Saint-Hilaire-du-Rosier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Hilaire-du-Rosier
Saint-Hilaire-du-Rosier
L'Avenue de Romans vers 1930.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Intercommunalité Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté
Maire
Mandat
Sylvain Belle
2020-2026
Code postal 38840
Code commune 38394
Démographie
Population
municipale
1 868 hab. (2018 en diminution de 3,76 % par rapport à 2013)
Densité 114 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 05′ 55″ nord, 5° 15′ 06″ est
Altitude Min. 151 m
Max. 280 m
Superficie 16,42 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Marcellin
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Sud Grésivaudan
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-du-Rosier
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-du-Rosier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-du-Rosier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-du-Rosier
Liens
Site web www.saint-hilaire-du-rosier.fr

Saint-Hilaire-du-Rosier est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette commune, située dans la partie inférieure de la vallée de l'Isère également dénommée Sud Grésivaudan est adherente de la communauté de communes de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté et ses habitants sont dénommés les Saint-Hilairois[1]..

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Saint-Hilaire-du-Rosier est essentiellement située dans une boucle de l'Isère, dans la partie occidentale du département de l'Isère, en limite du département de la Drôme, entre les ville de Saint-Marcellin et Romans-sur-Isère.

Son environnement naturel est essentiellement composé de collines et de coteaux qui dominent la vallée.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

La partie occidentale du territoire de l'Isère dans laquelle se situe le village de de Saint-Hilaire-du-Rosier est formée d'une grande plaine (la vallée de l'Isère) à l'ambiance tempérée, de bas plateaux et de collines assez peu élevées au climat un peu plus rude. Du fait du relief peu accentué, les masses d'air venues du nord et du sud circulent assez aisément.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 286 km km, l'Isère borde la partie méridionale du territoire. Elle est également traversée par un de ses affluents, le Furand, issu du plateau de Chambaran et d'une longueur de 20,5 km[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

L'A49 sur le territoire de de Saint-Hilaire-du-Rosier (pont de la RD1092)
Bâtiment de la gare SNCF

Voies routières[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Saint-Hilaire-du-Rosier est traversé dans sa partie méridionale par deux voies de circulation à vocation nationale : la route départementale 1092 (RD 1092) dénommée ainsi entre Romans et Voiron (qui se dénommait avant son déclassement en route nationale 92) et l'autoroute A49 qui relie Grenoble (Voreppe) à Drôme (Bourg-de-Péage).

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

La gare de Saint-Hilaire - Saint-Nazaire est desservie par les trains TER Auvergne-Rhône-Alpes, principalement en provenance de Valence-Ville et à destination d'Annecy.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Hilaire-du-Rosier est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Marcellin, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 17 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (75,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (77,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (46,4 %), zones agricoles hétérogènes (24,9 %), forêts (10,9 %), zones urbanisées (7,5 %), cultures permanentes (4,1 %), eaux continentales[Note 3] (3,7 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (2,6 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Balan
  • La Gare
  • La Plaine
  • Le Creux
  • L'Eglise
  • Le Mas
  • Les Arriberts
  • Les Charbonnots
  • Les Cœurs
  • Les Guillots
  • Les Mourraux
  • Les Vachères

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune de Saint-Hilaire-du-Rosier est situé en zone de sismicité no 4, en limite de la zone no 3 (sur une échelle de 1 à 5) qui se situe à l'ouest du territoire communal et qui concerne tout le secteur occidental du département de l'Isère[10].

