Occoches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Occoches
L'église d'Occoches.
L'église d'Occoches.
Blason de Occoches
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Doullens
Intercommunalité Communauté de communes du Doullennais
Maire
Mandat
Sylvain Dessaint
2014-2020
Code postal 80600
Code commune 80602
Démographie
Population
municipale
124 hab. (2015 en diminution de 3,88 % par rapport à 2010)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 10′ 30″ nord, 2° 16′ 18″ est
Altitude Min. 45 m
Max. 136 m
Superficie 7,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Occoches

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Occoches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Occoches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Occoches

Occoches est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pratiquement à égale distance d'Amiens, Arras et Abbeville, le village est desservi par la route départementale 938.

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve Alcoch en 1138 qui est devenu Aucoche en 1301.

Histoire[modifier | modifier le code]

Firmin Campdavène de Beauval est seigneur en 1201[1].

Isabeau de Beauval, par son mariage, fait passer le village à Guyon Le Roy en 1507.

Monck de Penille marie sa fille Anne-Charlotte au vicomte Malet de Coupigny au XVIIe siècle.

La propriété passe à Louis Melin en 1882. Un des héritiers épouse Eugénie de Vadicourt dont le fils Henri prend le nom en 1869[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1939 1941 Michel Leconte    
1941 1944 Raymond Deliencourt    
1944 1947 Roger Boucher    
1947 1965 Claude Dupont    
1965 1968 Marc Dupont    
1968 1995 Jean Dailly    
1995 2014 Joël Patte[3]    
2014[4] en cours
(au 6 mai 2014)
Sylvain Dessaint    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 124 habitants[Note 1], en diminution de 3,88 % par rapport à 2010 (Somme : +0,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
276 252 271 290 294 316 313 261 329
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
286 312 300 285 298 280 231 228 210
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
200 216 226 207 180 172 165 185 178
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
164 142 135 133 137 121 128 129 124
2015 - - - - - - - -
124 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle des comtes de Coupigny.
  • Église Saint-André.
  • Château qui a succédé à un vieux manoir en 1750. Une statue en fonte de la Vierge a été installée en 1883 dans une allée du parc. Elle porte l'inscription Posherunt me custodem, « Ils m'ont placée comme gardienne »[2].
  • La commune a accueilli plusieurs sites industriels dont l'Usine textile André Courcelle, et une usine de caoutchouc Rollgom S.A., ainsi qu'un vaste dépôt de pneus (qui a été entièrement traité)[9].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Occoches.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'argent à la fasce de gueules, surmontée de trois coqs de sable, membrés, crêtés, becqués et couronnés aussi de gueules.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.alainmoules.com/OCCOCHES/occoches.htm
  2. a et b André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 125 (ASIN B000WR15W8).
  3. Réélu pour le mandat 2008-2014 : « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 28 février 2009)
  4. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. Inventaire général, ADAGP et [photo aérienne 2e quart 20e siècle]

Liens externes[modifier | modifier le code]