Les Monologues du vagin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une affiche anglophone des Monologues du vagin (2008).

Les Monologues du vagin (The Vagina Monologues) est une pièce de théâtre d'Eve Ensler créée en 1996.

Cette pièce est considérée comme une référence du féminisme contemporain. Depuis sa parution, la pièce a été traduite en 46 langues et interprétée dans plus de cent trente pays, dont la France.

Historique[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La pièce fut publiée en France en 1999, aux éditions Balland, dans la collection « Le Rayon ».

La pièce a été adaptée en français par Dominique Deschamps. La première représentation à Paris a eu lieu le 1er juin 2000 au Théâtre Fontaine avec Fanny Cottençon dans une mise en scène de Tilly. Une version du spectacle avec trois comédiennes s'est joué à partir du 14 août 2001 dans une mise en scène d’Isabelle Rattier.

Le spectacle a été joué à Paris au Théâtre Fontaine, puis à l’Européen, au Palais des Glaces, à la Comédie de Paris, au Petit Théâtre de Paris et enfin au Théâtre Michel.

Plus de 2 500 représentations à Paris et, en tout, plus de 3 500 représentations (entre Paris et la province). Plus de 800 000 spectateurs sont venus applaudir les différentes personnalités qui ont lu ces textes.

En 2015, une nouvelle adaptation française a vu le jour, sous la plume d’Alexia Périmony et de Coralie Miller, dans une mise en scène de cette dernière.

Suède[modifier | modifier le code]

En Suède, l'actrice Kim Anderzon (Guldbagge 1983) a joué de nombreuses fois ce monologue, alors sous le nom de Vivagina[1].

Thème[modifier | modifier le code]

V-Day[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Eve Ensler a ensuite créé l’association V-Day en 1998. V-Day est un mouvement mondial visant à mettre fin aux violences contre les femmes et les jeunes filles et à sensibiliser l’opinion publique à ces problèmes. L’association permet à des bénévoles d’organiser dans le monde entier des représentations exceptionnelles des « Monologues du Vagin » pour récolter des fonds. Les fonds récoltés sont distribués à des associations locales, nationales et internationales.

Controverse[modifier | modifier le code]

La dimension morale du livre et de son auteur, ainsi que la déontologie de celle-ci, sont sujets à discussion, notamment en raison de l'un de ses passages au caractère pédopornographique, intitulé « Souvenir : treize ans »[2], faisant l'éloge de la pédocriminalité en présentant positivement un détournement ainsi que le viol d'une mineure par une femme adulte, tandis qu'aucune restriction d'âge n'est appliquée envers le livre ni aucun avertissement n'est apporté au lecteur (ce qui entre dans la corruption de mineur)[2].

France[modifier | modifier le code]

Le 7 mars 2018, Marlène Schiappa (Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations), et les deux ex-ministres Roselyne Bachelot et Myriam El Khomri ont fait une soirée-lecture de la pièce à Bobino au profit du Collectif féministe contre le viol[3]. Elles ont reçu une ovation debout. Des critiques sont apparues sur Internet, dénonçant leur participation en raison du passage controversé[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) « ”Kim Anderzon Sveriges första stora feministiska stjärna” », Dagens Nyheter, 24 octobre 2014
  2. a et b Eve Ensler, Les Monologues du vagin, Éditions Denoël, , p. 94 à 97
  3. « Orgasmes du 16e ou d'opéra : on a vu Schiappa, Bachelot et El Khomri dans "les Monologues du vagin" », sur L'Obs, (consulté le 14 mai 2019).
  4. « Les Monologues du vagin: Schiappa a joué une pièce de théâtre faisant l’apologie de la pédophilie », sur http://lesmoutonsrebelles.com/ (consulté le 14 mai 2019).
  5. Brigitte Hernandez, « Les monologues du vaguin », Le Point,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :