Laxmi Agarwal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laxmi
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Laxmi Agarwal, née à New Delhi, est une militante indienne qui défend les droits des victimes d'attaques à l'acide. Victime d'une telle attaque, elle a lancé la campagne « Stop Acid Attacks » dont elle fut la coordinatrice.

Victime d'une agression[modifier | modifier le code]

En 2005, à l'âge de 15 ans, Laxmi est attaquée à l'acide par un homme de 32 ans dont elle rejetait les avances[1]. Son histoire, à l'instar d'autres victimes d'agressions à l'acide, paraît dans le quotidien indien Hindustan Times. Elle initie une pétition réclamant une restriction aux ventes d'acides qui récolte 27 000 signatures et la présente à la Cour suprême de l'Inde, ce qui conduit cette institution à ordonner aux gouvernements centraux et locaux de réglementer la vente d'acide, et à demander au Parlement de faciliter les poursuites contre les auteurs.

Carrière[modifier | modifier le code]

Laxmi est la directrice de la fondation Chhanv, une ONG dédiée à l'aide aux victimes d'attaques acides en Inde.

En , Laxmi anime une émission de télévision, Udaan, sur New Express, où elle parle de son expérience[2].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Laxmi a reçu le prix international Femme de courage en 2014 des mains de Michelle Obama. Elle a également été choisie comme NDTV (en) (New Delhi Television Limited) Indienne de l'année.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [1]
  2. (en) Sangeeta Barooah Pisharoty, « Tea with Laxmi », The Hindu,‎ (ISSN 0971-751X, lire en ligne, consulté le 21 mars 2018)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]