Terminologie des zones sismiques[11]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 4 Sismicité moyenne accélération = 1,6 m/s2

Autres risques naturels[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution française, le village a choisi comme arbre de la liberté un rosier, d'où son nom actuel, Saint-Hilaire-du-Rosier[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

En 2021, le Conseil municipal compte dix neuf membres (neuf femmes et dix hommes) dont un maire, six adjoints au maire et douze conseillers municipaux. Deux d'entre eux, dont le maire, sont membres du conseil de la communauté de communes du Sud Grésivaudan[13].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1961[14] juin 1978[14] René Bouvarel[14] SE Chef gastronomique[14]
Les données manquantes sont à compléter.
1989[14] mars 2008[14] Dominique Bouvarel[14] SE Entrepreneur individuel[15]
mars 2008 mars 2014 Sylvain Belle SE Ingénieur agronome[16]
mars 2014[17] mai 2020[18] Olivier Feugier-Posilek[17] SE Employé du secteur privé[17]
mai 2020[18] En cours Sylvain Belle[18] SE Ingénieur agronome[16]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Cette commune n'est jumelée avec aucune autre commune.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[20].

En 2018, la commune comptait 1 868 habitants[Note 4], en diminution de 3,76 % par rapport à 2013 (Isère : +2,28 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7357407719031 0151 0201 0171 0941 119
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0771 0781 0821 003972922966951966
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9699599769449781 0539799891 155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 3451 2791 3241 5591 7311 7601 8461 8581 869
2013 2018 - - - - - - -
1 9411 868-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Équipement social, culturel et sportif[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'Académie de Grenoble.

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Sud Grésivaudan, un ou plusieurs articles à l'actualité de la communauté de communes, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale de Saint-Hilaire-du-Rosier, propriété de la commune ainsi que la communauté catholique sont rattachées à la Paroisse Saint-Luc du Sud Gresivaudan, elle même dépendante du diocèse de Grenoble-Vienne[23].

Écononomie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine artistique[modifier | modifier le code]

Un tableau découvert et exposé dans l'église de Saint-Hilaire-du-Rosier est une copie de la Cène de Saint Grégoire le Grand par Véronèse (1572)[24].

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Église paroissiale de Saint-Hilaire-du-Rosier (XIXe siècle)

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Monument aux morts communal[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts de présente sous la forme d'une colonne qui sert de piédestal à la statue d'un Poilu de la Première guerre mondiale, entouré par quatre obus et un grillage. Les inscriptions évoquent les noms de habitants de la commune décédés lors des deux conflits mondiaux[25].

Maisons fortes[modifier | modifier le code]

Personnes célèbres de la commune[modifier | modifier le code]

  • Mélissa Theuriau (1978-), journaliste, productrice de documentaire et actrice dont la famille est originaire de cette commune.
  • Alexandre Collenot (1902-1936), mécanicien d'aviation, né en cette commune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Saint-Hilaire-du-Rosier possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.


Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. site habitants.fr, page sur le nom des habitants des communes de l'Isère, consulté le 7 octobre 2021.
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Furand (W3400500) » (consulté le ).
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  11. Arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal » - Légifrance
  12. Site isere-tourisme.com, page sur Saint-Hilaire du Rosier, consulté le 4 octobre 2021.
  13. Site saint-hilaire-du-rosier.fr, page annuaire des élus, consulté le 4 octobre 2021.
  14. a b c d e f et g http://www.saint-hilaire-du-rosier.fr/cms_viewFile.php?idtf=68211&path=fc%2F68211_511_Histoire-Rene-Bouvarel.pdf
  15. https://www.societe.com/societe/monsieur-dominique-bouvarel-323905505.html
  16. a et b « Sylvain BELLE », sur Copains d'avant (consulté le ).
  17. a b et c « Maire de Saint-Hilaire-du-Rosier (38840) - Nom, âge, date de naissance, profession du maire de Saint-Hilaire-du-Rosier », sur Mon-maire (consulté le ).
  18. a b et c http://www.linternaute.com/ville/saint-hilaire-du-rosier/ville-38394/mairie
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  23. Site diocese-grenoble-vienne.fr, page sur la Paroisse St Luc Du Sud Gresivaudan, consulté le 18 avril 2021.
  24. http://www.saint-hilaire-du-rosier.fr/234-histoire.htm Site saint-hilaire-du-rosier.fr, page Histoire
  25. Site monumentsmorts.univ-lille.fr, page sur le monument aux morts de de Saint-Hilaire-du-Rosier.