Prix international de la femme de courage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prix international de la femme de courage
Image associée à la récompense
Les lauréats, présentateurs et invités au prix international femme de courage 2012, le .

Organisateur Département d'État des États-Unis
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de création 2007
Site officiel Secretary's International Women of Courage Award

Le prix international de la femme de courage (en anglais : International Women of Courage Award), est un prix américain décerné, chaque année par le département d'État américain, aux femmes du monde entier qui ont fait preuve de leadership, de courage, d'ingéniosité et de volonté de se sacrifier pour les autres, en particulier pour une meilleure promotion des droits des femmes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le prix a été créé en 2007 par la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice[1] lors de la journée internationale des femmes, une célébration annuelle observée chaque , en de nombreux pays à travers le monde. Les ambassades des États-Unis ont le droit de recommander une femme comme candidate[2].

Les lauréates (par année)[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

Le seconde cérémonie a lieu le et est accueillie par Condoleezza Rice. Elle honore 8 femmes sur les 95 suggérées par les ambassade américaines, à travers le monde[4].

2009[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

Un prix posthume a été décerné également à Nirbhaya, une étudiante violée et assassinée dans un bus à la fin de l'année 2012 en Inde.

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

La secrétaire d'État adjoint Heather Higginbottom (en) (à l'extrême gauche) et l'ambassadeur-at-Large pour les questions féminines mondiales (en) Cathy Russell (en) (à l'extrême droite), entourent les récipiendaires 2015.

2016[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

Melania Trump et Thomas A. Shannon avec l'ensemble des récipiendaires 2017.

Le , la première dame des États-Unis Melania Trump et le sous-secrétaire d’État aux affaires politiques Thomas A. Shannon, présente la cérémonie 2017 au Département d'État des États-Unis. Les femmes suivantes sont reconnues comme femmes de courage[24] :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dan Perkins, « U.S. Secretary of State Salutes 10 International Women of Courage. The Women Were Nominated by U.S. Embassies for Their Exceptional Courage and Leadership in Advocating for Women's Rights and Advancement », sur le site versityinbusiness.com, (consulté le 10 novembre 2016).
  2. « Secretary's International Women of Courage Award », sur le site du Département d'État des États-Unis (consulté le 17 mai 2013)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Secretary of State Confers the First International Women of Courage Awards », sur le site du Département d’État des États-Unis (lien archivé), (consulté le 12 novembre 2016).
  4. (en) « International Women of Courage Award Ceremony: 2008 », sur le site du Département d’État des États-Unis (lien archivé), (consulté le 14 novembre 2016).
  5. (en) Askar Aktalov, « The Uzbek Journalist Tadjibayeva Partook in the Making of the Book and Film "The Hour of the Jackal" (in Russian) », Knews,‎ (lire en ligne)
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « 2010 International Women of Courage Award », sur le site du Département d’État des États-Unis, (consulté le 13 novembre 2016).
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Secretary Clinton to Host the 2011 International Women of Courage Awards With Special Guest First Lady Michelle Obama on March 8 », sur le site du département d'État des États-Unis, (consulté le 11 novembre 2016).
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Staff (5 mars 2012). "2012 International Women of Courage Award Winners". Office of Global Women's Issues du département d'État des États-Unis. Consulté le 8 mars 2012.
  9. a, b, c, d, e, f, g et h Staff (8 mars 2013). "2013 International Women of Courage Award Winners". Office of Global Women's Issues du département d'État des États-Unis. Retrieved March 8, 2013.
  10. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Bios of 2014 Award Winners (Ms. Fatimata Touré) », sur le site du département d'État des États-Unis, (consulté le 14 octobre 2016).
  11. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Biographies of 2015 Award Winners », State.gov, (consulté le 7 mars 2015)
  12. « 2016 International Women of Courage Award », state.gov, consulté le 29 mars 2016.
  13. a, b, c et d (en) « Secretary Kerry Honors 14 Women of Courage », State.gov, (consulté le 31 mai 2016)
  14. Sara Hossain receives Int'l Women of Courage Award | The Daily Star
  15. U.S. Secretary of State’s International Women of Courage Awardee - The Guardian Newspaper
  16. Guatemala’s Women: Moving Their Country Forward « Central America Network, centralamericanetwork.org
  17. (en) « Kurdish Ezidi woman receives International award », sur le site Kurdistan 24, (consulté le 10 novembre 2016).
  18. Malaysian activist Nisha Ayub is first transgender to win US Women of Courage award - Asian Correspondent
  19. a et b IPPMEDIA | Group of Companies
  20. Slovenka bola ocenená ministrom USA: Vynašla sa počas migrantskej krízy | Topky.sk
  21. US State Department honours Sudanese "tea lady" for her courage | Radio Tamazuj
  22. Chiang Mai activist wins US 'courage award'
  23. State Department Honors 'International Women of Courage' - NBC News
  24. (en) « 2017 International Women of Courage Award », sur le site du Département d'État des États-Unis (consulté le 2 avril 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]