Ruth Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilson.
Ruth Wilson
Description de cette image, également commentée ci-après
Ruth Wilson en mai 2015.
Naissance (36 ans)
Ashford, Kent
Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Séries notables Luther
The Affair

Ruth Wilson, née le à Ashford dans le Kent, est une actrice britannique.

Passionnée de théâtre, elle fait des débuts remarqués dans le milieu avant d'être révélée, au grand public, par la série The Affair (2014-2018), qui lui vaut notamment le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Ruth Wilson a grandi dans le Middlesex. Elle a trois frères plus âgés qu'elle[1]. Son grand-père, Alexander Wilson, mort à Ealing en 1963, était officier au MI6 et auteur d'une vingtaine de romans d'espionnage, dont les protagonistes, le maître espion Leonard Wallace et l'agent Hugh Shannon préfigurent M et James Bond[2]. Ruth Wilson apprit de sa grand-mère, lorsqu'elle eut 18 ans, qu'il avait mené une double vie digne de ses personnages ! Reconnu polygame, (il avait quatre épouses), il fut arrêté pour fraude, vol et port de fausses décorations[2].

Après des études d'histoire à l'université de Nottingham, elle entre à la London Academy of Music and Dramatic Art (LAMDA), dont elle sort diplômée en 2005.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation au théâtre[modifier | modifier le code]

Après avoir joué au théâtre dans des pièces classiques comme Macbeth au sein d'une compagnie qu'elle a créée avec des amis, Ruth Wilson fait ses débuts au petit écran en 2006 en incarnant Jane Eyre dans la mini-série de la BBC. Mais sa passion reste le théâtre[3], où elle prépare ses rôles avec soin : pour Philistines (Les Barbares) de Gorki en 2007, elle a appris le piano. Pour le rôle de Stella Kovalski, qui lui a valu le Laurence Olivier Awards du meilleur second rôle[4], dans Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams en 2009[5], elle est allée se plonger dans l'atmosphère du Deep South[1].

Elle participe à diverses fictions et séries britanniques, avant d'être choisie pour le remake américain du Prisonnier où elle campe no 313. Elle revient l'année suivante en Angleterre pour la série policière anglaise Luther, produite par la BBC, aux côtés, entre autres, d'Idris Elba et Indira Varma[4] ; série dans laquelle elle interprète Alice Morgan durant les deux premières saisons. Elle ne reviendra que pour une petite apparition dans le dernier épisode de la saison 3 (diffusé en 2013) et le premier de la saison 4 (diffusé en 2015).

En 2012, alors qu'elle est à l'affiche de la fresque Anna Karénine de Joe Wright, elle tourne avec Johnny Depp et Helena Bonham Carter dans le blockbuster adapté de The Lone Ranger, qui sort dans les salles durant l'été 2013[2], mais qui est un échec cinglant. Cette même année, elle évolue aux côtés de Tom Hanks et Emma Thompson pour le biopic américain salué, Dans l'ombre de Mary, puis revient en Angleterre pour prêter sa voix au polar indépendant Locke, porté par Tom Hardy.

Passage au premier plan et télévision[modifier | modifier le code]

C'est à la télévision qu'elle se fait connaître d'une audience mondiale, avec le rôle d'Alison Lockhart dans The Affair, pour lequel elle décroche le Golden Globe 2015 de la meilleure actrice dans une série dramatique dès la première saison.

Entre deux saisons, elle tourne dans quelques longs-métrages : en 2016, elle tient le premier rôle du thriller horrifique diffusé sur la plateforme Netflix, I Am the Pretty Thing That Lives in the House écrit et réalisé par Oz Perkins. La même année, elle tient le rôle-titre de la pièce de théâtre Hedda Gabler, diffusée en direct à la télévision anglaise. Enfin, elle joue un second rôle dans la comédie romantique de science-fiction How to Talk to Girls at Parties, réalisé par l'acclamé John Cameron Mitchell.

En 2017, elle est la tête d'affiche du drame britannique Dark River, de Clio Barnard. Et en 2018, elle partage l'affiche du thriller fantastique The Little Stranger avec Domhnall Gleeson et Charlotte Rampling. La même année, son départ de The Affair est officialisé au cours de la quatrième saison, alors en diffusion.

Elle s'engage aussitôt sur deux mini-séries, l'historique Mrs. Wilson, dont elle occupe le rôle-titre et la fantastique His Dark Materials, aux côtés de James McAvoy.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Get Off My Land de Douglas Ray : La femme
  • 2015 : Eleanor de Tobias Ross-Southall et Alex Warren : Eleanor
  • 2016 : The Complete Walk: All's Well That Ends Well de Sam Yates : Helena
  • 2017 : The Dying Hours d'Alex Warren : Ellie

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent des bases de données IMDb[9] et IBDb[10].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Nigel Farndale, « Ruth Wilson: a dame in waiting », sur The Telegraph, (consulté le 3 mars 2013)
  2. a b et c (en) Richard Eden, « Lone Ranger star, Ruth Wilson », sur The Telegraph,
  3. « Ruth Wilson sur scène », sur IMdB
  4. a et b (en) Jasper Rees, « Interview de Ruth Wilson », sur The Telegraph, (consulté le 3 mars 2013)
  5. Rachel Weisz qui joue BlancheDuBois a obtenu le Laurence Olivier Awards de la meilleure actrice pour ce rôle.
  6. a et b (en) « Ruth Wilson - Broadway Productions », sur IBDb
  7. « Hedda Gabler | National Theatre », sur www.nationaltheatre.org.uk (consulté le 3 mai 2018)
  8. a b c et d http://www.rsdoublage.com/acteur-21325-Wilson-Ruth.html
  9. (en) « Ruth Wilson Awards », sur IMDb
  10. (en) « Ruth Wilson - Performer », sur IBDb

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Ruth Wilson sur l’Internet Movie Database