Ianna Nemtsova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ianna Nemtsova
2018-06-20 Boris Nemzow Preis 2018-9861.jpg
Ianna Nemtsova, en 2018.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Жанна Борисовна НемцоваVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Жанна Борисовна НемцоваVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Institut d'État des relations internationales de Moscou
Université de droit de Moscou O. I. Koutafine (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Raisa Nemtsova (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Dmitri Stepanov (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Fondation Boris-Nemtsov pour les libertés (d), Écho de Moscou, Deutsche Welle, RBK TVVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
1,66 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Masse
58 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix Lech-Walesa de la solidarité (en) ()
Prix international de la femme de courage ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Ianna Borissovna Nemtsova (en russe : Жа́нна Бори́совна Немцо́ва), née le à Gorki en URSS, est une journaliste et militante politique russe. Elle est la fille de Boris Nemtsov - un homme politique russe, assassiné en 2015 près de la place Rouge, à Moscou - et de Raïssa Akhmetovna Nemtsova.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ianna Nemtsova est née à Gorki (aujourd'hui Nijni Novgorod), le 26 mars 1984. Ses parents sont l'homme d'État russe Boris Nemtsov et l'investisseuse Raisa Akhmetovna Nemtsova, d'origine tatare[1]. Elle est diplômée de l'Institut d'État des relations internationales de Moscou. Toujours à Moscou, elle a atteint le "deuxième niveau" des études de droit.

Ianna Nemtsova est membre de l'opposition politique russe et défend les droits de l'homme dans le pays.

Ianna Nemtsova a travaillé à la station de radio Echo de Moscou. Elle a ensuite travaillé comme journaliste économique pour la chaîne de télévision russe RBK, présentant des émissions et interviewant des représentants d'entreprises et des politiciens.

Après l'assassinat de son père en février 2015, Ianna Nemtsova a demandé pour une enquête libre.. Elle a reçu des menaces et, pour sa sécurité, a émigré de Russie en juin 2015[2],[3].

En , elle soutient le retour en Ukraine de l'ancien gouverneur d'Odessa et opposant au président Petro Porochenko Mikheil Saakachvili, devenu apatride à la suite d'une décision gouvernementale[4].

Le 6 décembre 2017, Nemtsova a fait le voyage depuis l'Allemagne, accompagnée d'autres membres de sa famille et de dissidents russes, pour exhorter les membres du Conseil de Washington[5], le gouvernement local de la capitale américaine, à renommer une partie de la rue devant l'ambassade de Russie " Boris Nemtsov Plaza " en l'honneur de son père et comme un signal aux autorités russes de la désapprobation américaine de leurs politiques et de leur rôle présumé dans l'assassinat de Nemtsov. La législation visant à effectuer officiellement ce changement a été coparrainée par le président du Conseil, Phil Mendelson[6], qui s'attendait à ce que le projet de loi soit approuvé par le Conseil au début de 2018. Le 9 janvier 2018, le Conseil a approuvé à l'unanimité le "Boris Nemtsov Plaza Designation Act of 2017" qui a autorisé le changement de nom, à compter du 5 mai 2018[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le , elle reçoit le prix Lech-Walesa de la solidarité (en), d'un montant d'1,1 million $[8].

En 2016, elle reçoit du département d'État des États-Unis, le prix international de la femme de courage[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) United Nations High Commissioner for Refugees, « Refworld | Chechens Take on Image of Putin's Henchmen in Russia », sur Refworld (consulté le )
  2. (en-GB) Deutsche Welle (www.dw.com), « Daughter of slain Kremlin critic Nemtsov leaves Russia amid 'climate of hatred' | DW | 09.06.2015 », sur DW.COM (consulté le )
  3. « Murdered opposition critic Nemtsov's daughter declares she is leaving Russia amid climate of 'violence and terror' », sur www.telegraph.co.uk (consulté le )
  4. Isabelle Lasserre, « Saakachvili, le président sans passeport », Le Figaro, samedi 9 / dimanche 10 septembre 2017, page 17.
  5. (en-US) Perry Stein, « Slain Russian dissident’s family, friends call on D.C. to name street in front of Russian Embassy in his honor », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  6. https://www.washingtonpost.com/local/dc-leaders-want-to-rename-the-street-in-front-of-the-russian-embassy-after-an-assassinated-anti-putin-dissident/2017/11/21/0376f0ea-ce20-11e7-9d3a-bcbe2af58c3a_story.html
  7. Maegan Vazquez CNN, « DC street in front of Russian embassy renamed to honor Putin critic », sur CNN (consulté le )
  8. (en) « Zhanna Nemtsova awarded Lech Walesa Solidarity Prize for 2015 », sur le site Ministerstwo Spraw Zagranicznych (consulté le ).
  9. (en) « Secretary Kerry Honors 14 Women of Courage », sur le site du département d’État américain (consulté le ).
  10. (en) « Biographies of 2016 Award Winners », sur le site du département d’État américain (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]