King (2012-2013)

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Présidents successifs[modifier | modifier le code]

  • Depuis 2012: Drapeau de la France Thierry Picard
  • 2011 - 2012: Drapeau de la France Jacques Lemonnier
  • 2010 - 2011: Drapeau de la France Joël Ras
  • 2005 - 2010: Drapeau de la France Jacques Lemonnier
  • 2002 - 2005: Drapeau de la France Michel Vatinet
  • 1991 - 2002: Drapeau de la France Jacques Lemmonier
  • 1985 - 1991: Drapeau de la France Jacky Van Heel
  • 1981 - 1985: Drapeau de la France Yves Chegaray
  • 1930 - 1981: Drapeau de la France Edouard Barq
  • 1924 - 1930: Drapeau de la France Louis Pineau

Mascotte[modifier | modifier le code]

Le STB possède une mascotte nommée Stouby, un écureuil. La mascotte fait son show les soirs de match aux Docks Océane. Avec ses pitreries, ses paniers à 3 points, ses câlins aux enfants, ses bisous aux arbitres, Stouby est devenu l’icône incontournable du STB Le Havre. Stouby est habillé en rouge et blanc, aux couleurs du club. Il porte le numéro 1[2]. Le nom de Stouby fût trouver par W.Panchout lorsque ces enfants regardaient Scoubidou le dessin animée. Il a incorporé les lettres du STB et Stouby fût baptisé.

Les salles[modifier | modifier le code]

Le Gymnase Gabriel Beauville[modifier | modifier le code]

Dans les années 60, le STB, qui joue alors au niveau régional au Parc des Expos, déménage dans le gymnase Gabriel Beauville qui vient de se créer. Située dans le quartier Danton du Havre, la salle permet la réception de 800 spectateurs maximum, et ne comporte qu'une porte par laquelle entrent donc joueurs et supporters. L'ambiance y était décrite comme chaleureuse et conviviale. Elle est encore aujourd'hui considérée par beaucoup comme la salle mythique de Saint-Thomas Basket, car elle y a vu l'ascension de l'équipe du niveau régional à la montée dans l'élite lors de la saison 1999-2000. Le club abandonnera le gymnase dès la saison suivante pour pouvoir recevoir plus de spectateurs en pro A.

Les Docks Océane[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la salle actuelle du STB depuis la saison saison 2000-2001, qui n'a donc pour l'instant connue que la pro A. La salle affiche une capacité de 3600 places en configuration basket. Le record d'affluence y est pourtant de 4100 spectateurs (voir Faits marquants). C'est actuellement la 12ème salle de pro A en terme de capacité. Lors de la saison saison 2013-2014, l'affluence moyenne y était de 2990 spectateurs, soit un taux de remplissage de 83%.

La salle de sports BCMO Lucien Nolent[modifier | modifier le code]

C'est l'actuelle salle d'entraînement de l'équipe, vêtue de rouge et de blanc pour s'identifier aux couleurs thomistes. La salle a tout de même accueilli quelques rencontres officielles, notamment en 2008 pour une rencontre de Coupe d'Europe face au Besiktas Cola Turka, ou plus récemment en Coupe de France face à Boulogne-sur-Mer. Il s'agit également du siège du club.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat français[modifier | modifier le code]

