Orléans Loiret Basket

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orléans Loiret Basket
Logo du club
Généralités
Nom complet Orléans Loiret Basket
Nom(s) précédent(s) Entente Orléanaise 45
Entente orléanaise Loiret
Date de fondation 1993
Couleurs Blanc (domicile) et noir (extérieur)
Salle Palais des Sports d'Orléans
(3 222 places)
Siège 14 bis rue Eugène Vignat
45000 Orléans
Championnat actuel Pro A
Président Drapeau : France Christophe Dupont
Entraîneur Drapeau : France François Peronnet
Site web orleansloiretbasket.fr
Palmarès
National[1] Championnat de 2e division (1)
Coupe de France (1)
Championnat de 4e division (1)
Actualités
Basketball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de basket-ball de Pro A 2013-2014
Voir l’image vierge
Le club est basé à Orléans.

Orléans Loiret Basket, anciennement connu sous le nom d'Entente orléanaise Loiret, est un club français de basket-ball, basé à Orléans dans le département du Loiret, disputant depuis la saison 2006-2007 le Championnat de France de Pro A.

Le club est issu de la réunion des clubs de trois villes, Orléans, Fleury-les-Aubrais et Saint-Jean-de-Braye, appartenant toutes à l'agglomération Orléans Val de Loire.

Le club remporte sa première compétition majeure, la Coupe de France, le 16 mai 2010.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines et accession à l'élite (1993-2006)[modifier | modifier le code]

L'Entente orléanaise voit le jour lors de l'été 1993, avec le rapprochement du CJF Fleury-Les-Aubrais qui vient juste de devenir champion de France de Nationale 3 et de l'ABC Saint-Jean-de-Braye alors en Nationale 2 et relégable en fin de saison.

Le club évolue en Nationale 2 lors de sa saison inaugurale. Les matchs se disputent alors à la halle des sports de Saint-Jean-de-Braye, dans une salle comble à chaque match. On y voit déjà de très beaux chocs notamment contre Saint-Quentin.

Longtemps réfractaire, Orléans se joint à la structure au printemps 1997. Le club déménage donc, et vient prendre ses quartiers dans un palais des sports d'Orléans fraîchement rénové, qui va pouvoir accueillir un public plus nombreux.

Le club devient champion de France de Nationale 2 en 1999.

L'équipe connaît une nouvelle montée en 2002, en terminant deuxième de Nationale 1, et accède cette fois-ci à l'étage professionnel, la Pro B.

Repêchée sur « tapis vert » lors de ses deux premiers exercices en Pro B (2002-2003 et 2003-2004), l'Entente termine à la porte des playoffs lors de sa troisième saison en 2004-2005, manquant la post-saison à la différence de points particulière. Cette saison marque également le départ de Philippe Pezet, le dernier joueur issu de la toute première équipe de l'Entente orléanaise.

Lors de la saison 2005-2006, avec le titre de Champion de France Pro B, l'accession en Pro A accompagne la qualification en finale de la Coupe de France face à Dijon, après avoir éliminé successivement Cholet et Hyères Toulon, deux clubs de Pro A. Pour la troisième année consécutive, l'EO termine avec la meilleure affluence de Pro B.

Une progression fulgurante (depuis 2006)[modifier | modifier le code]

Les joueurs de l'Entente à l'échauffement dans le palais des sports d'Orléans, le 23 mai 2009.

En 2006-2007, une nouvelle ère commence en Pro A avec l'organisation de plusieurs matchs au Zénith, dont le premier remporté face au champion de France en titre (Le Mans).

La saison 2008-2009 est la plus belle saison réalisée par le club dans son histoire. Seulement deux années après sa montée dans l’élite du basket français, l’Entente orléanaise Loiret se donne les moyens et opère un recrutement audacieux. En effet, six arrivées notables sont enregistrées : Laurent Sciarra, icône du basket français, grâce à son talent et son palmarès, Cedrick Banks, l’artificier du Maccabi Tel-Aviv et ancien Nancéien, Brian Greene, désigné successeur de Ben Dewar, Ryvon Covile, robuste pivot venu du championnat d’Espagne, Adrien Moerman, meilleur espoir de Pro B 2008 et Tony Dobbins, défenseur réputé en provenance de Cholet.

