Star Wars Battlefront II (jeu vidéo, 2017)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le jeu vidéo sorti en 2005, voir Star Wars: Battlefront II (jeu vidéo, 2005).

Star Wars
Battlefront II
Image illustrative de l’article Star Wars Battlefront II (jeu vidéo, 2017)
Logo du jeu.

Éditeur Electronic Arts
Développeur DICE
Motive Studios
Criterion Games
Concepteur Mark Thompson (producteur)

Date de sortie
Franchise Star Wars
Genre Tir à la première et troisième personne
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Média Blu-ray, CD-ROM
En téléchargement
Langue Multilingue
Contrôle Manette de jeu

Moteur Frostbite 3

Star Wars Battlefront II est un jeu vidéo de tir à la première et troisième personne développé par DICE, Criterion Games et Motive Studios, et édité par Electronic Arts (EA). Le jeu sort le sur WindowsPlayStation 4 et Xbox One. Il fait suite au jeu vidéo Star Wars: Battlefront sorti en . La campagne du jeu, présente dans ce second opus, débute après les événements du film Star Wars : Le Retour du Jedi, lorsque la base sidérale de l'Empire galactique, l'Étoile de la Mort, explose, mettant fin au règne de l'Empereur. Un soldat d'élite de l'Empire, Iden Versio, est alors décidée à venger la mort de l'Empereur.

Avant sa sortie, le jeu reçoit un accueil négatif concernant la présence de loot box récupérables sous la forme de microtransactions en cours de jeu, il est alors considéré par certains de pay to win[1]. Cette controverse pousse EA à retirer les microtransactions définitivement, et à fortement baisser le prix du jeu.

Trame[modifier | modifier le code]

Située chronologiquement entre les films Star Wars : Le Retour du Jedi et Star Wars : Le Réveil de la Force, la campagne du jeu se déroule sur une trentaine d'années et met en scène un soldat du nom d'Iden Versio, la commandante d'une unité de soldats d'élite appelée « Escouade Inferno » dont la volonté est de venger la mort de l'empereur suite à la défaite de l'Empire galactique lors de la bataille d'Endor[2]. La trame suivra donc à travers cette escouade l'évolution de l'Empire galactique en ce qui deviendra le Premier Ordre.

Par la suite, le mode Résurrection, situé entre Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force et Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, nous raconte l’histoire de la fille d’Iden Versio qui décide de rejoindre la Résistance.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Campagne[modifier | modifier le code]

La campagne de Battlefront II propose d'incarner le soldat de l'Empire Iden Versio, commandante d'une unité d'élite de l'Empire galactique, à travers son périple pour venger la mort de l'empereur. Iden sera accompagné de son escouade (Gideon Hask et Del Meeko) et disposera d'un droïde qui pourra l'aider lors des diverses missions. Celui-ci et Iden elle-même pourront être améliorés au fil du jeu. La campagne donnera aussi la possibilité d'incarner des personnages emblématiques de l'univers de Star Wars comme Luke Skywalker ou Kylo Ren en plus du personnage principal.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Le multijoueur couvre quant à lui toutes les périodes apparaissant dans les films de Star Wars, de la Prélogie (épisodes I, II et III) en passant par la trilogie originale (épisodes IV, V et VI) jusqu'aux films les plus récents (épisodes VII et VIII) et offre la possibilité de mener des combats en tant que membre de diverses armées, l'armée de la République s'opposant à celle des Séparatistes, l'armée de l'Empire en confrontation avec la Rébellion et la Résistance, hostile à l'armée du Premier Ordre. Le jeu permet également d'incarner des personnages emblématiques de l'univers de Star Wars tels que Dark Maul, Yoda, Luke Skywalker, Rey, Kylo Ren[3] et plus encore. Les joueurs pourront aussi piloter des véhicules emblématiques comme l'Esclave 1, le Faucon Millenium, le vaisseau d'Obi Wan Kenobi ou encore le X-Wing de Luke Skywalker. Les parties au sol pourront accueillir 40 joueurs maximum, tandis que les batailles spatiales accueilleront 24 joueurs accompagnés de 40 IA, le nombre de joueurs s'élevant donc à 64. Le jeu disposera d'un système de classe, à l'instar des anciens jeux Battlefront, dont 4 sont connues pour l'instant : Officier, Commando, Lourd et Spécialiste. Il sera possible d'améliorer son soldat pour chaque classe, ainsi que les héros et les vaisseaux.

Le Multijoueur présente de nombreux modes de jeux tels que "Assaut Galactique" où deux équipes s'affrontent dans différents lieux emblématiques de la saga en remplissant différents objectifs, le mode "Affrontement Héroïque" dans lequel deux équipes s'affrontent en quatre contre quatre, en incarnant les plus célèbres héros des films Star Wars, le mode "Assaut des Chasseurs" où deux équipes s'affrontent de nouveau, mais ici d'ans l'espace à bord de différents types de vaisseaux spatiaux, il y a également le mode "Escarmouche" ou les joueurs s'affrontent dans des intenses combats rapprochés, et enfin le mode "Frappe" dans lequel deux équipes de huit joueurs se battent en devant remplir des objectifs[4].

De nombreuses planètes et lieux emblématiques de l'univers de Star Wars seront présents dans le jeu comme Naboo, Kamino, Kashyyyk, Hoth, Endor, Yavin 4, Seconde Étoile de la Mort, la nouvelle planète Vardos, Mos Eisley, Takodana, la Base Starkiller... D'autres lieux seront ajoutés via les DLC gratuits, tel que la planete Bespin ou encore le temple de Jabba sur la planete Tatooine[5] et la planète Kessel (vue dans le film Solo: A Star Wars Story).

Lors de la conférence de l' EA Play à l' E3, qui s'est déroulée début juin 2018 à Los Angeles, Dennis Brännvall (directeur de design chez DICE) a confirmé que le DLC très attendu sur Clone Wars va arriver dans la mise à jour prévue au mois de juillet. Au programme un nouveau mode des combats spatiaux avec les vaisseaux de héros, l'ajout d'un nouveau système d'escouade, mais aussi une nouvelle carte, la planète de Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones : Géonosis. Brännvall a également précisé que ce sera la planète la plus grande jamais réalisé sur Battlefront. [6] On assistera également à l’arrivée dans le jeu de plusieurs personnages inédits tels que le très attendu Général Grievous, les jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, ainsi que le seigneur sith Comte Dooku[7].

Arcade[modifier | modifier le code]

Le troisième mode du jeu est le mode Arcade, ce mode ayant la particularité de ne pas nécessiter une connexion internet. Les joueurs ne disposant donc pas d'une connexion suffisante pour jouer en ligne au mode multijoueur, peuvent donc jouer à ce mode. Il présente différents modes de jeux ainsi que des scénarios de bataille à remplir afin de gagner des récompenses, en terminant des défis[8]. Cependant, la taille des cartes est fortement réduite.

Développement[modifier | modifier le code]

Le , Electronic Arts annonce qu'un prochain jeu ancré dans l'univers de Star Wars est en développement entre trois studios : DICE, Motive Studios et Criterion Games[9]. DICE se charge de développer le multijoueur et la partie technique du jeu, tandis que Criterion Games assure les batailles spatiales. Le studio canadien Motive Studios réalise de son coté la campagne de Star Wars Battlefront II en partenariat avec Lucasfilm et, par la même occasion, développe son premier jeu depuis sa fondation en 2015[10].

Le , lors de la Star Wars Celebration, un rassemblement est organisé par Lucasfilm, l'éditeur Electronic Arts dévoile une première bande-annonce du jeu, alors intitulée Star Wars Battlefront II[11].

Lors de l'EA Play, EA présente la première bande-annonce de gameplay du jeu et une diffusion en direct d'un session de jeu sur la carte Theed, la capitale de la planète Naboo, dans le mode « Assaut Galactique ». La bataille se déroule durant l'époque de la prélogie. Le but est pour les clones de la République d'arrêter l'assaut séparatiste contre le palais de Naboo. Il est annoncé lors de la conférence une gratuité du contenu téléchargeable lié aux extensions pour tous le joueurs de Battlefront II, à la différence du précédent jeu[12].

Le jeu sort le sur WindowsPlayStation 4 et Xbox One, il est préalablement disponible le 14 novembre 2017 pour les acheteurs de l'édition Deluxe.

Lors de l'exposition D23 à Anaheim en juillet 2017, l'éditeur dévoile une vidéo « behind the scenes » concernant la création de la campagne solo et les différents membres de l'escouade « Inferno ». L'interprète de Finn, John Boyega, fait une apparition durant l'évènement, dévoilant au passage quelques secondes de gameplay d'une bataille spatiale[13].

En décembre 2017 sortira la première saison, tournée vers Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, et une saison 2 est déjà annoncée, sur la Guerre des Clones.

Mais très vite, bien des pays crient au scandale, soutenus par de nombreux joueurs. Tout d’abord pour son système de « loot box », qui permet de payer pour évoluer plus rapidement dans le jeu, mais aussi pour ses nombreux bugs et temps de chargements bien trop long. Ainsi, au Luxembourg, le jeu est classé « jeu d’argent ».

DICE décide donc de sortir un nouveau « gameplay »(façon de jouer), ou l’argent ne sert plus qu’à débloquer de nouvelles apparences pour nos héros le , et de nombreuses mises à jour vont suivre afin de corriger les bugs et erreurs de programmations. Cela retardera la saison très attendu par les joueurs sur l’épisode 2.

En mai 2018, une saison sur Solo: A Star Wars Story sort, retardant une seconde fois celle portée vers la Guerre des Clones, ce qui entraînera l’impatience des joueurs, déçus.

À l’E3 2018, Electronic Arts avoue avoir fait des erreurs sur le jeu, mais annonce aussi du nouveau contenu, qui avait été longtemps attendu : la saison de la Guerre des Clones.

Le 21 août 2018 sortent des skins de Soldats clones pour teaser leur prochaine saison sur Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones et la série Star Wars: Clone Wars.[14]

Guide des armes[15][modifier | modifier le code]

Commando[modifier | modifier le code]

  • DC-15A
  • A280
  • CR-2
  • EL-16HFE

Soldat Lourd[modifier | modifier le code]

  • DC-15
  • DC-15LE
  • FWMB-10K
  • TL-50

Officier[modifier | modifier le code]

  • DC-17
  • S-5
  • BLURRG-1120
  • SE-44C

Spécialiste[modifier | modifier le code]

  • VALKEN-38X
  • IQA-11
  • A280-CFE
  • NT-242

Véhicules[16][modifier | modifier le code]

Starfighters[modifier | modifier le code]

République Galactique: ARC-170 V-WING BTL-B Y-WING

Séparatistes: Droid Vautour Droid TRI-Fighter Bombardier Hylena-class

Alliance Rebelle: X-WING T-65B A-WING RZ-1 Y-WING BTL-A4

Empire Galactique: Fighter TIE/LN Interceptor TIE/IN Bombardier TIE/SA

Résistance: X-WING T-70 A-WING RZ-2

Premier Ordre: TIE/FO TIE/SF

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Personnages de la campagne solo[modifier | modifier le code]

Personnages exclusifs au Multijoueur[modifier | modifier le code]

DLC Resurrection[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Canard PC (FR) 5 / 10[17]
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 4 / 10[18]
GameSpot (US) 6 / 10[19]
IGN (US) 6,5 / 10[20]
Jeuxvideo.com (FR) 16 / 20[21]

Controverse liée aux micro-transactions[modifier | modifier le code]

Le titre est le centre d'une controverse dans le cadre de la présence de loot box récupérables sous la forme de microtransactions en cours de jeu[22],[23],[24]. Plusieurs journalistes relèvent le fait que donner la possibilité aux joueurs d'acheter, à l'aide d'argent réel, des objets en jeu apporte un avantage sur les autres joueurs, faisait du jeu un pay to win, malgré la nécessité d'acheter le jeu pour pouvoir y jouer[1],[25],[26],[27].

Certains sites web d'actualité vidéoludique comme Jeuxvideo.com ou Gamekult sanctionnent le jeu dans leurs tests en partie à cause de la présence de ces micro-transactions[21],[18]. Le , une pétition demande à Disney de stopper sont contrat pluriannuel d'exclusivité avec Electronic Arts en raison des loot boxes de Star Wars Battlefront II[28].

Finalement, Electronic Arts recule sous la pression des joueurs et annonce le jour de la sortie du jeu un retrait temporaire des microtransactions[29],[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-GB) « Star Wars Battlefront II's loot crates still give paying players massive, game-breaking advantages », Critical Hit,‎ (lire en ligne)
  2. Jordan Servan, « Star Wars Battlefront 2 : sortie annoncée pour novembre prochain », BeGeek,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « STAR WARS BATTLEFRONT II Comes Out of Hyperspace This November », sur https://www.ea.com,
  4. Electronic Arts, « Modes de jeu multijoueur STAR WARS™ Battlefront™ - Site officiel EA », ea.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  5. « Star Wars Battlefront II : La saison 2 arrive dès le 16 mai, les détails », ActuGaming.net,‎ (lire en ligne)
  6. GAMEWAVE, « Star Wars: Battlefront 2 : Le contenu du DLC la Guerre des Clones annoncé lors de l'E3 ! - Star Wars : Battlefront II - GAMEWAVE », sur GAMEWAVE (consulté le 11 juin 2018)
  7. « [E3] Star Wars : Un nouveau jeu vidéo annoncé... Star Wars Jedi - Fallen Order ! - Les Toiles Héroïques », Les Toiles Héroïques,‎ (lire en ligne)
  8. « Star Wars Battlefront 2 : le mode Arcade de la bêta ouverte se dévoile en vidéo » (consulté le 18 mai 2018)
  9. « L'avenir de STAR WARS Battlefront en 2017 », sur http://starwars.ea.com,
  10. « Star Wars Battlefront II : la campagne solo livre ses premiers détails », Jeuxvideo.com,‎ (lire en ligne)
  11. « Premier aperçu de STAR WARS Battlefront II à la STAR WARS Celebration », sur http://starwars.ea.com,
  12. Maxime Claudel, « Star Wars Battlefront II abandonne le Season Pass », Numerama, (consulté le 17 novembre 2017)
  13. « Star Wars Battlefront 2 at D23 », gaming-fan.com, (consulté le 17 novembre 2017)
  14. Chadax - SWU, « Feuille de route 2.0 de Battlefront 2 - Actualités Jeux Vidéo - Star Wars Universe », Star Wars Universe, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  15. (en-US) « Star Wars Battlefront 2 Weapons Guide - VULKK.com », VULKK.com,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Vehicles », Star Wars Battlefront Wiki, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  17. ackboo, Test : Star Wars Battlefront II - Nos Wookies valent plus que leurs profits, 1er décembre 2017, Canard PC n°371, p. 14-17.
  18. a et b « Test Star Wars Battlefront II », Gamekult, (consulté le 17 novembre 2017)
  19. (en) Alessandro Fillari, « Star Wars Battlefront II Review », sur Gamespot, .
  20. (en) Tom Marks, « Star Wars Battlefront II Review », sur IGN, .
  21. a et b « Test : Star Wars Battlefront II : un très bon jeu gâché par des micro-transactions », Jeuxvideo.com, (consulté le 17 novembre 2017)
  22. (en) « EA Responds to Complaints About Star Wars Battlefront II Locking Iconic Heroes », sur WWG,
  23. (en) Paul Tassi, « Fans Worry Star Wars Battlefront 2's 'Free' DLC Heroes Are Going To Take Eons To Grind For [Update] », Forbes,‎ (lire en ligne)
  24. (en-US) « EA Dev On Star Wars Battlefront 2 Loot Crates Controversy: We’re The Trendy Target At The Moment «  GamingBolt.com: Video Game News, Reviews, Previews and Blog », sur gamingbolt.com (consulté le 13 novembre 2017)
  25. (en) Kellen Beck, « YouTuber spends $90 in 'Star Wars: Battlefront 2' and proves that it's still basically pay-to-win », Mashable,‎ (lire en ligne)
  26. (en) Paul Tassi, « Despite Changes, 'Star Wars Battlefront 2' Will Continue To Face Pay-To-Win Accusations », Forbes,‎ (lire en ligne)
  27. (en) « Star Wars Battlefront II Pay-to-Win Approach Shows The Dark Side Of Microtransactions », sur WWG,
  28. (en) Catrina Dennis, « New Petition Calls for Disney to End Exclusive Multi-Year Contract with EA », sur comicbook.com, (consulté le 30 mars 2018)
  29. « Xbox One, Star Wars Battlefront II... Quand les joueurs font changer les choses », Jeuxvideo.com, (consulté le 17 novembre 2017)
  30. « EA craque sous la pression et renonce temporairement aux microtransactions de Star Wars Battlefront II », Gamekult, (consulté le 17 novembre 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]