Classements

Saison Division Classement Final Matchs joués Victoires/Défaites Domicile Extérieur Points pour (moy) Points contre (moy) Différence
2013-2014 ProA 14e 30 9-21 8-7 1-9 2238 (74.6) 2368 (78.8) -129
2012-2013 ProA 11e 30 13-17 9-6 4-11 2303 (76.8) 2314 (77.1) -11
2011-2012 ProA 14e 30 9-21 7-8 2-13 2315 (77.2) 2378 (79.3) -63
2010-2011 ProA 13e 30 12-18 9-6 3-12 2201 (73.4) 2230 (74.3) -29
2009-2010 ProA 13e 30 10-20 6-9 4-11 2223 (74.1) 2466 (82.2) -243
2008-2009 ProA 14e 30 10-20 5-10 5-10 2286 (76.2) 2471 (82.4) -185
2007-2008 ProA 5e 30 18-12 11-4 7-8 2537 (84.6) 2459 (82.0) +78
2006-2007 ProA 12e 34 16-18 10-7 6-11 2637 (77.6) 2698 (79.4) -61
2005-2006 ProA 7e 34 18-16 11-6 7-10 2540 (74.7) 2571 (75.6) -31
2004-2005 ProA 10e 34 17-17 12-5 5-12 2707 (79.6) 2673 (78.6) +34
2003-2004 ProA 6e 34 20-14 12-5 8-9 2646 (77.8) 2612 (76.8) +34
2002-2003 ProA 8e 30 15-15 8-7 7-8 2369 (79.0) 2319 (77.3) +50
2001-2002 ProA 16e 30 7-23 5-10 2-13 2250 (75.0) 2501 (83.4) -251
2000-2001 ProA 14e 30 7-23 5-10 2-13 2317 (77.2) 2631 (87.7) -314
1999-2000 ProB 4e 34 24-10 2810 (82.7) 2585 (76.0) +225
1998-1999 ProB 7e 38 21-17 2995 (78.8) 2876 (75.7) +119
1997-1998 ProB 8e -
1996-1997 ProB 5e -
1995-1996 ProB 3e 28 17-11 2331 (83.3) 2202 (78.6) + 129
1994-1995 ProB 8e -
1993-1994 ProB 12e -
1992-1993 Nationale 2 4e -

Résultats en Play-Offs

Saison Division Éliminé en Matchs joués Victoires/Défaites Domicile Extérieur
2007-2008 Play-Offs 1/4 (Roanne) 3 1-2 1-0 0-2
2005-2006 Play-Offs 1/8 (Chalon s/Saone) 3 1-2 1-1 0-1
2004-2005 Play-Offs 1/4 (Cholet, puis ASVEL) 4 1-2 (1 nul) 1-1 0-1 (1 nul)
2003-2004 Play-Offs 1/4 (Chalon s/Saone) 3 1-2 1-1 0-1
2002-2003 Play-Offs 1/4 (Pau-Orthez) 1 0-1 0-0 0-1

Résultats en Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2003-2004, Saint-Thomas joue la coupe FIBA Europe League et termine 6e de sa poule après un parcours très honorable :

FIBA Europe League 2003-2004
Équipe V P
UNICS Kazan 11 1
Azovmach Marioupol 7 5
Türk Telekom S.C. Ankara 6 6
Telindus BC Oostende 6 6
CBC Široki Hercegtisak 6 6
Saint Thomas Basket Le Havre 4 8
BC Alytus Alita 2 10

Lors de la saison 2007-2008, Saint-Thomas termine 5e du championnat de France Pro A en saison régulière. Elle obtient ainsi une qualification pour une coupe européenne lors de la saison suivante.

Le club se qualifie pour la phase de poule en battant le club Telindus BC Oostende. Lors de cette phase de poules, Le Havre rencontre trois gros clubs européens et malgré de très bons matchs (en particulier contre le Besiktas Istanbul), ne parvient pas à remporter un de ses six matchs. Néanmoins, la participation à cette EuroChallenge 2008-2009 permet à Saint-Thomas de connaître le très haut niveau européen pour la première fois. Saint-Thomas reçoit en effet le BC Khimki (Russie, futur finaliste) qui possède des joueurs de classe mondiale (Carlos Delfino, champion olympique avec l'Argentine en 2004, Jorge Garbajosa, champion du monde en 2006 avec l'Espagne).