Les protégés de Philippe Hervé participent à deux finales, celle de la semaine des As et celle du championnat après les play-offs, toutes deux perdues. Mais cela ne gâche pas l’excellente saison réalisée par l'équipe qui finit ainsi vice-championne de France derrière l’ASVEL.

Ces résultats permettent à l’équipe de décrocher son billet pour le tour préliminaire de l'Euroligue, la coupe d’Europe la plus prestigieuse. L’Entente remporte ses deux confrontations sur matches aller-retour contre les Belges de Charleroi et les Italiens de Trévise. Cependant, durant la phase régulière de l'Euroligue, l'équipe ne peut rivaliser avec les meilleures formations européennes et est éliminée dès le premier tour, finissant dernière du groupe B, malgré deux victoires face à des adversaires de renom, le Partizan Belgrade et Malaga.

Lors de la saison 2009-2010, Orléans réalise un beau parcours en coupe de France, éliminant notamment Hyères Toulon, Poitiers et le Limoges CSP. Le 16 mai, l'Entente orléanaise Loiret gagne la coupe de France contre le BCM Gravelines Dunkerque, sur le score de 73 à 69. C'est la première fois qu'un club orléanais, tous sports collectifs confondus, s'impose dans une compétition nationale.

Depuis avril 2010, la ville de Saint-Jean-de-Braye ne subventionne plus l'Entente et celle de Fleury-les-Aubrais revoit sa participation financière à la baisse[2]. À partir de septembre 2010, l'équipe prend donc le nom d'Orléans Loiret Basket, du nom des deux principaux financeurs publics : la ville d'Orléans et le conseil général du Loiret[3].

Salle et supporters[modifier | modifier le code]

L'Entente dispute ses matchs au palais des sports d'Orléans qui dispose de 3 222 places.

Les matchs d'Euroligue et quelques matchs de championnat se déroulent au Zénith d'Orléans (5 500 places environ).

La plus grosse affluence pour un match de Pro A de l'Entente orléanaise à Orléans date du 26 janvier 2007, avec 5 538 personnes au Zénith d'Orléans.

Depuis 2009, le maire d'Orléans Serge Grouard porte le projet contesté [4] d'une nouvelle salle (L'aréna) de 10 000 places située sur le site de l'ancienne usine Famar. Le coût de cette salle est estimé à plus de 100 millions d'Euros.

Les deux principaux groupes de supporters se nomment les Magic-Sup et les Orlin'S Pelikan'S.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

  Orléans Loiret Basket  v · d · m 
Joueurs Entraîneurs
P. # Nat. Nom Taille Âge
2 5 Drapeau : États-Unis Jahmar Young 1,96 26
3/4 6 Drapeau : États-Unis Dwayne Broyles 1.96 30
1/2 4 Drapeau : États-Unis Chris Hill 1.91 30
4/3 7 Drapeau : États-Unis Brian Greene 2,04 30
3 8 Drapeau : France Maël Lebrun 1,92 20
5 9 Drapeau : Portugal Fernando Raposo 2,06 23
1 11 Drapeau : France Marc-Antoine Pellin 1,67 23
3/4 14 Drapeau : États-Unis Caleb Green 2,03 27
4/5 15 Drapeau : États-Unis Bambale Osby 2,03 26
3 16 Drapeau : États-Unis Ryan Ayers 2,01 26
1 # Drapeau : États-Unis Kyle McAlarney 1,83 26
Entraîneur
Assistant
  • Drapeau de la France François Peronnet

Légende 
  • P. : Poste
  • # : Numéro de maillot
  • Nat. : Nationalité
  • Capitaine : Capitaine
  • Blessure : joueur blessé actuellement
  • (E) : Espoir (centre de formation)

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

Marc-Antoine Pellin s'engage pour Orléans Loiret Basket Brian Greene (basket-ball) signe à OLB.

Saison 2010-2011[modifier | modifier le code]

Saison 2009-2010[modifier | modifier le code]

Saison 2008-2009[modifier | modifier le code]

Saison 2006-2007[modifier | modifier le code]

  • L'Entente évolue en Pro A pour la première fois de son histoire et se classe 12e (8e ex-aequo) au terme de la saison régulière et donc se maintient avec brio.
  • Accession à la semaine des As où elle échouera en quart de finale contre le SLUC Nancy, club organisateur et favori.
  • Le meneur de l'entente, Ahmed Fellah, est sélectionné dans le 5 majeur français du All Star Game, et le pivot Terrence Dials dans l'équipe étrangère.
  • Terrence Dials est élu MVP du mois de novembre.
Entraîneur : Philippe Hervé, Assistant : Jean Christophe Prat
Joueurs : Ahmed Fellah, Johan Blot, Jermaine Boyette, Wilfried Aka, Ben Dewar, Terrence Dials, Zeb Cope, Pierric Poupet, Gilles Chigard, Laurent Bernard, Cristophe Humbert.

