Akin Akingbala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Akin Akingbala Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Akinlolu Akinayi Akingbala
Nationalité Drapeau du Nigeria Nigeria
Naissance 25 mars 1983 (31 ans)
Lagos, Nigeria
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 120 kg (264 lb)
Situation en club
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1998-2002
2005-2006
Brunswick School
Tigers de Clemson
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2006-2007
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
D-Fenders de Los Angeles
Plus Pujol Lleida
BK Ventspils
Universitet Yugra Surgut
Nancy
Nancy
Nancy
Nancy
Azovmach
Verviers-Pepinster
Rouen
-
-
-
-
9,4
9,7
10,6
12,5
0
7
1,8

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Akinlolu Akinayi Akingbala, né le 25 mars 1983 à Lagos au Nigeria[1], est un joueur professionnel de basket-ball. Il commence sa carrière aux États-Unis. Il mesure 2,09 m pour 120 kg. Il obtient un titre de champion de France avec le SLUC Nancy Basket.

Biographie[modifier | modifier le code]

En quart de finale des play-off de la saison 2010-2011, Akin Akingbala et Bangaly Fofana se disputent un rebond, Akingbala est victime d'un coup de coude involontaire de Fofana à la troisième minute de jeu[2]. Akingbala s'effondre alors et se met à faire des convulsions et à cracher du sang. Il est alors évacué sur une civière pour se rendre à l’hôpital. Lors de ce séjour, on lui diagnostique un nez cassé et un traumatisme crânien. Cependant Akin Akingbala joue tout de même la belle du 4 juin (seulement 3 jours après le choc). Il explique cette décision par « Mon nez est cassé. Il ne pourra donc pas l'être plus. Je veux jouer et j'en assume l'entière responsabilité[3] ». Lors de ce match, il inscrit 16 points, à 7 sur 9 au tir, et capte 17 rebonds[4]. Lors de la finale, disputée face à Cholet Basket, il inscrit 10 points, capte 7 rebonds et réalise 4 contres en 33 minutes[5]. Nancy remporte le second titre de son histoire en l'emportant 76 à 74[6].

En février 2015, Akingbala est licencié pour faute grave par son club de Rouen suite à un tweet consécutif à l'attentat contre Charlie Hebdo. Le SPO Rouen considère que le tweet porte atteinte à son image, ce qu'Akingbala récuse[7],[8].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.keyhoops.com/asp.net/main.players/card.aspx?player=33128&mode=averages&season=0
  2. « Fracture du nez pour Akingbala », sur basketactu.com,‎ 3 juin 2011 (consulté le 14 juin 2011)
  3. Julien Dalcanale, « Akingbala : 'mon nez est cassé, il ne pourra donc pas l'être plus », sur catch-and-shoot.com,‎ 5 juin 2011 (consulté le 14 juin 2011)
  4. « Nancy rejoint Cholet », sur lequipe.fr,‎ 4 juin 2011 (consulté le 14 juin 2011)
  5. « Finale > Saison 2010-2011 Cholet 74-76 Nancy », sur lequipe.fr,‎ 11 juin 2011 (consulté le 14 juin 2011)
  6. Xavier Colombani, « Nancy de main de maître », sur lequipe.fr,‎ 11 juin 2011 (consulté le 14 juin 2011)
  7. « ProA - Rouen: Akin Akingbala licencié après un tweet sur Charlie Hebdo », AFP et LNB,‎ 25 février 2015
  8. Benoît Conta, « Licencié pour un tweet "Je ne suis pas Charlie" », Sports.fr,‎ 25 février 2015