Voici le classement final de ce groupe C :

Groupe C de la EuroChallenge 2008-2009
Équipe V P Pp Pc Diff
BC Khimki 5 1 459 400 59
Benetton Basket 4 2 478 443 35
Besiktas Cola Turka 3 3 459 471 -12
Saint Thomas Basket Le Havre 0 6 413 495 -82

Faits marquants et records[modifier | modifier le code]

Faits marquants[modifier | modifier le code]

  • Le thomiste Rony Coco fut probablement l'un des seuls joueurs de l'histoire à marquer un panier à 5 points. Lors de la phase aller de la saison 2000-2001, Saint Thomas reçoit le BCM Gravelines. Vers le milieu du 4ème quart-temps, Rony Coco tire de loin avant le buzzer des 24 secondes. La table de marque rajoute +5 au panneau d'affichage, ce qui est évidemment une erreur. Finalement, Le Havre remporte le match 73 - 70. Le BCM Gravelines portera cependant réclamation suite à cette injustice qui a changé la physionomie de la fin de match. La rencontre sera rejouée 4 mois plus tard. Les havrais s'inclineront cette fois 73-88 sur leur parquet.
  • Deux chansons ont été dédiées au club par le rappeur havrais Freedom: « STB Song » et « STB Song 2 ». La première fut l'hymne lors de l'entrée des joueurs durant la saison 2005-2006. La chanson rendait hommage à l'ensemble du club de l'époque en saluant par exemple les « fans qui kiffent Pat Durham », les « dribbles croisés, soignés, à la Tony Stanley », sans oublier un « big up à Coach Monschau et son staff ». La seconde fut diffusée lors de l'échauffement des joueurs durant la saison 2006-2007.
  • Le plus long match du club a eu lieu le 6 octobre 2007 aux Docks Océane, contre le BCM Gravelines. 3 prolongations ont été nécessaire pour départager les deux équipes. Le Havre s'inclinera finalement 104-110 après 55 minutes de jeu.
  • Le record d'affluence pour un match du STB aux Docks Océane a été enregistré lors du match STB - ASVEL le 12 novembre 2011. 4100 spectateurs ont assisté à la rencontre, alors que la salle propose normalement une capacité de 3600 places en configurations basket. La raison : 3 joueurs NBA sur le terrain. Le championnat américain n'avait en effet pas encore repris en raison du lockout. Ce fut le grand retour de Ian Mahinmi au STB, tandis que Ronny Turiaf et Tony Parker (récent vice-champion d'Europe à l'époque) sont revenus jouer à l'ASVEL. Les havrais ont honoré la présence des spectateurs en proposant l'une de leur meilleure prestation d'équipe de la saison pour s'imposer 77-68. C'est également la première fois que les thomistes portaient un maillot noir, puisque le club a créé un maillot spécial pour cette rencontre exceptionnelle.

Records d'équipe[modifier | modifier le code]

En Pro A depuis la saison 2000-2001[3]

Statistique Record Équipe adverse Date
Points 111 Châlon/Saône 24 février 2007
Rebonds 54 Gravelines-Dunkerque 23 décembre 2011
Passes décisives 32 Roanne 14 mai 2003
Interceptions 16 Rouen 4 février 2006
Dunks 7 Strasbourg 9 mars 2013

Records individuels[modifier | modifier le code]

Statistique Joueur Record Équipe adverse Date
Points Jermaine Guice 45 Dijon 9 octobre 2004
Rebonds Shawn King
Bingo Merriex
Marcus Slaughter
Marcus Slaughter
J.K Edwards
Gary Alexander
Geoff Lear


16


Limoges
Strasbourg
Vichy
Dijon
Le Mans
Dijon
Gravelines-Dunkerque
20 octobre 2014
21 novembre 2008
13 décembre 2008
24 avril 2009
1 mars 2008
14 mai 2004
13 janvier 2002
Passes décisives T.J Thompson
Chris Garner
14
Dijon
Limoges
19 janvier 2008
4 mai 2002
Interceptions Fabien Causeur
Tony Stanley
Tony Stanley
7
Besançon
Le Mans
Roanne
1 février 2009
30 octobre 2005
11 décembre2004
Contres

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Notre mascotte, STOUBY !
  3. Statistiques du STB sur le site de la LNB

Liens externes[modifier | modifier le code]