Poliénas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poliénas
Place du village, Poliénas, 2015
Place du village, Poliénas, 2015
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Tullins
Intercommunalité Communauté de communes Chambaran Vinay Vercors
Maire
Mandat
Bernard Fournier
2014-2020
Code postal 38210
Code commune 38310
Démographie
Population
municipale
1 124 hab. (2014)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 14′ 59″ nord, 5° 28′ 19″ est
Altitude Min. 178 m – Max. 409 m
Superficie 14,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Poliénas

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Poliénas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Poliénas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Poliénas
Liens
Site web www.polienas.sud-gresivaudan.org

Poliénas est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Poliénas (dans le quart supérieur à droite de l'image) vue depuis la Cheminée (Vercors).

La commune de Poliénas se situe à 36 km de Grenoble. Sa ville la plus proche est Tullins Fures à 7,5 km.

Elle est desservie par le train, sur la ligne Grenoble ↔ Valence.

L'autoroute A49 jalonne la commune et possède une aire de repos à son nom.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Poliénas sont les Poliénois et Poliénoises.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est une productrice de noix de l'aire de l'appellation protégée noix de Grenoble. Elle a été très touchée par la tempête des 7 et 8 novembre 1982, qui a détruit près de 4 000 noyers[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1790 et 1794, Poliénas absorbe l'éphémère commune de La Roche-Montferrie[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Poliénas Blason Parti d'or et de gueules, à trois écusson rangés 2 et 1 ; le premier d'azur à trois potence d'or ou béquilles de Saint Antoine posées 2 et 1, au chef d'argent portant l'inscription CHATEAUNEUF !, le deuxième d'or à trois guidons d'azur au chef surbaissé de gueules chargé d'un lion passant d'argent, au chef d'argent portant l'inscription BARONNAT, et le troisième parti d'or et de gueule à un lion de sable, le chef d'argent portant l'inscription LA MARCOUSSE[3].
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? novembre 1941 Lucien Jourdan  ? révoqué par le Gouvernement de Vichy[4]
mai 1950 mars 1971 Alexandre Roux    
mars 1971 juin 1995 Moïse Zala DVD Conseiller général du Canton de Tullins (1985-1992)
juin 1995 juin 2008 Bernard Roux    
mars 2008 mars 2014 Annette Guichard-Mahinc    
mars 2014 en cours Bernard Fournier DVD Retraité Fonction publique[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 124 habitants, en augmentation de 2,18 % par rapport à 2009 (Isère : 3,74 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
985 1 044 1 092 1 220 1 206 1 189 1 143 1 096 1 061
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
960 967 969 913 805 758 756 690 662
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
619 627 604 548 575 557 599 605 643
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
650 644 605 737 908 917 1 048 1 095 1 124
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Bibliothèque municipale de Poliénas, juillet 2015.

Poliénas dispose de plusieurs infrastructures aux services de la population :

  • École primaire ;
  • Bureau de La Poste ;
  • Bibliothèque municipale ;
  • Gare ;
  • Associations sportives : football, danse, yoga, tennis, terrain d'aéromodélisme… ;
  • Commerce : épicerie le Bon'Esprit, salon de coiffure Tif coiffure ;
  • Restaurant : l'Ombrage Rêvé ;
  • Artisans : carrossier, paysagistes, BTP…

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de Poliénas, juillet 2015.
  • Ruines du château fort du Châteauneuf, du XIe siècle[10]
  • Ruines de la maison forte de La Marcousse, du début du XVe siècle[10]
  • « le château », ou maison forte des de Gobert, du XVe siècle[10]
  • Église paroissiale dédiée à Saint-Jean-Baptiste, du XIIe siècle[10]
  • Au Caffard, les anciennes maisons en style Renaissance[10]
  • Une maison bourgeoise, au Sud du village, conserve les traces d'une ancienne fenêtre à meneaux[10]
  • Carrière
  • Noyeraies (noix A.O.C. de Grenoble)

Médias[modifier | modifier le code]

Ecole primaire et maternelle de Poliénas, juillet 2015.

Radios qui émettent sur la commune :

  • France Culture : 89,2 FM ;
  • Radio Millénium: 95,3 FM ;
  • Radio ISA : 100,3 FM ;
  • France Bleu Isère : 101 FM ;
  • France Info : 105,4 FM ;
  • HOT Radio : 102,1 FM ;
  • NRJ : 103,1 FM / 96,2 FM;
  • RMC Info : 106,1 FM ;
  • France Musique : 107,2 FM ;
  • Autoroute Info : 107,7 FM.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. F. Monteiller « La tempête des 7 et 8 novembre 1982 dans la Drôme et l'Isère », Études drômoises, (no)64, mars 1985, p. 40.
  2. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=61216
  3. Photo des armoiries de Poliénas File:Polienas Blason.jpg
  4. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96189501/f10.item.r=canton.zoom
  5. http://www.lemonde.fr/auvergne-rhone-alpes/isere,38/polienas,38310/
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. a, b, c, d, e et f Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), pp. 386-394

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]