Les Monologues du vagin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est incomplet dans son développement ou dans l’expression des concepts et des idées. (octobre 2014).

Son contenu est donc à considérer avec précaution. Améliorez l’article ou discutez-en.

Une affiche anglophone des Monologues du vagin.

Les Monologues du vagin (The Vagina Monologues) est une pièce de théâtre d'Eve Ensler, créée en 1996 qui connut un grand succès à Broadway, puis dans le monde entier. Cette pièce est considérée comme un pilier du féminisme. À ce jour, la pièce a été traduite en 46 langues et interprétée dans plus de cent trente pays, dont la France où la pièce connait toujours un grand succès.

La pièce fut publiée en France en 1999, aux éditions Balland, dans la collection « Le Rayon ».

La pièce a été adaptée en français par Dominique Deschamps. La première représentation à Paris a eu lieu le 1er juin 2000 au Théâtre Fontaine avec Fanny Cottençon dans une mise en scène de Tilly. La version actuelle du spectacle avec trois comédiennes se joue depuis le 14 août 2001 dans une mise en scène d’Isabelle Rattier.

Le spectacle a été joué à Paris au Théâtre Fontaine, puis à l’Européen, au Palais des Glaces, à la Comédie de Paris, au Petit Théâtre de Paris et enfin au Théâtre Michel. Plus de 2 500 représentations à Paris et, en tout, plus de 3 500 représentations (entre Paris et la province). Plus de 800 000 spectateurs sont venus applaudir les différentes personnalités qui ont lu ces textes.

Eve Ensler a ensuite créé l’association V-Day en 1998. V-Day est un mouvement mondial visant à mettre fin aux violences contre les femmes et les jeunes filles et à sensibiliser l’opinion publique à ces problèmes. L’association permet à des bénévoles d’organiser dans le monde entier des représentations exceptionnelles des « Monologues du Vagin » pour récolter des fonds. Les fonds récoltés sont distribués à des associations locales, nationales et internationales.

En Suède, l'actrice Kim Anderzon (Guldbagge 1983) a joué de nombreuses fois ce monologue, alors sous le nom de Vivagina[1].

Objet[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article en Dagens Nyheter 24 octobre 2014