Phare de Grave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Phare de la Pointe de Grave)
Aller à : navigation, rechercher
Phare de Grave
Phare de Grave (33).JPG

Le phare et ses musées

Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
Électrification
Automatisation
Oui
Statut patrimonial
Gardienné
Non
Visiteurs
Oui
Architecture
Hauteur
29,2 m
Hauteur focale
26 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Élévation
34,6 m
Marches
107Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipement
Lanterne
Lampe halogène 650 W
Optique
Lentille 4/5, focale 50 cm
Portée
Feux
Feu (secteurs blanc, rouge et vert) à occultation 4 secondes
Identifiants
ARLHS
Amirauté
D1310.1Voir et modifier les données sur Wikidata
List of Lights
MarineTraffic
NGA
113-1504Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Aquitaine
voir sur la carte d’Aquitaine
Red pog.svg

Le phare de Grave, sur la pointe de Grave, est situé sur le côté sud de l'embouchure de l'estuaire de la Gironde, commune du Verdon-sur-Mer.

Le musée du phare de Cordouan et des Phares et Balises se trouve dans les locaux jouxtant la tour.

Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1823, un fanal provisoire à réflecteurs est installé sur un échafaud pour attendre la construction d'une tour en maçonnerie dès 1825. En 1827, un feu blanc scintillant lenticulaire est installée sur cette tour de 18 m de haut. En 1829, pour cause d'érosion marine trop rapide, le feu est transporté de nouveau sur un poteau provisoire (fanal provisoire).

En 1830, on érige une tour démontable en charpente pour y mettre un feu fixe lenticulaire. En 1837, il est supprimé et remplacé par un petit fanal à feu blanc fixe installé sur le fort de Grave. En 1838, le nouveau feu est installé sur une nouvelle tour en maçonnerie qui sera détruite par la mer en 1839.

En 1842, le feu blanc fixe est réinstallé sur une nouvelle tour en maçonnerie qui ne résistera pas à la mer. La tour en échafaudage est réemployée et changera plusieurs fois de place.

En 1860, un troisième phare est reconstruit, recevant le feu fixe blanc à occultations toutes les 5 s. Il fut bâti en 9 mois, véritable exploit ; il continue aujourd'hui à assurer la signalisation de la pointe de Grave.

Phare actuel[modifier | modifier le code]

Entrée du phare et de ses deux musées et exposition.

Le phare est constitué d'une tour carrée en maçonnerie lisse, peinte en blanc, avec chaînes d'angle en pierres apparentes. Le haut est peint en noir. Elle est accolée à un bâtiment en forme de U en maçonnerie lisse avec chaînes d'angle en pierres apparentes. L'on accède à sa lanterne par un escalier de 107 marches qui menant à la plate-forme.

Il est électrifié dès 1937 et automatisé en 1955.

Le phare peut être visité, principalement durant l'été.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]