630

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 630 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

  • Assassinat du khan des Turcs occidentaux, T’ong le Yabgou (en) dont l’empire se morcelle. Taizong profite des dissensions entre tribus pour les soumettre. Les rois des oasis de Tourfan et de Koutcha, dans le Tarim, lui rendent hommage[1]. Epiphania-Eudocie, fille d'Héraclius promise par son père à Yabghu lors de leur alliance de 627, rebrousse chemin et rentre à Constantinople en apprenant sa mort[2].
  • Ambassade du Japon à la cour des Tang, première d'une série jusqu'en 894[3].
  • En Inde, début du règne de Narasimha-varman, roi des Pallava de Kanchi, surnommé le Mahâmalla, « le grand lutteur » (630-655)[4].

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Arrivée de Mahomet à La Mecque - Ishâq al-Nishâpûrî, Qesas al-anbiya (Histoires de prophètes), Iran, Qazwin, 1581.


  • Mahomet reçoit une ambassade de l’évêque de la communauté monophysite de Nadjrân, dans le sud de l’Arabie. Le Prophète s'engage à respecter leur liberté de culte en échange du paiement de l'impôt et d'un soutien militaire[11].

Europe[modifier | modifier le code]


Naissances en 630[modifier | modifier le code]

Décès en 630[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Grousset (1885-1952), <abbr%20class= "abbr%20indicateur-format%20format-pdf"%20title="Document%20au%20format%20Portable%20Document%20Format%20(PDF)%20d'Adobe">[PDF] « L'empire des steppes, Attila, Gengis-Khan, Tamerlan », Payot, Paris, quatrième édition : 1965, première édition : 1938
  2. a et b Constantin, La petite Augusta et le Turc. Epiphania-Eudocie sur les monnaies d'Héraclius, Revue numismatique Volume 6 Numéro 150 pp. 113-126, (lire en ligne)
  3. Seiichi Iwao et Teizō Iyanaga, Dictionnaire historique du Japon, Volume I, Maisonneuve & Larose, (ISBN 978-2-7068-1575-1, lire en ligne)
  4. Alain Arville, Inde du Sud, Editions Marcus, (ISBN 2713101581, lire en ligne)
  5. Éric Limousin, 100 Fiches d'histoire du Moyen Age : Byzance et le monde musulman, Editions Bréal, (ISBN 2749505585, lire en ligne)
  6. Gérard Degeorge, Damas : des origines aux Mamluks, Éditions L'Harmattan, (lire en ligne)
  7. a et b Sebēos (Bishop of Bagratunikʻ), Robert W. Thomson, J. D. Howard-Johnston, Tim Greenwood, The Armenian history attributed to Sebeos, Volume 1, Liverpool University Press, (ISBN 0853235643, lire en ligne)
  8. a et b Joseph Cuoq, L'Islam en Éthiopie des origines au XVIe siècle, Nouvelles Editions Latines, (ISBN 2723301117, lire en ligne)
  9. Walter E. Kaegi et Walter Emil Kaegi, Byzantium and the early Islamic conquests, Cambridge University Press, (ISBN 9780521484558, lire en ligne)
  10. Jean Jolly, Histoire du continent africain : De la préhistoire à 1600, Editions L'Harmattan, (ISBN 2738446884, lire en ligne)
  11. Mustapha Chérif et Jean-Luc Nancy, L'islam, tolérant ou intolérant, Odile Jacob, (ISBN 2738116574, lire en ligne)
  12. Louis Duchesne, Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule. Tome 2 : L'Aquitaine et les Lyonnaises, Elibron classics, (ISBN 0543948404, lire en ligne)
  13. Henri Pirenne, Mahomet et Charlemagne, Paris, Presses universitaires de France, (lire en ligne)
  14. Michel Rouche, Histoire du Moyen âge : VIIe-Xe siècle, Editions Complexe, (ISBN 2804800423, lire en ligne)
  15. Kathleen Hughes, The Church in Early Irish Society, Taylor & Francis, (lire en ligne)
  16. Eduard von Muralt, Essai de chronographie byzantine : Pour servir à l'examen des annales du bas-empire et particulièrement des chronographes slavons de 395 à 1057, St. Petersbourg, Eggers, (lire en ligne)


Liens externes[modifier | modifier le code]