Saint-Vérand (Isère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Vérand
Saint-Vérand (Isère)
Château de Quincivet
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Intercommunalité Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté
Maire
Mandat
Dominique Uni
2020-2026
Code postal 38160
Code commune 38463
Démographie
Population
municipale
1 716 hab. (2018 en diminution de 1,61 % par rapport à 2013)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 10′ 26″ nord, 5° 19′ 57″ est
Altitude Min. 276 m
Max. 480 m
Superficie 17,83 km2
Élections
Départementales Canton du Sud Grésivaudan
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Vérand
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Vérand
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vérand
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vérand
Liens
Site web www.saint-verand.fr

Saint-Vérand est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historiquement rattachée à la province royale du Dauphiné, elle fait partie de la communauté de communes de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté. Ses habitants sont appelés les Saint-Vérannais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Village situé à égale distance entre Grenoble et Valence (environ 50 km), Saint-Vérand est entouré du massif du Chambarand au Nord et du massif du Vercors, au Sud. Le village fait partie du canton de Saint-Marcellin.

Saint-Vérand est également une des communes qui compose de la territoire de la communauté de communes de Saint-Marcellin Vercors Isère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Saint-Vérand est partagé entre la vallée de l'Isère et les contreforts du plateau de Chamabaran.

S partie la plus basse repose essentiellement dans la plaine alluvionnaire de l'Isère dénommé Sud-Grésivaudan et la partie plus élevée correspond à la bordure orientale du plateau de Chambaran. Le bourg ancien se positionne dans un site légèrement en surélévation par rapport à la plaine alluvionnaire.

Quant au plateau de Chambaran, situé au nord du territoire, il s'agit d'un modeste ensemble de reliefs à l'aspect plutôt ondulé et constitué d'une base composée de molasse du miocène, recouverte en grande partie par un placage d'un terrain original[2].

Climat[modifier | modifier le code]

La basse vallée de l'Isère et la partie occidentale du territoire du département l'Isère, où se situe le bourg central de Saint-Vérand, est formé de plaines à l'ambiance tempérée, de bas plateaux et de collines assez peu élevées au climat un peu plus rude. Du fait du relief peu accentué, les masses d'air venues du nord et du sud circulent assez aisément.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transport[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Saint-Marcellin, desservie par les trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Hameaux lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risque sismique[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune deSaint-Vérand est située en zone de sismicité n°4 (sur une échelle de 1 à 5), en limite de a zone n°3 (modérée) situé à l'ouest de son territoire[3].

Terminologie des zones sismiques[4]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 4 Sismicité moyenne accélération = 1,6 m/s2


Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune était réputée pour ses noyers, et pour être le village dans lequel vécut Paul Berret, spécialiste de Victor Hugo et chantre du Dauphiné[5]. Entre 1790 et 1794, Saint-Vérand absorbe la commune éphémère de Quincivet[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1978 ? René Chauvin DVD Charpentier
mars 1991 mars 2008 Marie-Thérèse Dubreuil   Professeur des écoles
mars 2008 2020 Bernard Eyssard PS Retraité de l'enseignement[7]
2020 En cours Dominique Uni    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2018, la commune comptait 1 716 habitants[Note 1], en diminution de 1,61 % par rapport à 2013 (Isère : +2,28 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8367949459021 0411 0941 1101 1631 183
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1021 0621 0701 0641 044992981955958
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
933900874803835848816860848
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
8868391 0441 2511 3481 4411 7301 7711 812
2013 2018 - - - - - - -
1 7441 716-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Sud Grésivaudan, un ou plusieurs articles à l'actualité de la communauté de communes, du canton, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Quincivet[modifier | modifier le code]

Maison forte du XVe siècle, fait l'objet d'une inscription partielle au titre des monuments historiques par arrêté du  : les façades, les toitures, l'escalier à vis, la cheminée de la grande salle du premier étage seuls sont protégés[12].

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Les seigneurs de Brocheni sont cités depuis le XIIIe siècle.
  • Église paroissiale
  • Monument aux morts

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Saint-Vérand (Isère) possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]