Koutrigoures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Koutrigoures sont mentionnés pour la première fois en 539-540. C'est alors une horde de nomades équestres connue plus tard comme partie intégrante du peuple bulgare qui habite les plaines eurasiatiques au début du Moyen Âge. Ils apparaissent quand les Avars conquièrent une partie du territoire des Huns et des Bulgares. La partie encore libre est peuplé par les Outigours et est dirigée par Sandilch. La conquête du territoire des Koutrigours par les Köktürks dirigés par trois frères au VIe siècle est mentionnée par Bar-Hebraeus ainsi que par la chronique plus tardive du patriarche d'Antioche Michel le Syrien. À cette époque, les Koutrigoures sont donc dominés par des clans liés aux Köktürks.

Un fait intéressant de l'histoire des Koutrigoures est qu'il constitue la force de frappe d'Attila avec les Outrigoures. Après la mort d'Attila, une grande partie des Koutrigoures reviennent sur leurs terres dans les plaines Scythes. Une partie d'entre eux offre ses services à l'Empire romain d'Orient en échange de terres où ils peuvent s'installer. L'empereur romain d'Orient leur permet de s'installer en Thrace où ils constituent une zone tampon entre le cœur de l'empire et les peuples barbares.

En 632, Koubrat unit les tribus Koutrigoures et Outigoures vivant en Scythie. C'est cette fédération qui est décrite par les érudits de l'Empire romain d'Orient sous le nom d'Ancienne Grande Bulgarie.

Au moment de l'extension du territoire des Khazars, ces derniers concurrencent la Grande Bulgarie. Les Khazars parviennent ainsi à obtenir le paiement d'un tribut par Batbayan, le fils aîné de Koubrat. Cela entraîne l'effondrement de la Grande Bulgarie. Au milieu du VIIe siècle, un faction dissidente des Koutrigoures semble s'être établie sur la Volga supérieure où avec des Outigoures ils forment l'État de la Bulgarie de la Volga dont Kotrag est le dirigeant.

Sous la direction de Kouber, une autre partie de la tribu des Koutrigoures se dirige vers la Pannonie et de là vers les plaines méridionales de Pélagonie. Ils disparaissent ensuite de l'histoire comme entité particulière au sein des Bulgares. L'arrivée des Koutrigoures de Kouber entraîne un déplacement des populations déjà installées en Macédoine et se mélangent avec les populations restées sur place. Au VIIIe siècle, les Bulgares de Kouber se lient avec les Bulgares menés par Asparoukh et qui se sont déjà installés sur les deux rives du Danube depuis la fin du VIIe siècle.