Haifaa al-Mansour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haifaa al-Mansour

Haifaa al-Mansour (arabe : هيفاء المنصور), née le , est une réalisatrice et scénariste saoudienne. Elle est la première réalisatrice du pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Haifaa al-Mansour est née le 10 août 1974, au sein d'une famille libérale. Elle est la huitième d'une famille de douze enfants (cinq garçons, sept filles). Diplômée de l'université américaine du Caire, elle enseigne puis s'initie à la réalisation et au montage. Elle réalise trois courts-métrages, Who ?, "The bitter journey", "The Only way out" (2004-2005) et un documentaire, "Women Without Shadows" (2005). Installée à Sydney, elle obtient un Master en direction cinématographique. Première femme à tourner dans son pays, où le cinéma est proscrit, Haïfaa-al-Mansour réalise Wadjda (2012 sortie en 2013). Le tournage se déroulant dans les rues de Riyad, elle s'est dissimulée dans un van et a dirigé le tournage à l'intérieur d'un van à l'aide d'un talkie-walkie, car il aurait été mal vu de voir une femme diriger une équipe composée d'hommes.

En 2013, lors du 70e Festival de Venise, elle est présidente du jury du Prix Luigi De Laurentis[1].

Haifaa al-Mansour a vécu à Bahreïn quelques années avec son mari, un diplomate américain, et leurs deux enfants.

En 2015 lors du 68e Festival de Cannes elle fait partie du jury Un certain regard, sous la présidence d'Isabella Rossellini.

Cinématographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix du meilleur film Art & Essai au Festival de Venise 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]