Serre-Nerpol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Serre-Nerpol
Serre-Nerpol
La Route de Lyon à Serre-Nerpol en 1896.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Le Sud Grésivaudan
Intercommunalité Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté
Maire
Mandat
Alain Rousset
2014-2020
Code postal 38470
Code commune 38275
Démographie
Population
municipale
291 hab. (2016 en diminution de 3,32 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 15′ 32″ nord, 5° 22′ 33″ est
Altitude 400 m
Min. 340 m
Max. 720 m
Superficie 13,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Serre-Nerpol

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Serre-Nerpol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Serre-Nerpol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Serre-Nerpol
Liens
Site web www.serre-nerpol.sud-gresivaudan.org

Serre-Nerpol est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de la communauté de communes de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Serre : de l'occitan serre « mamelon peu élevé, croupe de collines, colline souvent de forme allongée ».
Provenant d'un terme pré-indo-européen ou au moins prélatin serre/serra « montagne allongée , crête en dos d'âne ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1790 et 1794, les communes éphémères de Serre[1] et Nerpol[2] fusionnent pour former la commune de Nerpol-et-Serres. En 1904, la commune change officiellement de nom et devient Serre-Nerpol[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Serre-Nerpol Blason D'argent à une église du lieu au naturel soutenue par les lettres S et N d'or, au chef d'azur chargé de deux clefs d'or passées en sautoir[3].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours M. Alain Rousset DVD Agriculteur retraité[4]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2016, la commune comptait 291 habitants[Note 1], en diminution de 3,32 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
458516502512534659652650621
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
622635612628641588573517465
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
451452442401407403391343312
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
269266229252269284284293293
2016 - - - - - - - -
291--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Aymarde de Nerpol, épouse de Jordan de Batarnay, arrière grand-mère d'Imbert de Batarnay, (1438-1523) Seigneur de Bouchage, Châtelain de Montrésor et conseiller de 4 rois de France, et donc une arrière grand-mère de Diane de Poitiers[9].
  • L'abbé Joseph Pierre Louis David, né à Serre-Nerpol en 1882, professeur de civilisation médiévale à Cracovie (Pologne) puis à Coïmbra (Portugal) [réf. nécessaire][10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=24696 Notice communale
  2. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=61210
  3. Site de la commune de Serre-Nerpol.
  4. https://www.lemonde.fr/auvergne-rhone-alpes/isere,38/serre-nerpol,38275/
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. https://archive.org/stream/ymbertdebatarnay00manduoft/ymbertdebatarnay00manduoft_djvu.txt
  10. Bibliothèque nationale de Pologne: www.bn.org.pl/download/document/1364390459.pdf W: Zarządzanie Publiczne / Uniwersytet Eko-...... Uniwersytet Jagielloński....... Ksiądz Joseph-Pierre-Louis David (1882-1955) i jego wykłady z historii cywilizacji Wschodu...... in ”Den schlesischen Sprichwörtern und Redensarten” (1928) von.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :