Yannick Bokolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yannick Bokolo Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 19 juin 1985 (29 ans)
Kinshasa (RD Congo)
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 86 kg (189 lb)
Surnom Bokolović[1] (ancien) ou Bok's[2]
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Élan béarnais Pau-Lacq-Orthez
Numéro 10
Poste Meneur / Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2000-2003 Centre fédéral
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Le Mans
Le Mans
Le Mans
Le Mans
Le Mans
Gravelines Dunkerque
Gravelines Dunkerque
Gravelines Dunkerque
Gravelines Dunkerque
Gravelines Dunkerque
Gravelines Dunkerque
Pau-Lacq-Orthez
03,8
06,4
05,6
06,3
05,4
10,8
09,8
11,9
07,8
05,6
08,1
-
Sélection en équipe nationale **
2006- Drapeau : France France (92 sél.) 263

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Yannick Bokolo, né 19 juin 1985 à Kinshasa (République démocratique du Congo), est un joueur français de basket-ball. Il joue au poste de meneur au BCM Gravelines Dunkerque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au Zaïre en 1985, Bokolo quitte le pays à l'âge de 3 ans pour la Yougoslavie et Belgrade. Puis à l'âge de 5 ans, il arrive en France, à Strasbourg. Il rejoint un peu plus tard le Centre fédéral (INSEP) où il côtoie la génération des Johan Petro, Terence Parker. Démarrant une bonne carrière internationale avec les équipes de France jeunes, il rejoint alors Le Mans, équipe avec laquelle il écrira ses premières lignes à son palmarès. Il se dévoile réellement aux yeux du monde avec une bonne entame du Mondial 2006. Après cinq années dans la Sarthe, Bokolo rejoint Gravelines Dunkerque en 2008.

Très rapidement, il s'impose dans le cinq majeur de l'équipe et peut s'appuyer sur de bonnes statistiques. Peu à peu, il mène Gravelines jusqu'au haut de l'affiche, remportant en 2011 la Semaine des As et étant élu MVP de la compétition[3]. La saison suivante, autour de joueurs de qualité, Bokolo termine la saison régulière à la première place mais s'arrête au stade des quarts de finale lors des play-offs. Quelques mois plus tard, il décide d'activer sa clause de départ[4]. Cependant, après un essai à Séville, il ne trouve pas preneur et décide de resigner un contrat de deux ans à Gravelines[5].

Lors de la saison 2013-2014, il ne participe qu'à 16 matchs sur 30 et manque la fin de saison à cause d'une blessure aux adducteurs[6]. Gravelines-Dunkerque ne participe pas aux playoffs a lutté contre le maintien. À la fin de cette saison, après six années dans le Nord, il est annoncé sur le départ[7] et Limoges se montre intéressé[8].

Cependant, le 5 mai 2014, il décide de s'engager pour trois ans à Pau-Lacq-Orthez[9] avec le "besoin de se mettre en danger"[10].

Le 16 mai 2014, il ne fait pas partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[11].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Surnom donné à l'époque de son arrivée au Mans de par son passage à Belgrade
  2. Surnom donné à l'INSEP
  3. « Gravelines-Dunkerque remporte la Semaine des As 2011 ! », sur LNB.fr,‎ 13 février 2010
  4. Albicy et Bokolo s’en vont, Vaty reste… sur le site du BCM, le 30 juin 2012.
  5. Yannick Bokolo est de retour ! bcmbasket.com, 7 septembre 2012
  6. Léo Belnou, « Yannick Bokolo absent face au Havre », sur catch-and-shoot.com,‎ 18 avril 2014
  7. Gabriel Pantel-Jouve, « Gravelines-Dunkerque : Yannick Bokolo sur le départ ? », sur catch-and-shoot.com,‎ 21 avril 2014
  8. Gabriel Pantel-Jouve, « Gravelines-Dunkerque : Yannick Bokolo sur le départ, Limoges à l’affût ? », sur catch-and-shoot.com,‎ 28 avril 2014
  9. Amaury Boulay, « Yannick Bokolo s’engage trois saisons avec l’Élan Béarnais », sur catch-and-shoot.com,‎ 6 mai 2014
  10. Amaury Boulay, « Yannick Bokolo : « Besoin de me mettre en danger » », sur catch-and-shoot.com,‎ 7 mai 2014
  11. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur basketusa.com,‎ 16 mai 2014
  12. « PROA - All Star Game - 29.12.2004 », sur lnb.fr (consulté le 4 décembre 2011)
  13. « PROA - All Star Game - 29.12.2006 », sur lnb.fr (consulté le 4 décembre 2011)
  14. « PROA - All Star Game - 28.12.2008 », sur lnb.fr (consulté le 4 décembre 2011)
  15. « PROA - All Star Game - 30.12.2010 », sur lnb.fr (consulté le 4 décembre 2011)
  16. « Bokolo MVP », sur lequipe.fr,‎ 13 février 2011 (consulté le 4 décembre 2011)
  17. « Bokolo joueur du mois de novembre », sur lequipe.fr, l'Équipe,‎ 10 décembre 2011 (consulté le 15 mars 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]