Saison 2005-2006[modifier | modifier le code]

  • Le club évolue en Pro B.
  • En saison régulière, l'Entente se classe seconde.
  • Le club échoue en finale de la coupe de France, malgré un beau parcours.
  • Vainqueur des play-offs de ProB, l'Entente jouera en ProA la saison 2006-2007.
Entraîneur : Philippe Hervé, Assistant : David Legris
Joueurs : Ahmed Fellah, Zainoul Bah, Bruno Hamm, Johan Blot, Laurent Bernard, Daniel Oyono, Wilfried Aka, Mo Kante, Ben Dewar, David Da Silva, Christophe Humbert, William McFarrlan, John Petterson.

Les faits marquants[modifier | modifier le code]

Projet de l'Arena[modifier | modifier le code]

Le dossier de l'Arena orléanaise, une grande salle de 10 000 places pour 2014-2015, devrait être examiné dès la mi-février au ministère des Sports, pour une réponse attendue fin mars sur la participation financière de l'État. Le projet, d'une montant de 103M€, est celui d'une vaste salle de sport et de spectacles, implantée sur le site de l'ancienne usine Famar. Le maire d'Orléans Serge Grouard a déjà annoncé qu'il ne réaliserait pas la structure en-deçà d'une participation de 20 M€ de l'État. La Région, quant à elle, serait prête à apporter 12 M€, et le Conseil général du Loiret entre 7,5 et 10 M€[6].

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Saison Journées Matches Classement final Playoffs Participation européenne Équipe
2004-2005
Pro B
32 14V-15D 9e - -
2005-2006
Pro B
34 21V-13D 2e Champion - Ahmed Fellah, Zainoul Bah, Bruno Hamm, Johan Blot, Laurent Bernard, Daniel Oyono, Wilfried Aka, Mo Kante,
Ben Dewar, David Da Silva, Christophe Humbert, William McFarrlan, John Petterson
Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2006-2007
Pro A
34 18V-16D 11e - - Ahmed Fellah, Johan Blot, Jermaine Boyette, Wilfried Aka, Ben Dewar, Terence Dials,
Zeb Cope, Pierric Poupet, Gilles Chigard, Laurent Bernard, Cristophe Humbert
Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2007-2008
Pro A
30 12V-18D 13e - - Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2008-2009
Pro A
30 21V-9D 2e 2e - Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2009-2010
Pro A
30 18V-12D 6e 1/4 de finale Euroligue
(1er tour)
Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2010-2011
Pro A
30 12V-18D 11e - EuroChallenge
(1er tour)
Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2011-2012
Pro A
30 21V-9D 3e 1/2 de finale - Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2012-2013
Pro A
30 15V-15D 9e - Eurocup
(1er tour)
Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)
2013-2014
Pro A
30 16V-14D 9e - - Encadrement : Philippe Hervé (entraîneur)

Logos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Budgets[modifier | modifier le code]

Sur ce tableau, figure ci-dessous, les budgets de Orléans Loiret Basket en Pro A, à partir de l'exercice 2006-2007:

Budgets et masses salariales du club saison après saison[7]
Saison Budget total
(en millions d'euros)
Masse salariale
(en millions d'euros)
2006-2007 2,50
2007-2008 2,90
2008-2009 4,40
2009-2010 5,00
2010-2011 4,60
2011-2012 4,80
2012-2013 4,60
2013-2014 4,40 1, 51

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (fr) « Communiqué Entente Orléanaise Loiret »
  3. Coursimault L, Adieu l'Entente orléanaise, bonjour Orléans Loiret basket !, La République du Centre, 24 juillet 2010, p. 23
  4. Site de Magcentre, Le projet d'Arena à Orléans : La folie des grandeurs
  5. a et b « Sangaré signe à Orléans », sur lequipe.fr (consulté le 8 juin 2011)
  6. la Tribune d'Orléans no 247, jeudi 9 février 2012, p. 3
  7. Antoine Lessard, « Où en est l'OLB? Sans repères. », Basket News,‎ 2012