Canal de Jonction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canal de Jonction
Illustration.
Le canal de Jonction à Sallèles-d'Aude.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Départements Aude
Commune Sallèles-d'Aude
Début Canal du Midi (écluse de Cesse)
43° 17′ 00″ N, 2° 55′ 19″ E
Fin Aude (écluse de Gailhousty)
43° 14′ 45″ N, 2° 57′ 20″ E
Connexions Canal de la Robine
Caractéristiques
Longueur 5,1 km
Alimentation Canal du Midi
Infrastructures
Écluses 7

Le canal de Jonction, ou canal de la Jonction avec la Robine, est un canal français qui relie le canal du Midi à la Méditerranée via le canal de la Robine, Narbonne et Port-la-Nouvelle, l'ensemble constituant une branche latérale du canal du Midi appelée embranchement de La Nouvelle.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le canal est entièrement situé sur la commune de Sallèles-d'Aude. Il mesure 5 km de long, son tracé est totalement rectiligne et il comporte 7 écluses (aujourd'hui automatisées) sur son parcours afin de racheter une dénivellation de plus de 23 mètres. Il permet de joindre le canal du Midi à l'Aude, puis au canal de la Robine, et constitue le trait d'union entre le canal du midi et Narbonne, puis Port-la-Nouvelle et la Méditerranée.

Construit au départ selon les normes de Riquet, il a été mis plus tard au gabarit Freycinet. L'alimentation en eau du canal est assurée par le canal du Midi. Une grande partie de son parcours est bordée de pins parasols sur chaque rive.

La jonction avec le canal de la Robine oblige à une courte navigation sur l'Aude (800 m) entre les écluses de Gailhousty et Moussoulens. Le franchissement est soutenu par le seuil (ou chaussée) de Moussoulens (datant du XVe siècle) qui garantit un mouillage suffisant — et assure une prise d'eau pour l'alimentation du canal de la Robine — en période d'étiage. Le déversoir associé à l'écluse de garde de Moussoulens permet l'écrêtage en période de crue.

Le halage étant interrompu, la traversée de l'Aude à cet endroit s'effectuait par un filin tendu entre les deux rives (bac à traille aujourd'hui disparu mais dont il subsiste les pylônes).

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la mise en service du canal du Midi en 1682 et celui de la Robine quelques années après, les marchandises devaient transiter par la route de Narbonne jusqu'au Somail pour relier les deux voies navigables, ce qui pénalisait les ports de pêche du sud de l'Aude.

D'après le premier projet, le canal du Languedoc devait déboucher en Méditerranée, en entrant dans l'Aude vis-à-vis de la Robine, en se servant de l'ancien lit du fleuve, pour rejoindre la mer au grau de La Nouvelle, mais le tracé initial fut modifié pour prolonger le canal jusqu'à l'étang de Thau.

La ville de Narbonne, privée du passage du canal du Languedoc dans ses murs, obtint toutefois une promesse de construction d'une écluse dans la chaussée de la rivière de la Cesse, pour entrer dans celle de l'Aude, et au-delà passer à Narbonne par la Robine, promesse qui figurait dans l'article 20 du devis présenté en 1668 par le chevalier de Clerville aux États généraux du Languedoc et au diocèse de Narbonne.

Vauban s'y intéressa dès 1684 et reconnu ce canal comme d'un grand intérêt, un arrêt du roi du 19 février 1685 en ordonna l'examen, et un autre arrêté daté du 2 juillet 1686 en décida l'exécution. Mais sa construction débutée en 1690 a été un modèle de lenteur, de multiples obstacles arrêtèrent les travaux à plusieurs reprises.

Ce fut Arthur Richard Dillon, dernier archevêque de Narbonne, qui s'émut qu'après un siècle le projet n'eut toujours pas abouti. Président des États généraux du Languedoc, il fit voter par ceux-ci les crédits nécessaires à la finalisation du projet. Les travaux reprirent donc en 1775, sous la direction de l'architecte Bertrand Garipuy. Le canal fut achevé en 1780, soit presque 100 ans après la décision de sa construction.

Les 7 écluses du canal de Jonction sont aménagées au gabarit Freycinet à la fin des années 1970.

Liste des écluses[modifier | modifier le code]

# Nom Coordonnées Distance (km)[1] Altitude (m) Image
1 Écluse de Cesse 43° 16′ 54″ N, 2° 55′ 26″ E 0.3 32 Cesse Lock on the Canal de Jonction (Nancy).jpg
2 Écluse de Truilhas 43° 16′ 38″ N, 2° 55′ 44″ E 1 28
3 Écluse d'Empare 43° 16′ 20″ N, 2° 56′ 03″ E 1.6 26
4 Écluse d'Argelliers 43° 16′ 03″ N, 2° 56′ 20″ E 2.3 24
5 Écluse de Saint-Cyr 43° 15′ 46″ N, 2° 56′ 39″ E 3 22
6 Écluse de Sallèles-d'Aude 43° 15′ 27″ N, 2° 56′ 59″ E 3.7 20 Salleles Lock on the Canal de Jonction (Nancy).JPG
7 Écluse de Gailhousty 43° 14′ 52″ N, 2° 57′ 21″ E 4.9 15 Gailhousty Lock on the Canal de Jonction (Nancy).JPG

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. depuis le canal du Midi

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :