Alignan-du-Vent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alignan-du-Vent
Croix
Croix
Blason de Alignan-du-Vent
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Servian
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Thongue
Maire
Mandat
Régis Vidal
2014-2020
Code postal 34290
Code commune 34009
Démographie
Population
municipale
1 593 hab. (2011)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 28′ 14″ N 3° 20′ 33″ E / 43.4706, 3.3425 ()43° 28′ 14″ Nord 3° 20′ 33″ Est / 43.4706, 3.3425 ()  
Altitude Min. 32 m – Max. 120 m
Superficie 17,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Alignan-du-Vent

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Alignan-du-Vent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Alignan-du-Vent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Alignan-du-Vent

Alignan-du-Vent (en occitan: Alinhan del Vent) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Alignanais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Alignan-du-Vent est située au cœur du vignoble languedocien, à une vingtaine de kilomètres de la Méditerranée, à 7,3 km de Pézenas, 22 km de Béziers et de Agde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Description du blason : D’or, au pairle losangé d’argent et de gueules.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Les origines du nom du village sont incertaines. Il viendrait du nom d’un vétéran de la septième légion romaine, « Alinianum » [1], qui aurait reçu des terres en remerciement de ses services, et y aurait construit une "villa romaine". La villa gallo-romaine n’est pas une demeure somptueuse : il s’agissait simplement d’une habitation principale au centre d’un espace rural important et bien cultivé[2].

"Alinian" (1060) devient "Allinha del Ven" en 1425 puis "Alignan du Vent" en 1571. Le rajout "du vent" permet de supposer la présence d'un moulin à vent qui a donné son nom à une éminence située au nord du village : le Puech Aligné.

Histoire de la ville[modifier | modifier le code]

  • Néolithique

Alignan-du-Vent est une commune qui se situe dans une région néolithique reconnue par les sites des Vautes (près de Montpellier), ou de Saint-Jean.

  • Époque romaine

C’est l’époque romaine qui vit naître la commune. Outre l’origine toponymique, certes incertaine mais traditionnellement retenue pour expliquer la naissance du village. Il existe de nombreux sites archéologiques datant de l’époque romaine (Camp Nègre, La Prade, Le Travers, Grauzan, Saint Jean). Au lieu-dit Camp Nègre a été trouvée la célèbre « urne » d’Alignan, aujourd’hui perdue. De récentes recherches menées par Ghislain Bagan ont mis au jour des monnaies romaines ainsi qu’un fragment de rasoir en bronze de type unique en Gaule méridionale (mobilier conservé à la Maison du Patrimoine de Montagnac).

  • Moyen Âge

Au cours de la période médiévale, les habitants se regroupent autour du "castrum", sous l'autorité des seigneurs de Servian. Le village se développe lentement, avec la construction des fortifications selon le schéma de circulade, avec la Tour wisigothe au centre. Rapidement, le village acquiert son église de style roman.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Régis Vidal    
mars 2008 2014 Régis Vidal    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 593 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
758 782 808 1 006 1 129 1 162 1 154 1 097 1 109
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 159 1 239 1 198 1 205 1 213 1 181 1 139 1 238 1 284
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 361 1 377 1 369 1 456 1 323 1 350 1 317 1 238 1 102
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 084 1 039 912 1 022 1 110 1 134 1 264 1 317 1 518
2011 - - - - - - - -
1 593 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Tour.
  • XIe siècle :
    • La tour wisigothe (IXe, XVe siècle).
    • La circulade avec sa porte fortifiée.
    • le chateau et village de Cayssan à present détruits proches du prieuré de saint Martial
Église Saint-Martin.
  • XIIe siècle et Renaissance :
    • l'église saint Martin, mentionnée dans une bulle du Pape Eugène III en 1153, agrandi aux XVIIe puis XIXe siècles.
    • Prieuré de Saint Martial.
    • Vestiges de l'église Sainte Catherine.
    • Ses maisons romanes et de la renaissances.
    • La Seigneurie de Peyrat, qui était probablement une « villa » à l’époque gallo-romaine a subi de nombreuses modifications au cours des siècles. Les bâtiments actuels datent du Moyen Âge (salle voûtée) et du XVIIe siècle.
  • XVIIe siècle :
    • La croix de Peyrat mentionnant en occitan le passage du roi Louis XIV sur la commune.
  • XIXe siècle :
    • Le moulin à vent (n'en reste que les ruines de la tour, et accueille aujourd'hui le local d'accueil (caisse, garde-manger) de la piscine municipale).
    • La pompe vielle de 1816.
  • XXe siècle :
    • La cave coopérative (1936) et son caveau.

Culture[modifier | modifier le code]

  • Le Poulain (en occitan : Lou Pouli, en orthographe normalisée : Lo Polin)

Le Poulain d’Alignan-du-Vent est un des animaux totémiques les plus connus de la région languedocienne. Le Poulain sort dès qu’il en a l’occasion : lors du carnaval, des rassemblements d’animaux totémiques, des brasucades de l’été…

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :