Académie Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la peinture
Cet article est une ébauche concernant la peinture.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'académie Suisse était un atelier de peinture situé quai des Orfèvres, dans l'Île de la Cité, à Paris, dès la première moitié du XIXe siècle (1815). Moyennant une somme modique, les artistes nécessiteux pouvaient bénéficier des services d'un modèle. Elle était dirigée par Charles Suisse, dit « le père Suisse », ancien modèle de David[1].

De nombreux peintres ont fait leurs premières armes dans ce qui était parfois dénommé « le sanctuaire de l'Art et du tapage[2] » (les artistes ayant en effet une liberté absolue de recherches et de procédés, d'où les débordements possibles[3]), entre autres Jean-Baptiste Corot[4], Paul Cézanne[5], Édouard Manet[6], Claude Monet[7] ou Camille Pissarro[8] pour les plus connus.

C'est dans cet atelier que Cézanne fit la connaissance des peintres Pissarro et Armand Guillaumin et du modèle Marie-Hortense Fiquet, avec laquelle il entretiendra une longue liaison cachée par crainte d'offenser ses parents. De cette union naîtra leur fils prénommé Paul.

Principaux élèves de l'académie Suisse[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Benoît Noël, Parisiana : la capitale des peintres au XIXe siècle, DISLAB, , p. 134
  2. F. Baille, Les Petits Maîtres d'Aix à la Belle Époque, éd. Paul Roubaud, Aix-en-Provence, 1981, p. 86.
  3. Jean-Jacques Lévêque, Paul Cézanne : le précurseur de la modernité, 1839-1906, A.C.R Édition, , p. 25
  4. Jean Selz, Camille Corot : un rêveur solitaire, 1796-1875, A.C.R Édition, , p. 188
  5. Biographie de Cézanne.
  6. Biographie de Manet.
  7. Biographie de Monet.
  8. Cézanne et Pissarro 1865-1885.