Tendre Voyou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tendre voyou)
Aller à : navigation, rechercher
Tendre Voyou
Réalisation Jean Becker
Scénario Albert Simonin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 95 minutes
Sortie 1966

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tendre Voyou est un film français de production franco-italienne réalisé par Jean Becker, sorti en 1966.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fraîchement et violemment renvoyé de son travail à la suite d'un accident de voiture, Antoine Maréchal dit « Tony » et son ami Bob décident de se faire entretenir par des femmes fortunées qui leur permettent le temps d'une liaison, de mener grand train.

Aux courses, Tony rencontre Muriel. Elle l'emmène aux sports d'hiver où son amant officiel, un riche industriel, passe des vacances avec sa femme Béatrice. Béatrice le poursuit de ses assiduités et Muriel le presse de rentrer ensemble à Paris. Rejoint par Bob, Tony s'enfuit avec la baronne von Strasshofer, une riche héritière, jusqu'à Cannes. Sur le yacht de la belle en route vers Tahiti, il se fatigue vite de ses appétits sexuels, et s'éprend de Véronique, la jeune protégée de la baronne. Mais celle-ci loin d'être dupe, cerne rapidement le caractère de l'individu, et ne le croit pas quand il lui dévoile la vérité...Avec la complicité de son père elle fait croire à Tony qu’elle a hérité d’un atoll en Polynésie: Tatahuo-Rao ou se trouve un gisement de manganèse .Sur l’atoll se trouve en fait un terrain de manœuvres militaires , et le faux gisement de manganèse a été creusé par son père et rempli du minerai .

Revenu à Paris il est légèrement heurté par une Rolls conduite par le chauffeur de Marjorie qui habite avenue Foch . Il fera croire avoir la jambe cassée et se fera conduire au domicile de Marjorie en se faisant passer pour un savant atomiste afin de continuer à jouer les gigolos...Débordé par les assiduités de Marjorie il se sauve dans Paris .

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Box-office :1 970 023 entrées en France, 443 923 entrées à Paris
  • Dans ce film, Jean-Paul Belmondo s'appelle « Antoine Maréchal ». En 1965, Bourvil porte ce même nom dans Le Corniaud .
  • Antoine Maréchal se fait passer pour un savant atomiste auprès de sa dernière conquête, Marjorie, et dit revenir de Mururoa, autre appellation de l'atoll de Moruroa . Or c'est en 1966 , date de sortie du film, qu'ont eu lieu les premiers essais nucléaires dans l'atoll de Moruroa . Il dit également revenir de Tahiti , ce qui est exact, il y était avec la baronne et Véronique,Tahiti est en Polynésie française comme Moruroa. Il revient également d’un atoll en Polynésie au nom imaginaire de : Tatahuo - Rao ,à la recherche d'un faux gisement de manganèse, mais l'atoll est occupé par un terrain militaire et fait probablement un clin d’oeil à l’atoll de Moruroa .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]