Star Wars Battlefront II (jeu vidéo, 2017)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le jeu vidéo sorti en 2005, voir Star Wars: Battlefront II (jeu vidéo, 2005).
Star Wars
Battlefront II
Image illustrative de l'article Star Wars Battlefront II (jeu vidéo, 2017)

Éditeur Electronic Arts
Développeur DICE
Motive Studios
Criterion Games
Concepteur Mark Thompson (producteur)

Date de sortie
Franchise Star Wars
Genre Jeu de tir à la première personne
Jeu de tir à la troisième personne
Mode de jeu Un joueur
Multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Média Blu-ray
CD-ROM
Téléchargement
Contrôle Manette de jeu

Moteur Frostbite 3

Star Wars Battlefront II est un jeu vidéo de tir à la première et troisième personne développé par DICE, Criterion Games et Motive Studios, et édité par Electronic Arts (EA). Le jeu sort le sur WindowsPlayStation 4 et Xbox One. Il fait suite au jeu vidéo Star Wars: Battlefront sorti en . La campagne du jeu, présente dans ce second opus, débute après les événements du film Star Wars : Le Retour du Jedi, lorsque la base sidérale de l'Empire galactique, l'Étoile de la Mort, explose, mettant fin au règne de l'Empereur. Un soldat d'élite de l'Empire, Iden Versio, est alors décidée à venger la mort de l'Empereur.

Avant sa sortie, le jeu reçoit un accueil négatif concernant la présence de loot box récupérables sous la forme de microtransactions en cours de jeu, il est alors considéré par certains de pay to win[1]. Cette controverse pousse EA à retirer les microtransactions du jeu jusqu'à une date ultérieure.

Trame[modifier | modifier le code]

Située chronologiquement entre les films Star Wars : Le Retour du Jedi et Star Wars : Le Réveil de la Force, la campagne du jeu se déroule sur une trentaine d'années et met en scène un soldat du nom d'Iden Versio, la commandante d'une unité de soldats d'élite appelée "Escouade Inferno" dont la volonté est de venger la mort de l'empereur suite à la défaite de l'Empire galactique lors de la bataille d'Endor[2]. La trame suivra donc à travers cette escouade l'évolution de l'Empire galactique en ce qui deviendra le Premier Ordre.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Campagne[modifier | modifier le code]

La campagne de Battlefront II propose d'incarner le soldat de l'Empire Iden Versio, commandante d'une unité d'élite de l'Empire galactique, à travers son périple pour venger la mort de l'empereur. Iden sera accompagné de son escouade (Gideon Hask et Del Meeko) et disposera d'un droïde qui pourra l'aider lors des diverses missions. Celui-ci et Iden elle-même pourront être améliorés au fil du jeu. La campagne donnera aussi la possibilité d'incarner des personnages emblématiques de l'univers de Star Wars comme Luke Skywalker ou Kylo Ren en plus du personnage principal.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Le multijoueur couvre quant à lui toutes les périodes apparaissant dans les films de Star Wars, de la Prélogie (épisodes I, II et III) en passant par la trilogie originale (épisodes IV, V et VI) jusqu'aux films les plus récents (épisodes VII et VIII) et offre la possibilité de mener des combats en tant que membre de diverses armées, l'armée de la République s'opposant à celle des Séparatistes, l'armée de l'Empire en confrontation avec la Rébellion et la Résistance, hostile à l'armée du Premier Ordre. Le jeu permet également d'incarner des personnages emblématiques de l'univers de Star Wars tels que Dark Maul, Yoda, Luke Skywalker, Rey, Kylo Ren[3] et plus encore. Les joueurs pourront aussi piloter des véhicules emblématiques comme l'Esclave 1, le Faucon Millenium, le vaisseau d'Obi Wan Kenobi ou encore le X-Wing de Luke Skywalker. Les parties au sol pourront accueillir 40 joueurs maximum, tandis que les batailles spatiales accueilleront 24 joueurs accompagnés de 40 IA, le nombre de joueurs s'élevant donc à 64. Le jeu disposera d'un système de classe, à l'instar des anciens jeux Battlefront, dont 4 sont connues pour l'instant : Officier, Commando, Lourd et Spécialiste. Il sera possible d'améliorer son soldat pour chaque classe, ainsi que les héros et les vaisseaux.

De nombreuses planètes et lieux emblématiques de l'univers de Star Wars seront présents dans le jeu comme Naboo, Kamino, Kashyyyk, Hoth, Endor, Yavin 4, Seconde Étoile de la Mort, la nouvelle planète Vardos, Mos Eisley, Takodana, la Base Starkiller... D'autres lieux seront ajoutés via les DLC gratuits.

Développement[modifier | modifier le code]

Le , Electronic Arts annonce qu'un prochain jeu ancré dans l'univers de Star Wars est en développement entre trois studios : DICE, Motive Studios et Criterion Games[4]. DICE se charge de développer le multijoueur et la partie technique du jeu, tandis que Criterion Games assure les batailles spatiales. Le studio canadien Motive Studios réalise de son coté la campagne de Star Wars Battlefront II en partenariat avec Lucasfilm et, par la même occasion, développe son premier jeu depuis sa fondation en 2015[5].

