Deux Jours à tuer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Deux Jours à tuer

Réalisation Jean Becker
Scénario Éric Assous
Jérôme Beaujour
Acteurs principaux
Sociétés de production Studio Canal
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 82 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Deux Jours à tuer est un film dramatique français réalisé par Jean Becker et sorti en 2008.

Il s'agit d'une adaptation cinématographique du roman du même nom de François d'Épenoux, publié en 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la veille de ses 42 ans, Antoine Méliot est un publicitaire à qui la vie a tout donné : Cécile, une épouse douce et aimante, deux enfants, des amis affectueux, une belle maison dans les Yvelines et une bonne situation financière. Mais un jour, pour une raison indéterminée, il choisit de mettre fin à cette existence confortable. En l'espace d'un week-end, il s'évertue à démolir tout ce qui faisait sa vie.

Il commence son œuvre destructrice en claquant la porte de son travail, après avoir délibérément saboté un rendez-vous avec un client. De retour chez lui, alors qu'il vient de dire ses quatre vérités à sa belle-mère acariâtre, son épouse l'accuse d'infidélité : le midi même, l'une de ses amies l'a vu déjeuner en compagnie d'une autre femme. Antoine ne dément pas et annonce à son épouse bouleversée qu'il souhaite mettre un terme à leur vie conjugale.

Plus tard, ses enfants lui offrent des dessins comme cadeaux d'anniversaire. À leur grande consternation, Antoine se montre critique et sévère, estimant que leurs travaux sont ratés.

Le soir même, ses amis lui ont préparé un dîner-surprise pour célébrer son anniversaire. Avec férocité, il leur jette à la figure des vérités difficiles à entendre et se comporte de façon grossière, allant jusqu'à simuler un adultère avec la femme d'un des convives. Nul ne comprend ce qui lui arrive. La soirée est définitivement saccagée par un pugilat opposant les invités à un Antoine complètement hystérique. Après avoir jeté dehors ses ex-amis, il quitte pour toujours le domicile familial.

Sans un regard pour sa vie passée, il entreprend un voyage à destination de l'Irlande à Roundstone (Connemara) où habite son père, un homme bourru et solitaire, qu'il connaît très peu.

Leur approche est douloureuse, mais les deux caractères forts finissent par s’accommoder. Lors d'une partie de pêche à la mouche, Antoine perd connaissance. Son père découvre le très lourd secret d’Antoine : atteint d'un cancer incurable, il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. La femme que Cécile a prise pour sa maîtresse était son amie médecin, et il a délibérément saboté ses relations pour ne pas infliger son sort à ses proches, à qui il n'a jamais osé le dire. Il demande à son père d'aller voir sa femme, après sa mort, pour lui dire la vérité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Distribution[modifier | modifier le code]

Musiques additionnelles[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lors de la 34e cérémonie des César, le film est nommé dans les catégories Meilleur acteur (pour Albert Dupontel), Meilleur second rôle masculin (pour Pierre Vaneck) et Meilleure adaptation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database.
  2. « Deux Jours à tuer (2008) », sur spbox-office.com (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]