Razan Zaitouneh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Razan Zaitouneh
Naissance 1977
Origine syrienne

Razan Zaitouneh (arabe رزان زيتونة), née en 1977, est une avocate syrienne et militante des droits de l'homme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Razan Zaitouneh est l'un des membres fondateurs du « Violations Documentation Center », organisation non gouvernementale ayant pour but de documenter les violations des droits humains, et du « Local Development and Small Projects Support », organisation à vocation humanitaire[1].

Razan Zaitouneh, partisane de la non-violence, défend les droits de l'homme en Syrie depuis 2001. Il lui est interdit de quitter le territoire syrien à partir de 2002[2].

Le 9 décembre 2013, elle est enlevée en compagnie de trois autres personnes, Waël Hamada, son mari, Samira Al-Khali et Nazem Al-Hamadi, à Douma, où elle se cachait depuis mars 2011 pour échapper aux forces gouvernementales. L'enlèvement a peut-être été commis par une milice salafiste selon des membres des Comités locaux de coordination de Syrie (en), un réseau de militants d'opposition[3],[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Razan Zaitouneh apparaît dans plusieurs épisodes de Democracy Now![5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Syrie : Razan Zaitouneh et ses trois collègues doivent être libérés sains et saufs, fidh.org, 13 décembre 2013
  2. Hala Kodmani, « Le combat par la voix de deux Syriennes », letemps.ch, 13 août 2011
  3. « Le dernier témoignage de la militante syrienne Razan Zaitouneh », lemonde.fr, 13 décembre 2013
  4. Amara Makhoul-Yatim, « Le rapt de Razan Zaitouneh, un tournant », france24.com, 16 décembre 2013
  5. Shows Featuring Razan Zaitouneh

Lien externe[modifier | modifier le code]