Le , lors de la Star Wars Celebration, un rassemblement est organisé par Lucasfilm, l'éditeur Electronic Arts dévoile une première bande-annonce du jeu, alors intitulée Star Wars Battlefront II[6]. Lors de l'EA Play, EA présente la première bande-annonce de gameplay du jeu et une diffusion en direct d'un session de jeu sur la carte Theed, la capitale de la planète Naboo, dans le mode « Assaut Galactique ». La bataille se déroule durant l'époque de la prélogie. Le but est pour les clones de la République d'arrêter l'assaut séparatiste contre le palais de Naboo. Il est annoncé lors de la conférence une gratuité du contenu téléchargeable lié aux extensions pour tous le joueurs de Battlefront II, à la différence du précédent jeu[7]. Le premier contenu gratuit ajouté au jeu après sa sortie est basé sur Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, dans lequel sont ajoutés Finn, Capitaine Phasma et la planète Crait[8].

Lors de l'expo D23 à Anaheim en juillet 2017, l'éditeur dévoile une vidéo « behind the scenes » concernant la création de la campagne solo et les différents membres de l'escouade « Inferno ». L'interprète de Finn, John Boyega, fait une apparition durant l'évènement, dévoilant au passage quelques secondes de gameplay d'une bataille spatiale[9].

Le jeu sort le sur WindowsPlayStation 4 et Xbox One, il est préalablement disponible le 14 novembre 2017 pour les acheteurs de l'édition Deluxe.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Sylvain Agaësse : Kylo Ren

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 4 / 10[10]
GameSpot (US) 6 / 10[11]
IGN (US) 6,5 / 10[12]
Jeuxvideo.com (FR) 16 / 20[13]

Controverse liée aux micro-transactions[modifier | modifier le code]

Le titre est le centre d'une controverse dans le cadre de la présence de loot box récupérables sous la forme de microtransactions en cours de jeu[14],[15],[16]. Plusieurs journalistes relèvent le fait que donner la possibilité aux joueurs d'acheter, à l'aide d'argent réel, des objets en jeu apporte un avantage sur les autres joueurs, faisait du jeu un pay to win, malgré la nécessité d'acheter le jeu pour pouvoir y jouer[1],[17],[18],[19].

Certains sites web d'actualité vidéoludique comme Jeuxvideo.com ou Gamekult sanctionnent le jeu dans leurs tests en partie à cause de la présence de ces micro-transactions[13],[10].

Finalement, Electronic Arts recule sous la pression des joueurs et annonce le jour de la sortie du jeu un retrait temporaire des microtransactions[20],[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Star Wars Battlefront II's loot crates still give paying players massive, game-breaking advantages », Critical Hit,‎ (lire en ligne)
  2. Jordan Servan, « Star Wars Battlefront 2 : sortie annoncée pour novembre prochain », BeGeek,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « STAR WARS BATTLEFRONT II Comes Out of Hyperspace This November », sur https://www.ea.com,
  4. « L'avenir de STAR WARS Battlefront en 2017 », sur http://starwars.ea.com,
  5. « Star Wars Battlefront II : la campagne solo livre ses premiers détails », Jeuxvideo.com,‎ (lire en ligne)
  6. « Premier aperçu de STAR WARS Battlefront II à la STAR WARS Celebration », sur http://starwars.ea.com,
  7. Maxime Claudel, « Star Wars Battlefront II abandonne le Season Pass », Numerama, (consulté le 17 novembre 2017)
  8. Amaury M., « E3 2017 - Star Wars Battlefront II : EA lève le voile sur le contenu additionnel, et il sera gratuit ! », Gamergen, (consulté le 17 novembre 2017)
  9. « Star Wars Battlefront 2 at D23 », gaming-fan.com, (consulté le 17 novembre 2017)
  10. a et b « Test Star Wars Battlefront II », Gamekult, (consulté le 17 novembre 2017)
  11. (en) Alessandro Fillari, « Star Wars Battlefront II Review », sur Gamespot, .
  12. (en) Tom Marks, « Star Wars Battlefront II Review », sur IGN, .
  13. a et b « Test : Star Wars Battlefront II : un très bon jeu gâché par des micro-transactions », Jeuxvideo.com, (consulté le 17 novembre 2017)
  14. (en) « EA Responds to Complaints About Star Wars Battlefront II Locking Iconic Heroes », sur WWG,
  15. (en) Paul Tassi, « Fans Worry Star Wars Battlefront 2's 'Free' DLC Heroes Are Going To Take Eons To Grind For [Update] », Forbes,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « EA Dev On Star Wars Battlefront 2 Loot Crates Controversy: We’re The Trendy Target At The Moment «  GamingBolt.com: Video Game News, Reviews, Previews and Blog », sur gamingbolt.com
  17. (en) Kellen Beck, « YouTuber spends $90 in 'Star Wars: Battlefront 2' and proves that it's still basically pay-to-win », Mashable,‎ (lire en ligne)
  18. (en) Paul Tassi, « Despite Changes, 'Star Wars Battlefront 2' Will Continue To Face Pay-To-Win Accusations », Forbes,‎ (lire en ligne)
  19. (en) « Star Wars Battlefront II Pay-to-Win Approach Shows The Dark Side Of Microtransactions », sur WWG,
  20. « Xbox One, Star Wars Battlefront II... Quand les joueurs font changer les choses », Jeuxvideo.com, (consulté le 17 novembre 2017)
  21. « EA craque sous la pression et renonce temporairement aux microtransactions de Star Wars Battlefront II », Gamekult, (consulté le 17 novembre 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]