Paul Huet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huet.
Paul Huet
Paul Huet.jpg
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Paris 6e
Nationalité
Activités
Formation
Maîtres
Mouvement
Parentèle
Robert David d'Angers (d) (gendre)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Paul Huet, né à Paris le et mort à Paris 6e le [1], est un peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Huet reste connu pour ses paysages romantiques, œuvres tourmentées à la touche large, aux couleurs contrastées et aux sujets menaçants. Il est l'élève de Pierre-Narcisse Guérin et d'Antoine-Jean Gros (1771-1835). Dans l'atelier de Guérin, il rencontre Eugène Delacroix dont il devient l'ami.

Oisans (Isère), aquarelle, 1858.

En 1822, il habite à Paris avec Richard Parkes Bonington (1802-1828), son condisciple dans l'atelier du baron Gros.

Paul Huet débute au Salon en 1827. Dans les années 1830, il épouse sa nièce, Céleste Richomme. À partir de 1838, il séjourne plusieurs fois dans le Midi et à Nice, dont le climat était favorable à son épouse. Il entreprend alors de rendre la lumière locale à l'aquarelle.

Il reçoit les insignes de chevalier de la Légion d'honneur le 22 juin 1841.

En 1842, il séjourne en Italie. En 1845, il se rend aux Eaux-Bonnes, dans les Pyrénées-Atlantiques, avec son ami Delacroix.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Cahors, musée Henri-Martin : Vue générale d'Avignon et de Villeneuve-lès-Avignon, prise de l'intérieur du fort Saint-André (exposé à Avignon, musée Calvet, en 2005)
  • Clermont-Ferrand, Musée d'art Roger-Quilliot : Paysages d'Auvergne
  • Paris, musée du Louvre :
    • Soleil couchant
    • Les Brisants à la pointe de Grandville
    • Forêt de Fontainebleau ou Les Chasseurs
    • L'Inondation de Saint-Cloud ou Parc de Saint-Cloud (présenté à l'exposition universelle de 1855, E. Delacroix écrivit un billet le 21 avril exprimant son enthousiasme : "...Votre Inondation est un chef-d'œuvre. Elle pulvérise la recherche des petits effets à la mode, votre rivière fait également fort bien, et ils sont tous les trois placés de manière à ce qu'ils donnent une vigueur mutuelle...")
    • Calme du matin ou Intérieur de forêt
    • La Ferme
    • Étude d'un bœuf avec entrave
    • Cheval normand
    • Intérieur de forêt ou Compiègne
    • Chaumière normande
    • Grande marée d'équinoxe aux environs de Honfleur
  • Paris, musée d'Orsay :
    • Le Gouffre
    • Le Parc de Saint-Cloud, un jour de fêtes
    • Calme du matin, intérieur de forêt
  • Musée des beaux-arts de Reims :
  • Musée des beaux-arts de Quimper :
    • La Laïta à marée haute (vers 1865-1868)
  • Musée des beaux-arts d'Orléans :
    • Vue de la vallée et des ruines d'Arques, 1839
  • Vizille, musée de la Révolution française, Porte de la route d'Uriage, à Vizille, 1858

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Saunier, La peinture au XIXe siècle, Larousse, Coll. Anthologie d'art français, tome I, p. 73.
  • Léon Séché, « Un paysagiste romantique : Paul Huet (1804-1869) - documents inédits », in Revue de Paris du 15 juin 1906, p. 761-784.
  • Pierre Miquel, Paul Huet - De l'aube romantique à l'aube impressionniste, éditions de la Martinelle, 1962.
  • Pierre Miquel, L'École de la Nature, éditions de la Martinelle
  • Pierre et Rolande Miquel avec la collaboration du professeur Gérard Bonin et de Michael Tazi Klaa, De l'aube romantique à l'aube impressionniste, éditions Somogy, 2011
  • Elisabeth Maréchaux Laurentin, Paul Huet, peintre de la Nature, Bibliothèque de l'image, Paris, 2009
  • Philippe Burty, Paul Huet 'Notice biographique et critique', 1869
  • Delteil, « Paul Huet », in Le peintre graveur illustré, tome VII
  • Dictionnaire Bénézit

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :